Les organes hématopoïétiques

publicité
Les organes hématopoïétiques
Les organes hématopoïétiques
A/ définition – généralités :
Les organes hématopoïétiques sont des organes capable d’hématopoïèse et sont chez
l’adulte la moelle osseuse et le tissu lymphoïde (thymus, ganglions, rate et autres
formations lymphoïdes)
Tous ces organes participent à l’élaboration des cellules sanguines
B/ les organes lymphoïdes centraux ou primaires
Représentés chez les mammifères par, d’une part le thymus donnant naissance au LT
(thymodependants) et d’autre part pas la moelle osseuse chez l’adulte donnant naissance
aux LB (bursodependants)
Moelle osseuse :
1/rappel anatomique :
Elle a une distribution ubiquitaire, elle représente 4.5% du poids du corps soit 1600 à
3700g
Elle a un rôle capital car c’est elle qui produit les cellules souches précurseurs des
différentes lignées sanguines chez l’adulte. On distingue 2 types de moelle :
La moelle jaune : présente dans les os longs de l’adulte, constituée uniquement
d’adipocytes
La moelle rouge : représente la moelle fonctionnelle, elle se situe chez l’adulte au niveau
des os du crâne, clavicules, vertèbres, cotes, omoplate, sternum, bassin, extrémité
proximale du fémur et de l’humérus
Elle est composée d’adipocytes et de tissu myéloïde.
2/structure :
La MO est un système complexe de vaisseaux qui circule au milieu du tissu
hématopoïétique
a) stroma médullaire :
Composé d’un système vasculaire qui comporte une artère, un réseau capillaire et des
sinus veineux.
La paroi des sinus est discontinue, ce qui permet le passage des cellules sanguines
adultes dans le sang (DIABASE)
On retrouve aussi des adipocytes, des fibres de reticuline, des nerfs….
b) tissu hématopoïétique :
Représenté par les différentes lignées cellulaires sanguine, érythrocytaire, granulocytaire,
mégacaryocytaire et des nodules lymphoïdes
Les cellules y sont a différents stades de maturation. Les différentes lignées occupent
une position bien définie par rapport aux structures vasculaires de la moelle. Les îlots
erythroblastiques s’observent au voisinage des sinus veineux. Les mégacaryocytes sont
aussi en position juxta-sinusale. Les éléments granuleux sont groupés en foyers a
distance des sinus. Les lymphocytes forment des couronnes autour des petites artères
radiales. Les macrophages sont observés au centre des îlots erythroblastiques, parmi les
éléments granuleux prés de la paroi des sinus et dans leur lumière. Ils phagocytent les
débris nucléaires
Chez les mammifères, la différenciation des cellules souches lymphoïdes et leur
maturation en lymphocytes B se fait directement dans la MO elle est donc l’organe
lymphoïde central de l’immunité humorale ou à anticorps.
2.Thymus :
1) rappel anatomique :
C’est un organe lympho-épithélial situé à la partie supérieure du médiastin (base du
cou). C’est une masse blanchâtre, volumineuse surtout chez l’enfant, puis involue
progressivement après la puberté
2) structure histologique :
Le Thymus est constitué de 2 lobes allongés et parallèles reliés par du tissu conjonctif qui
constitue la capsule de ces 2 lobes.
Chaque lobe thymique est divisé en lobules par des travées conjonctives, mais restent
cependant en continuité les uns avec les autres. Chaque lobule est constitué d’une partie
périphérique très riche en lymphocytes (d’où sa couleur foncée) appelée zone corticale
ou cortex et d’une zone centrale moins riche en lymphocytes appelée zone médullaire ou
médulla
Dans le cortex, on observe de nombreuses images de lymphocyto-phagocytose par les
macrophage ; en effet, 95% des lymphocytes qui proviennent de la division de la cellule
souche meurent sur place phagocytés par les macrophages . Les 5% restant vont passer
dans la médullaire pour continuer leur maturation
Dans la médulla, les cellules épithéliales jouent un rôle dans la sécrétion des hormones
thymiques
Des corpuscules de HASSEL sont présents dans la médullaire, on pense que c’est le lieu
de destruction des cellules épithéliale
Les lymphocytes médullaires sont les plus matures du thymus et quittent celui-ci par les
veines post-capillaires pour peupler les zones thymo-dependantes des organes
lymphoïdes secondaires.
3) fonctions immunologiques du thymus :
Le thymus est l’organe lymphoïde central responsable de la maturation des LT donc de
l’immunité à médiation cellulaire. Ceci en grande partie grâce aux hormones thymiques
secrétées par les cellules épithéliales
C) les organes lymphoïdes périphériques ou secondaire : OL II
Constitués principalement des ganglions lymphatique de la rate, des amygdales et des
formations lymphoïdes associées au tube digestif et à l’appareil respiratoire
Les OL II ont en commun le fait d’héberger aussi bien les LB que les LT qui se sont
différenciés dans les OL I (c’est un lieu de stockage)
I les ganglions lymphatiques :
1) rappel anatomique :
Ce sont des formations arrondies ou réniformes situées sur tout le trajet des vaisseaux
lymphatique périphériques avec une partie convexe recevant les lymphatiques
périphériques afférents et un hile ou émerge la canal lymphatique efférent. C’est aussi
par le hile que les vaisseaux sanguins entrent et sortent de l’organe.
2) structure histologique :
Le parenchyme splénique ganglionnaire peut être divisé en 3 parties :
Le cortex externe
Le cortex profond ou paracortex ou zone paracorticale
La zone médullaire
Dans le cortex externe on retrouve les follicules lymphoïdes et leurs centres germinatifs.
Avant toute stimulation antigénique les follicules n’ont pas de centre germinatif et sont
appelés follicules I
Après stimulation antigénique les follicules lymphoïdes ont un centre germinatif et sont
appelés follicules II
Le centre germinatif ne représente qu’une réorganisation de cellules lymphoïdes
folliculaires a différents stades d’évolution.
Les cellules folliculaires sont en majorité des LB. Le paracortex est essentiellement
peuplé de LT. La zone médullaire est une zone mixte.
3) fonctions des ganglions lymphatiques :
Leur rôle le plus important est le stockage des cellules lymphoïdes T ou B provenant des
OL I
Production de LT sensibilisés et d’anticorps
Filtration- épuration de la lymphe
II la rate :
1) rappel anatomique :
La rate est située dans la partie supérieure gauche de l’abdomen derrière l’estomac. C’est
un filtre volumineux interposé sur les trajets des vaisseaux sanguins
Elle est entourée d’une capsule conjonctive qui présente un hile par où pénètrent les
vaisseaux et les nerfs
2)structure :
Le parenchyme splénique est divisé en 3 parties
La pulpe rouge
La zone marginale
La pulpe blanche
la pulpe rouge occupe la plus grande partie de l’organisme, constituée de sinus sanguins
et de cordons cellulaires appelés cordon de BILLROTH, formés de nombreux
macrophages, plasmocytes, lymphocytes T et B, de globules rouges et globules blancs.
La zone marginale, intermédiaire entre la pulpe rouge et la pulpe blanche, est plus riche
en LT et LB que la pulpe rouge
La pulpe blanche, constitue le tissu lymphoïde de la rate, située autour des artères
centrales. Les lymphocytes forment un manchon cellulaire autour de ces artères
(manchon lymphoïde). On retrouve aussi un aspect particulier appelé corpuscules de
MALPIGHI formés de follicules lymphoïdes I et II , identiques a ceux des ganglions.
3)fonctions de la rate :
Rôle immunologique par production de LT sensibilisés et d’anticorps. La rate est souvent
le 1er organe responsable d’une production d’anticorps rapide, après stimulation
antigénique
Épuration du sang
III autres formations lymphoïdes non encapsulées :
1) cercle de Waldeyer = amygdales
2) système lymphoïde du tube digestif
3) tissu lymphoïde pulmonaire
Téléchargement
Explore flashcards