7.1 Comprendre le modèle de distribution des applications 7.2

publicité
COURS DE DESIGN D’APPLIS
CHAPITRE 7 COMMENT TRAITER AVEC APPLE ET GOOGLE
7.1 Comprendre le modèle de
distribution des applications
L
a différence entre les deux acteurs majeurs
sur le marché du smartphone peut se résumer
comme suit : Google vend de la publicité,
Apple vend du matériel informatique.
Aucune des deux approches n’est d’aucune manière
moralement pure, mais c’est un point de référence
utile à partir duquel on peut établir la manière dont
le modèle de distribution fonctionne dans chaque
cas. Plus intéressant encore, Google et Android sont
des entités de plus en plus distinctes. Comme Charlie
Kindel l’a écrit dans un éditorial récent du Guardian
:
« Android n’est pas Google et Google n’est
pas Android. Android est devenu une entité
indépendante de Google (ou de qui que ce soit
d’autre, d’ailleurs). »
L’argument de Kindel est que Google a perdu le
contrôle d’Android – cédant presque l’intégralité du
système d’exploitation d’Android aux opérateurs des
réseaux de téléphonie mobile. C’est l’une des raisons
de la popularité d’Android, mais cela rend également
de plus en plus difficile le déploiement d’une
expérience d’utilisation régulière parmi la multitude
de toutes petites variantes possibles du matériel.
7.2 Comment comprendre Apple,
Google et les autres
Intéressons-nous au contexte dans lequel votre
application se trouvera sur les différents systèmes
d’exploitation des plateformes de smartphones.
Beaucoup d’applications à succès évoluent sur de
multiples plateformes, il ne s’agit donc pas toujours
de simplement choisir votre système d’exploitation
et d’y rester fièle. Les petits développeurs, comme
Marco Mazzoli, le fabricant de Spirit, trouvent des
avantages à la fois sur iOS et Android.
Bien que Google soit clairement devant sur le seul
marché du smartphone, Apple fabrique également
l’iPad et l’iPod touch – les deux utilisant aussi
des applications. Il existe également une disparité
entre le volume d’applications disponible des deux
sociétés. Apple profite de plus de 25 milliards
de téléchargements, alors que le dernier rapport
d’Android faisait état de moins de la moitié de
ce chiffre, avec 10 millions de téléchargements.
18
Mais même ces chiffres sont trompeurs, car ils
laissent supposer que développer pour Android ne
vous ferait récolter les fruits que de la moitié des
téléchargements d’iOS. En fait, la réalité est bien
plus effrayante. D’après la société d’investissement
bancaire Piper Jaffray, les développeurs d’Android
gagnent un dérisoire 7 pour cent de ce qu’Apple
Store rapporte à ses développeurs. Pour faire une
comparaison, Apple a rapporté plus de 4,9 millions
de dollars en revenus bruts pour les développeurs des
applications payées, alors que Google n’a rapporté
que 330 millions de dollars.
Apple
Apple tire la plus grande partie de ses revenus
du paiement des opérateurs de téléphonie
mobile. Pour chaque iPhone vendu, Apple reçoit
approximativement 120 € (150 $) de la part de
l’opérateur téléphonique, payables d’avance, ce
qui s’ajoute au bénéfice généré par le matériel luimême. Cela signifie qu’Apple exploite un modèle
très différent des précédents fabricants de téléphones
mobiles, en cédant très peu de contrôle aux
opérateurs, et en préférant tenir solidement les rênes
en ce qui concerne le logiciel du téléphone.
Google
Eric Schmidt, le PDG de Google, a créé Android
autour de l’idée que les utilisateurs accepteraient
des téléphones gratuits en échange de publicité sur
l’appareil, et que ce procédé bouleverserait le modèle
traditionnel chez les opérateurs – l’intention étant
que Google domine le marché mobile, comme il l’a
fait pour la recherche en ligne.
Chose intéressante, Google tire la plus grande partie
de ses bénéfices en terme de recherche mobile des
appareils iOS, et pas Android, mais l’entreprise
souhaite modifier cette tendance. Google a peu ou
pas de contrôle du marché des appareils Android
et cela a causé la fragmentation du matériel et du
logiciel. Une expérience utilisateur cohérente n’a pas
encore été établie sur Android.
La plateforme Android regorge d’applications
gratuites – ce qui fait qu’il est difficile de faire
des bénéfices, en ce moment du moins. En fait,
on estime que bien que 14% des applications
téléchargées pour iOS soient payantes, seulement
1% des téléchargements Android le sont. Android
est une plateforme fascinante, si vous avez les
© 2012 Excel With Business
COURS DE DESIGN D’APPLIS
CHAPITRE 7 COMMENT TRAITER AVEC APPLE ET GOOGLE
ressources pour gérer la fragmentation du matériel
(les centaines de différents combinés disponibles,
avec chacun leurs propres spécificités) et les profits
plus bas. La plupart des développeurs d’applications
débutants voudront probablement opter pour le
modèle Apple, au moins pour commencer, et utiliser
ensuite l’argent gagné pour financer une aventure
dans le monde sauvage d’Android.
Microsoft
Microsoft tire une énorme partie de ses bénéfices
d’Android. Oui, vous avez bien lu. Microsoft reçoit
des droits de la part des
fabricants de téléphones
Android car le système
d’exploitation Android
utilise la technologie
brevetée de Microsoft.
Cependant, Microsoft
souhaite établir ses
propres smartphones
Windows 8 comme
alternative à Android.
Malheureusement, les
opérateurs mobiles sont
désormais conscient de
ce que leur a fait Apple –
leur arracher des mains
le contrôle sur le matériel – et ne laisseront pas
Microsoft fleur jouer le même tour.
Microsoft possède un grand nombre de produits
logiciels existants qu’il peut utiliser pour populariser
sa nouvelle plateforme, pas seulement Office.
L’entreprise reste la grande inconnue sur le marché
du smartphone. Il est trop tôt pour prédire si
Metro (le nom de Microsoft pour sa nouvelle
interface utilisateur de système d’exploitation
mobile) représentera un investissement en temps
et en énergie intéressant pour les concepteurs
d’applications.
7.3 Se concentrer sur la qualité de son
travail
Il existe un élément qui surpasse toutes les autres
considérations sur une plateforme : c’est la qualité
de votre travail. Il semble que le public choisisse
la qualité et adopte les applications que leurs
concepteurs adorent.
19
Espérons que vous serez inspiré par des « success
stories » comme celle d’Alice for the iPad (qui
a été créée par seulement deux personnes dans
leur chambre) et vous armerez des compétences
nécessaires pour créer une entreprise de logiciels
pour vous-même. C’est la nouvelle ère des artisansconcepteurs indépendants. Apple, Google – et
bientôt Microsoft – donnent à de petites équipes
l’accès à la puissance d’un magasin à l’échelle
mondiale.
Maintenant que le monde est aux prises avec
le chômage de masse, l’instabilité civile et
l’insatisfaction générale à l’encontre des grandes
corporations et de l’élite financière, la réalisation
d’applications est l’un des nombreux moyens que
les artistes et autres ouvriers peuvent utiliser pour
joindre leurs forces créatives pour fonder des
entreprises plus petites, indépendantes et rentables,
avec une perspective et des principes moraux.
L’avenir sera fascinant. Gardez donc un œil sur la
qualité de votre travail et le reste suivra. Ne laissez
pas votre attention s’écarter de la plus importante
tâche en cours : créer une application qui soit à la fois
belle, fonctionnelle, originale et séduisante. Soyez fier
de votre travail.
© 2012 Excel With Business
Téléchargement
Explore flashcards