Transcription Résumé

advertisement
Transcription
Voix off
En 2011, en plein Paris, voici ce qu'on peut encore voir : elle s'impose au regard, dans la rue, sur les
affiches publicitaires. C'est l'image de la femme, mais pas n'importe laquelle.
Florence Montreynaud, Réseau féministe La Meute
Des corps comme ça - minces, jeunes, frais, blancs, bien tirés -, voilà, c'est vraiment le modèle
occidental qui s'impose de la femme comme un morceau de viande, la femme à consommer, l'objet
sexuel. Et c'est ça qui est, dans les villes, le grand livre d'images du machisme.
Voix off
Cette féministe ne rate aucune occasion de protester. Depuis 40 ans, elle milite. C'est en 2000 qu'elle
fonde La Meute, la seule association de France qui épingle les réclames qu'elle considère comme
sexistes. Depuis la création de la publicité, la femme a toujours été mise en avant, mais pas toujours
dans le même rôle.
Dans les années 50, c'est une femme au foyer.
30 ans plus tard, la voici émancipée. Même si certains clichés ont du mal à disparaître : années 90, ils
inspirent toujours les publicitaires.
Avec les années 2000, passage par le porno chic. Les marques de luxe se dévergondent et mettent en
scène des créatures soumises et sexy.
Et aujourd'hui, pour les publicitaires, la nouvelle image de la femme englobe tous ces clichés.
Marco de la Fuente, publicitaire agence BDDP&Fils
C'est devenu une femme polyvalente à laquelle on demande à la fois d'être une bonne mère, une
bonne épouse, une bonne amante, une professionnelle accomplie, une bonne copine, on lui dit de
rester également jeune. Finalement, on lui met pas mal de pression dans les années 2000.
Voix off
Alors, pour casser le stéréotype de la femme à tout faire, certaines campagnes de publicité essaient
d'inverser la tendance.
Résumé
Comment est l'être humain le plus typique ? Quel âge a-t-il ? Quelle est sa nationalité ? Toutes les
réponses dans le reportage.
Téléchargement