Résumé des caractéristiques du produit 1. DENOMINATION

publicité
Résumé des caractéristiques du produit
1.
DENOMINATION DU MEDICAMENT
TOBRAVISC 3 mg/ml collyre en solution
2.
COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE
1 ml de solution contient 3 mg de tobramycine.
Excipient à effet notoire : 1 ml de solution contient 0,12 mg de bromure de benzododécinium.
Pour la liste complète des excipients, voir rubrique 6.1.
3.
FORME PHARMACEUTIQUE
Collyre en solution
Solution transparente et incolore
4.
DONNEES CLINIQUES
4.1
Indications thérapeutiques
Traitement d’infections bactériennes oculaires superficielles comme la conjonctivite, et des
tissus environnants, causées par des bactéries sensibles à, ou supposées d’être sensibles à la
tobramycine, chez les adultes et les enfants à partir de 1 an.
4.2
Posologie et mode d’administration
Posologie
La dose est une goutte de TOBRAVISC collyre dans le sac conjonctival deux fois par jour (le
matin et le soir) pendant 7 ± 1 jours.
Les cas sérieux: le premier jour, quatre instillations pendant la journée (administration toutes
les 4 heures). Après, instiller une goutte dans chaque œil deux fois par jour, pendant la
journée, jusqu’à ce que la période de traitement de 7 ± 1 jours soit terminée.
Utilisation chez les sujets âgés
Une adaptation du dosage n’est pas nécessaire chez les patients âgés.
Population pédiatrique
TOBRAVISC collyre peut être utilisé chez les enfants à partir de 1 an avec le même dosage
que chez les adultes. Les données actuellement disponibles sont décrites dans la rubrique 5.1.
La sécurité et l’efficacité chez les enfants âgés de moins de 1 an n’ont pas été établies et il n’y
a pas de données disponibles.
Utilisation chez les insuffisants hépatiques et rénaux
L’administration oculaire de la tobramycine ne provoque qu’une exposition systémique
minime. En cas d’un traitement systémique concomitant avec des antibiotiques de la famille
des aminoglycosides, il faut contrôler la concentration de sérum totale afin de maintenir le
niveau thérapeutique exact.
1/7
Résumé des caractéristiques du produit
Mode d’administration
Voie ophtalmique.
Afin d’éviter la contamination de l’embout du flacon compte-gouttes et de la solution, il faut
faire attention à ce que l’embout du flacon compte-gouttes n’entre pas en contact avec les
paupières, les surfaces voisines ou d’autres surfaces. Garder le flacon bien fermé quand il
n’est pas utilisé.
En cas d’un traitement oculaire concomitant avec d’autres médicaments topiques il faut
attendre 5 à 10 minutes après chaque administration.
Ne pas agiter avant l’emploi.
4.3
Contre-indications
•
•
Mises en garde spéciales et précautions d’emploi
4.4
•
•
•
•
•
•
•
4.5
Hypersensibilité à la substance active ou à l’un des excipients mentionnés à la
rubrique 6.1.
Hypersensibilité aux aminoglycosides.
Uniquement pour usage oculaire topique. Ne pas injecter ni avaler.
Une hypersensibilité croisée avec d’autres aminoglycosides peut se produire. En cas
d’hypersensibilité pendant l’utilisation de ce médicament, le traitement doit être
arrêté et d’autres médicaments doivent être utilisés (voir Effets indésirables).
Lorsque TOBRAVISC oculaire topique est administré en même temps que des
antibiotiques systémiques de la famille des aminoglycosides, il faut contrôler la
concentration de sérum totale (voir Effets indésirables).
Comme pour tous les antibiotiques, un usage prolongé de TOBRAVISC peut provoquer
une prolifération d’organismes non sensibles, comme les champignons. En cas d’une
surinfection, une thérapie adéquate doit être commencée.
Le port de lentilles de contact n’est pas recommandé pendant le traitement d’une
infection oculaire. C’est pourquoi il faut conseiller aux patients de ne pas porter de
lentilles de contact pendant le traitement avec ce produit.
En outre le produit contient du bromure de benzododécinium qui peut provoquer une
irritation et une décoloration des lentilles de contact souples. Eviter le contact avec
des lentilles de contact souples. Les patients doivent être advisés d’enlever leurs
lentilles de contact avant d’utiliser TOBRAVISC et d’attendre 15 minutes après
l’instillation de la dose avant de les remettre.
Les mesures suivantes sont utiles après l'instillation d’un collyre, afin de diminuer la
résorption systémique:
•
Garder la paupière fermée pendant 2 minutes
•
Comprimer le canal lacrymal avec le doigt pendant 2 minutes
Interactions avec d’autres médicaments et autres formes d’interactions
Aucune étude d’interaction n’a été réalisée.
L’utilisation concomitante et/ou successive d’un aminoglycoside (tobramycine) et d’autres
médicaments systémiques, oraux ou topiques qui entraînent des effets neurotoxiques,
ototoxiques ou néphrotoxiques, peut mener à une toxicité additive et doit être évitée, si
possible.
2/7
Résumé des caractéristiques du produit
Les corticostéroides topiques, utilisés en combinaison avec la tobramycine, peuvent masquer
les symptômes cliniques d’infections bactériennes, fongiques ou virales et supprimer les
réactions d’hypersensibilité.
4.6
Fécondité, grossesse et allaitement
Grossesse
Il n’existe pas ou peu de données concernant l’utilisation de TOBRAVISC chez la femme
enceinte. Des études effectuées chez l’animal ont mis en évidence une toxicité de
reproduction (voir rubrique 5.3). L’utilisation de TOBRAVISC n’est pas recommandée
pendant la grossesse.
Allaitement
TOBRAVISC ne passe probablement pas dans le lait maternel; toutefois, un risque pour le
nourrisson ne peut pas être exclu. La décision doit être prise d’arrêter l’allaitement ou
d’arrêter ou de ne pas commencer le traitement avec TOBRAVISC, tenant compte des
avantages de l’allaitement pour le nourrisson et des avantages d’un traitement pour la mère.
4.7
Effets sur l’aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines
Comme avec tout collyre, une vision temporairement floue ou d’autres troubles visuels
peuvent influencer l’aptitude à conduire des véhicules ou à utiliser des machines. En cas de
vision floue survenant lors de l’instillation, le patient doit attendre que sa vision redevienne
nette avant de conduire un véhicule ou d’utiliser une machine.
4.8
Effets indésirables
Les effets indésirables les plus fréquemment rapportés en relation avec TOBRAVISC sont des
symptômes d’une toxicité et d’une hypersensibilité locale de l’œil, parmi lesquelles le prurit
et l’œdème de la paupière, l’hyperhémie oculaire, le prurit de l’œil et une augmentation de la
sécrétion lacrymale.
Les effets indésirables suivants ont été classés de la façon suivante:
très fréquent (≥1/10), fréquent (≥1/100 à < 1/10), peu fréquent (≥1/1.000 à <1/100), rare
(≥1/10.000 à <1/1.000), très rare (<1/10.000) ou fréquence indéterminée (ne peut être estimée
sur la base des données disponibles). Dans chaque groupe de fréquence, les effets indésirables
sont présentés dans l’ordre décroissant de gravité. Les effets indésirables ont été rapportés
pendant des études cliniques et dans des rapports spontanés après la commercialisation. Les
effets indésirables suivants ont été observés après utilisation oculaire de TOBRAVISC
collyre:
Classe de systèmes d’organes
Affections oculaires
Terme préféré MedDRA (v. 11.1)
Fréquentes: allergie oculaire, prurit de l’œil,
prurit des paupières, œdème palpébral,
hyperhémie oculaire, augmentation de la sécrétion
lacrymale
Peu fréquentes: érythème de la paupière,
sécrétions oculaires, anomalies des paupières,
œdème conjonctival, gêne oculaire, irritation
oculaire
Fréquence indéterminée: kératite, douleur
oculaire, sensation de corps étranger dans les
yeux, vision trouble
3/7
Résumé des caractéristiques du produit
Classe de systèmes d’organes
Affections de la peau et du tissus souscutané
Terme préféré MedDRA (v. 11.1)
Fréquence indéterminée: rash, urticaire, érythème
Description des effets indésirables sélectionnés
• Chez certains patients une sensibilité aux aminoglycosides administrés par voie topique
peut se produire (voir Mises en garde spéciales et précautions d’emploi).
• Lorsque la tobramycine oculaire topique est administrée en même temps que des
antibiotiques systémiques de la famille des aminoglycosides, il faut veiller à contrôler la
concentration de sérum totale (voir Mises en garde spéciales et précautions d’emploi).
4.9
Surdosage
Etant donné les caractéristiques de cette préparation, on ne s’attend pas à des effets toxiques
en cas d’utilisation oculaire ou d’ingestion accidentelle du contenu d’une bouteille.
Les signes et symptômes cliniques visibles d'un surdosage avec TOBRAVISC (kératite
ponctuée, érythème, augmentation de la sécrétion lacrymale, œdème et démangeaisons de la
paupière) peuvent ressembler à des effets indésirables observés chez certains patients.
Un surdosage topique de TOBRAVISC peut être rincé de l’œil (des yeux) à l’eau tiède.
5.
PROPRIETES PHARMACOLOGIQUES
5.1
Propriétés pharmacodynamiques
Classe pharmacothérapeutique: ophtalmologiques ; agents anti-infectieux
Code ATC: S01A A12
Mécanisme d’action
Cette préparation contient de la tobramycine, un antibiotique bactéricide de la famille des
aminoglycosides à effet rapide. Elle exerce son fonctionnement primaire sur les cellules
bactériennes par inhibition de l’union et de la synthèse de polypeptides sur le ribosome.
Mécanisme de résistance
La résistance contre la tobramycine se manifeste par un nombre de mécanismes différents,
parmi lesquels (1) les changements de la sous-unité ribosomale dans la cellule bactérienne;
(2) l’empêchement de la transmission de tobramycine dans la cellule, et (3) l’inactivation
enzymatique de la tobramycine par adénylation, phosphorylation et acétylation. Des
informations génétiques pour la production d’enzymes inactivantes peuvent être portées par le
chromosome bactérien ou par des plasmides. Une résistance croisée contre d’autres
aminoglycosides peut se manifester.
Points de rupture
Les points de rupture et le spectre in vitro mentionnés ci-dessous sont basés sur
l’administration systémique. Ces points de rupture pourraient ne pas être applicables à
l’utilisation topique oculaire du médicament, étant donné que des concentrations locales plus
élevées sont obtenues et les circonstances physiques/chimiques locales peuvent influencer
l’activité du médicament là où il est administré. Les points de rupture au tobramycine qui ont
été établis par l’EUCAST sont les suivants:
•
•
•
Enterobacteriaceae
Pseudomonas species
Staphylococcus species
S ≤ 2 mg/l, R > 4 mg/l
S ≤ 4 mg/l, R > 4 mg/l
S ≤ 1 mg/l, R > 1 mg/l
4/7
Résumé des caractéristiques du produit
•
Sans distinction d’espèce
S ≤ 2 mg/l, R > 4 mg/l
L’information ci-dessous donne seulement une directive approximative concernant la
probabilité que des micro-organismes soient susceptibles ou non à la tobramycine dans
TOBRAVISC. Les espèces bactériennes ayant été enlevées des infections oculaires externes
de l’œil, comme observées dans le cas de conjonctivite, sons présentées ici.
La prévalence d’une résistance acquise peut varier selon les régions géographiques et avec le
temps pour les espèces sélectionnées et il est souhaitable de s’enquérir localement de la
résistance, en particulier lorsqu’on traite des infections graves. Dans ces cas il est nécessaire
de demander l’avis d’un expert lorsque la prévalence locale de résistance est telle que
l’emploi de tobramycine est discutable au moins dans certains types d’infection.
ESPECES GENERALEMENT SENSIBLES
Micro-organismes aérobies Gram positifs
Corynebacterium species
Staphylococcus aureus (sensible à la méthicilline)
Micro-organismes aérobies Gram négatifs
Enterobacter cloacae
Klebsiella oxytoca
Moraxella catarrhalis
Neisseria meningitidis
Pseudomonas aeruginosa
Serratia marcescens
ESPECES POUR LESQUELLES UNE RESISTANCE ACQUISE PEUT POSER UN
PROBLEME
Micro-organismes aérobies Gram positifs
Corynebacterium diphtheriae
Staphylococcus aureus (résistant à la méthicilline)
Staphylococcus, autres espèces à coagulase-négative (résistant à la méthicilline).
Micro-organismes aérobies Gram négatifs
Neisseria gonorrhoeae
ORGANISMES A RESISTANCE INHERENTE
Micro-organismes aérobies Gram positifs
Streptococcus pneumoniae
Streptococcus pyogenes
Micro-organismes aérobies Gram négatifs
Haemophilus influenzae
Bactéries anaérobies
Propionibacterium acnes
Autres
Chlamydia trachomatis
Population pédiatrique
5/7
Résumé des caractéristiques du produit
Plus de 600 patients pédiatriques ont participé à 10 études cliniques avec le collyre ou la
pommade opthalmique tobramycine pour le traitement de la conjonctivite bactérienne, la
blépharite ou la blépharo-conjonctivite. L’âge de ces patients variait entre 1 an et 18 ans. En
général, le profil de sécurité chez les patients pédiatriques était comparable à celui chez les
patients adultes. Pour les enfants de moins de 1 an, aucune recommandation concernant la
posologie ne peut être faite vu le manque de données.
5.2
Propriétés pharmacocinétiques
La résorption de la tobramycine par la cornée et la conjonctive n’est que minime, et des
quantités minimales sont résorbées dans l’œil après l’administration topique de la
tobramycine.
A cause de la concentration élevée de la tobramycine dans TOBRAVISC, la
tobramycine est disponible à l’endroit de l’infection (surface de l’œil) dans une concentration
généralement beaucoup plus élevée que la CMI des isolates les plus résistants (CMI’s > 64
µg/ml; 1 minute après une seule administration de TOBRAVISC la concentration de
tobramycine est de 848 ± 674 µg/ml dans l’œil humain).
Dans les larmes de gens sains, la concentration de la tobramycine reste plus élevée que la
CMI90 (16 µg/ml comme décrit pour les isolates oculaires) pendant au moins 44 minutes après
l’administration d’un traitement avec TOBRAVISC.
5.3
Données de sécurité préclinique
La tobramycine est très mal absorbée du tractus gastro-intestinal. Des doses élevées de
tobramycine administrées parentéralement semblaient causer de la toxicité rénale auprès des
rats et des chiens et de l’ototoxicité auprès des chats.
L’administration systémique des doses élevées de tobramycine (30 - 60 mg/kg) à des rates
enceintes durant la période d’organogénèse se révélait résulter dans une toxicité rénale chez
les fœtus.
6.
DONNEES PHARMACEUTIQUES
6.1
Liste des excipients
Gomme de xanthan
Bromure de benzododécinium (BDAB)
Mannitol
Trométamol
Acide borique
Polysorbate 80
Acide sulfurique et/ou hydroxyde de sodium (pour ajuster le pH)
Eau purifiée
6.2
Incompatibilités
Sans objet.
6.3
Durée de conservation
2 ans
Jeter 4 semaines après la première ouverture.
6/7
Résumé des caractéristiques du produit
6.4
Précautions particulières de conservation
Ce médicament ne nécessite pas de précautions particulières de conservation.
6.5
Nature et contenu de l’emballage extérieur
TOBRAVISC collyre est délivré dans des flacons compte-gouttes non transparents de 5 ml en
polyéthylène de basse densité, avec des bouchons à vis en polypropylène (DROPTAINER).
6.6
Précautions particulières d’élimination et manipulation
Pas d’exigences particulières.
Tout médicament non utilisé ou déchet doit être éliminé conformément à la réglementation en
vigueur.
7.
TITULAIRE DE L’AUTORISATION DE MISE SUR LE MARCHE
ALCON NV
Medialaan 36
B-1800 Vilvoorde
8.
NUMERO D’AUTORISATION DE MISE SUR LE MARCHE
BE264336
9.
DATE DE PREMIERE AUTORISATION / DE RENOUVELLEMENT DE
L’AUTORISATION
Date de première autorisation: 12 juillet 2004
Date de renouvellement de l’autorisation: 10 octobre 2011
10.
DATE DE MISE A JOUR DU TEXTE
Date de la dernière mise à jour du texte: décembre 2012.
Date de la dernière approbation du texte: 02 / 2013
7/7
Téléchargement
Random flashcards
amour

4 Cartes mariam kasouh

Commune de paris

0 Cartes Edune

Le lapin

5 Cartes Christine Tourangeau

découpe grammaticale

0 Cartes Beniani Ilyes

Fonction exponentielle.

3 Cartes axlb48

Créer des cartes mémoire