PASCO Valentin PELLETIER Marine 18/03/2011 Hématologie 8H

publicité
PASCO Valentin
PELLETIER Marine
18/03/2011
Hématologie 8H-9H
Lymphocytes :
versant hématologique
I. Introduction
A- Définitions
Ce sont des cellules effectrices de la réponse immunitaire. Elles interviennent dans :
- immunité adaptative, spécifique de l’Ag,
.les Lymphocytes B (LyB) sont responsables de l'immunité humorale via les Anti-corps (Ac)
avec leur récepteurs B type Ig
.les Lymphocytes T (LyT) sont responsables l'immunité cellulaire. Ils sont spécifiques de
l'Ag grâce à leur récepteurs TCR.
- immunité innée, naturelle, qui met en jeu les cellules Natural Killer (NK).
B-Sites lymphopoïese
 LB au niveau de la MO puis OLP (organes lymphoïdes périphériques).
 LT au niveau de la MO puis Thymus.
L'organisation est hiérachisée :
1) initiée dans la MO avec CSH
2) puis migration vers les OL primaires ou centraux ( MO et Thymus )
a) MO au niveau des bourses de Fabricius avec les Ly B
b) Thymus avec les Ly T
3) et enfin au niveau des OLP : la rate, les ganglions lymphatiques et les formations lymphoïdes
des muqueuses.
1
II. Répartition
-MO
-sang
-OLP : rate, les ganglions lymphatiques et les formations lymphoïdes des muqueuses.
A-Sang et MO : aspects quantitatifs
- Nombre total dans le sang : 1-4 Giga/L
Ly T = 70 à 80 % ( 1,1 -1,9 G/L )
2/3 Ly T4 ( 0,6-1,2 G/L)
1/3 Ly T8 ( 0,3-0,76 G/L)
Ly B = 5 à 15 %
cellules NK = 7 à 15 % ( 0,1-0,4 G/L )
=> pas de relation entre la morphologie et le phénotype sauf pour les LGL ( grands ly granuleux)
LGL ( = TCD8 + NK ) < 0,5 G/L
- MO : 5 % < lymphocytose < 15% et on parle de pathologie pour une lymphocytose > 20 %
B-Morphologie dans le sang
1)
Ly dans le sang normal
. petit Ly : rapport N/C = 0,9
. grand Ly : couronne cytoplasmique plus abondante et rapport N/C plus faible
. LGL apparaissent dans la numération si > 0,5 G/L. La taille des cellules est de 9-15 μm, le
cytoplasme est abondant et présente des granulations azurophiles. Leur nombre < 15 % ( < 0,5 G/L
).
2)
pathologie dans le sang
 Ly hyperbasophile
. 12 à 15 μm ( grand taille)
. rapport N/C variable mais cytoplasme abondant
. liseré hyperbasophile ( bleu ) renforcé
. Syndrome mononucléosique ( ex MNI )
. Ly T8 dirigés contre Ly b infectés
 Ly atypique
.pathologie lymphomateuse
 Plasmocytes circulants : 3 cas
. associés à des Ly hyperbasophiles = Sd mononucléosique
. stade final de myélome
. leucémies à plasmocytes
2
 Blastes : lymphoblastes ( cellules immatures ) nécessitant un myélogramme pour la recherche
de leucémies aigues
C-Morphologie dans la MO
1) cellules Ly B normales
- Ly.
- Plasmocytes < 5 % avec un noyau excentré et une chromatine en motte
- Blastes < 5 % EN ( état normal )
2)
en pathologie
- Ly atypiques ( existe dans le sang à l'EN )
- Lymphoblastes
- Plasmocytes > 5% aspect « fané » rouge-orangé du cytoplasme
D-Morphologie dans les ganglions
1)
cellules Ly B EN
- cellules centrofolliculaires
- cellules en manteau
- centroblastes
- immunoblastes
- plasmocytes
2)
à l'état pathologique
- Si prolifération d'un type cellulaire en particulier, si il y a une dominance.
- Les centroblastes et immunoblastes sont les « grandes cellules », leur nombre doit être < 30 % du
total des cellules.
III. Organes et tissus lymphoïdes
A-Organes lymphoïdes primaires ou centraux avec le
thymus et MO
THYMUS :
- situé dans le médiastin antérieur et supérieur, constitué de 2 lobes compartimentés en lobules,
3
involue dès la puberté
- contenu : cellules Ly T immatures = Thymocytes
. corticale : activité mitotique des thymocytes, prolifération dont un certain nombre vont être
éliminés par apoptose.
. médulla : thymocytes corticaux précoce et communs, thymocytes médullaires matures.
B- OLS
1) ganglions lymphatiques
 EN : ganglion ne sont pas palpables. ( palpable = adénopathie )
 Principales aires ganglionnaires :
. externe et périphérique : cervicales ( occipitale, parotidienne, sous maxillaire, sous le
menton, jugulo-carotidienne, spinale, sus clavière ), axillaire, épitrochleenne, inguino-crurales.
. profonde : accessible en radio ou via la chirurgie : médiastinale, abdominale,
mésentérique, retropéritonéales.
2) Structure du ganglion lymphatique
Ce sont des nodules entourés par une capsule fibreuse.
En coupe :
 En périphérie, d'une corticale qui comporte les structures nodulaires : les follicules primaires
et secondaires : la zone des LyB.
 Puis, d'une corticale profonde qui est la zone T thymodépendante.
 Au centre, la medulla contient les sinus médullaires et les cordons lymphoïdes.
Follicule primaire : petit amas de cellules lymphoïdes essentiellement type T, et quelques
macrophages.
Follicule secondaire : avec un CG ( centre germinatif ) qui se devellope pendant la RI. Il est
riche en cellules B.
La prolifération des Ly B naïfs en centroblaste a lieu dans la zone sombre, différenciation en
centrocytes et immunoblastes, pluis en plasmocytes sécrétant des Ig, ou en Ly mémoires.
On observe de dedans en dehors dans un follicule’, le centre germinatif, la zone du manteau et
la zone marginale.
anticorps.
Les zones ganglionnaires : de la périphérie vers la profondeur :
 Zone marginale
 zone du manteau
 CG subdivisé en une zone claire et une zone sombre
3)
La rate
 Petit organe au niveau de l'hyponchondre gauche
 Fonction hématopoïetique importante chez le fœtus, ou chez l'adulte en pathologie (
syndrome myéloprolifératif )
4
 Fonction lymphoïde et phagocytaire ( richesse en macrophages ) chez l'enfant et l'adulte.
 Organe richement vascularisé, contenant 50-100 ml de sang, et environ 1/3 du stock
plaquettaire. Les ly du sg pénètre ds la rate par les artérioles splénique. Ils circulent dans la
pulpe rouge, constituée de lacs sanguins
 Le tissus lymphoïde est disposé en manchons autour des artérioles :
. Pulpe rouge = cordons plus sinus
. pulpe blanche : 10% de la rate.
4)
Le MALT
 ensemble de petites formations constituées de qq lymphocytes, qui après contacte avec l'Ag,
sont resté implanté dans la muqueuse. Développement de structures proches de petits
follicules.
 Localisation : amygdales, végétation, tissus lymphoïde associé aux bronches, plaques de
Peyer ( duodénum et iléon ), ganglions mésenthériques, et tissus lymphoïde urogénital.
IV- Circulation lymphocytaire
 Les lymphocytes sont retrouvés dans tous les territoires de l'organisme, et la circulation
concerne essentiellement les LyT et B naïfs (expriment Ig D et M de surface).
 Il existe une migration permanente entre le sang et les tissus: les Ly passent brièvement dans
le sang et gagnent les ganglions puis les vaisseaux lymphatiques, le canal thoracique et
retournent dans la compartiment intravasculaire.
Ceci permet une immunosurveillance et une rencontre facilitée avec les Ag.
V-Marqueurs immunophénotypique des
lymphocytes utilisés en hématologie
Lymphocytes T matures : CD3+ CD4+ ou CD3+ CD8+.
CD3 : marqueur spécifique membrannaire et/ou cytoplasmique associé aux TCR.
CD2, CD5 et CD7 sont non spécifiques car commun avec les NK.
CD4 ou CD8 marqueur des LyT matures
Lymphocytes T immatures: thymocytes
Thymocyte cortical: CD2, CD5, CD7
Thymocyte commun: CD3cy, TCRcy, double positif CD4 et CD8, CD1a. (cy : intracytoplasmique)
Le double positif est marqueur de leucémie si retrouvé dans le sang.
Thymocyte mature: CD3s, TCRs, CD4 ou CD8. (s : surface)
Cellules NK
CD2 et CD7 : marqueurs communs avec les ly T.
CD16, CD56, CD57 : marqueurs spécifiques sur les NK.
Lymphocytes B
CD79a : marqueur de la lignée B.
5
CD19
CD20
Chaines légères: kappa 2/3 et lambda 1/3.
Plasmocyte
CD138
c kappa
c lambda
VI- Examen d'exploration de la lignée lymphoïde
L'exploration de la population lymphocytaire s'effectue par 2 méthodes:
1)
L'hémogramme.
Recherche d'anomalies quantitatives: Lymphocytose 1 à 4 G/L ou qualitatives morphologiques des
lymphocytes.
2)
L'immunophénotypage par CMF (cytométrie de flux )
 Au niveau du sang, moelle, liquide, ganglions, rate, thymus.
 Ly B : recherche de population anormale : CD19+ CD5+, ouCD19+ CD10+. Etude de la
clonalité : +. Valeur normale : 2/3 kappa, 1/3 lambda.
 Ly T : 2/3 CD3+ CD4+, 1/3 CD3+ CD8+.
Recherche de populations anomales :
. Immature : cCD3+ mCD3-, CD4-CD8-, CD4+ CD8+.
. Étude de l'expression du TCR : 90% αβ et 10%γδ
. Étude de la clonalité via l'étude du vβ du TCR αβ
. Excès de Ly T et NK ( LGL : CD3+ CD16+ ) et/ou CD 56+ et/ou 57+
 NK ( LGL : CD3- CD16+ et/ou CD56+ et/ou 57+ )
3)
Myélogramme
Si blastes dans le sang : LAL ?
Si Ly atypique : il faut faire une BOM ( biopsie ostéo médullaire ) pour apprécier l'infiltration
lymphocytaire et plasmocytaire.
4)
Biologie moléculaire et cytologique en seconde intention
Exemple de cytogénétique : translocation dans certains cas de lymphomes.
6
VII-Pathologie
A- Lymphopénie
<1 G/L
Ceci s'observe lors d'immunodépression, déficits immunitaires ou d'infections VIH.
B- Hyperlymphocytoses
>4G/L chez l'adulte
Aigue: ceci s'observe lors d'infections virales, bactériennes (coqueluche, brucellose) ou syndromes
mononucléosiques (CMV, MNI).
Chronique: ceci s'observe lors de pathologies malignes type lymphome et LLC ou non tel que les
maladies autoimmunes et la tuberculose.
NB : recontrôler à distance une hyperlymphocytose.
7
Téléchargement
Explore flashcards