Sémio des tumeurs cérébrales

advertisement
Semio HTIC
Def : Augmentation de la pression excercée sur la dure mère par l’ensemble du contenu
intra crânien.
La boite crânienne est une structure inextensible, donc si augmentation des volumes il y
a les symptôme cliniques de HTIC.
La pression normal est de 10-12 cm H2O. Initialement l’augmentation de pression est
bien tolérée et limitée en raison de mécanismes compensateurs. Si la pression augmente
de plus de 10% ces mécanismes sont dépassés et les signes cliniques apparaissent.
Symptôme clinique :
-
Coma (TC)
-
Perte de vigilance (TC)
-
Mort brutale (bulbe)
L’augmentation de volume d’un compartiment se fait au détriment de l’autre.
Causes :
- Processus expansifs
- Oedème cérébral
- Hydrocéphalie : accumulation de liquide dans la boite crânienne
- Modification du système sanguin cérébral
Conséquences
- Sur le crane : érosion de la voute crânienne (transparente)
- Sur la circulation du LCR : dans un 1er temps il y a une adaptation (réduction des
espaces ventriculaires et réduction de sécrétion du LCR) puis augmentation de la
pression intra crânienne.
- Sur la circulation du sang, réduction de l’espace vasculaire veineux ( si PIC > PPC
mort cérébrale par défaut de perfusion, PPC = PAM – PIC)
- Sur la parenchyme cérébral, hernies - > engagement cérébral.
Clinique
- Céphalées (permanentes, tenaces, résistantes au ttt antalgique)
- Vomissements en jets
- Troubles de la vigilance (apathie, confusion, somnolence, coma)
- Troubles visuels (vue brouillée, diplopie VI)
- Parfois crise comitiale
- Troubles végétatifs (bradycardie)
- FO : œdème papillaire (HTIC progressive)
HTIC
C’est une urgence diagnostique
- faire un scanner cérébral (objective l’HTIC, précise le mécanisme
Ponction lombaire interdite +++
Complication
- Engagement cérébral -> risque de mort subite
- Atrophie optique irréversible par stase en cas d’HTIC prolongée
Engagement cérébral
La masse encéphalique sous pression tend à faire hernie dans tous les orifices possibles.
- Engagement temporal surtout, amygdalien pour la fosse postérieur (cervelet
tronc cérébrale, sous falcoriel (engagement d’un hémisphère cérébral).
Synthèse :
-
HTIC menace la vie du malade à court terme et peut se décompenser ne qq
minutes
Le diag doit être fiat en urgence
1er examen à faire est un scanner cérébrale sans iv
PL interdite avant le scanner si on suspecte une HTIC
Patient doit être adressé en urgence.
Illustration HED
Scanner cérébral sans iv en urgence
- Hyperdensité spontanée en lentille biconvexe
- Fracture de…
Semio traumatismes cranien
Savoir évaluer les troubles de conscience, les principaux mécanismes physiopath, signes
de gravitée, signe hématome extra-durale.
Traumatismes crâniens
- très fréquents : surtout pop jeune, séquelles fréquentes
- Causes : AVP, chutes, sport, agression, plaie par balles ou arme blanche.
Physiopath :
- choc direct sur la tête : lésion en regard du point d’impact
- choc indirect : déplacement du cerveau à l’intérieur de la boite crânienne = lésion
de contre coup avec cisaillement des axones de la substance blanche.
2 types de lésions en évolution temporelle
- Lésion primaire : immédiate à l’impact
- Lésion secondaire : secondaire à facteur systèmatique ( hypoT) ou secondaire à
facteurs intra craniens ( œdème cérébral, hématome)
Blabla
Traumatisme craniens
- Examen clinique
Tout TC doit être considéré comme un traumatisé du rachis cervical jusqu’à preuve du
contraire ?
Manipulation prudentes !!
Examen clinique
Etat de conscience : score de Glasgow +++
- Evaluation de l’ouverture des yeux /4
Spontanée, bruit, douleur, absence
- Evaluation d’une réponse verbale /5
Orientée, confuse, inapropriée, incompréhensible, rien
- Motrice /6
Obéit, adaptée, orientée, flexion réflexe, extension réflexe, rien
Normal 15
Coma dépassé 3/15 -> etat de mort cérébrale
Coma grave <8/15 -> assistance ventilatoire
Examen clinique suite
- Examen neurologique :
-
recherche de déficit moteur
Examen des pupilles (mydriase signe de gravité)
Examen du cuir chevelu : plaie cranio-cérébrale = urgence
recherche d’un polytraumatisme : rachis, abdomen, fracture de membres, thorax
Hémodynamique : pouls, PA, fréquence respiratoire
Classification des traumatismes craniens
- Glasgow > 12 TC bénin : surveillance de 24h
- Entre 8 et 12 TC moyen, hospit et imagerie cérébrale systèmatique
- <8 TC grave hospit en réa
Bilan radiologique
Scanner cérébral sans injection
Pas de radio de crane
Surveillance d’un TC
- Evolution imprévisible, avec surveillance toutes les deux heures
- Evaluation de la conscience : score de Glasgow
- Recherche d’un déficit neurologique
- Examen des pupilles
- Surveillance de l’hémodynamique et FR
Un trauma crânien n’est jamais responsable d’un état de choc hémodynamiques sauf
chez le petit enfant.
Hématome extra-dural = HED
-
C’est une urgence neurochirurgicale
Collection de sang entre la voute crânienne et la dure mère
Patient avec TC et PC brève et réversible => toujours la même cinétique
Puis appariation secondaire d’une modification de l’état de conscience ou de
l’examen neurologique = intervalle libre (pathognomonique)
Imagerie en urgence
Ttt chirurgical
Risque mortel
Sémio syndrome méningé par hémorragie
méningée
Connaître la valeur sémiologique d’un sd méningé
Définition :
Irruption brutale de sang dans les espaces sous arachnoïdiens
Causes :
Rupture d’anévrysme +++
Rupture d’autre malformation vasculaire
Post traumatique
Symptôme Fonctionelle
- Céphalée brutale en coup de poignard : violente, diffuse, malaise voir mort subite
- Vomissements faciles, en jets, spontanées ou au changement de position
- Photophobie, sonophobie
- Coma
Symptôme physique
- raideur de nuque
- Signe de Kernig + (contraction des m. paravertébraux)
- Signe de Brudzinski + flexion de nuque => flexion des M inf
- Couchée en chien de fusil, jambes semi fléchies
- Fébricule (38°C) dissociée du pouls
Autre symtomes
-
Crises comitiales
ROT vifs
Babinski bilatéral +
Déficit neurologique
Cause la plus fréquence classique par hémorragie méningée est la rupture d’anévrisme
Hémorragie méningée
C’est une urgence diagnostique
- Scanner cérébral sans IV : sang dans les citernes sous arachnoidiennes, recherche
d’hydroxéphalie
- Si scanner normal ou indisponible : PL : liquide hémorragique aux 3 tubes qui
sont tous rouge ( différent d’un embrouchement des art)
Sémio d’une hydrocéphalie
Rappel :
Art -> plexus choroïdes -> ventricules -> citernes -> veines ( sinus sagittal)
Définition :
Trouble de la circulation ou anomalie de la resoprtion du liquide cérébro-spinal
Cause :
- Congénital
- Acquise
- Infectieuse
- Rarement hypersécrétion du LCR
Etiologie
Voir photo
Autre cause : sténose de l’acqueduc de sylvius
Hydrocéphalie chez l’adulte
- Tableau clinique d’une HTIC
Céphalée, nausées, vomissements
Troubles visuels, diplopie, baisse de l’AV
Troubles cognitifs
Troubles de la conscience
Diagnostic radiologique : TDM
…
Hydrocéphalie du nourrisson
Nb : il parle pas et sa boite crânienne est extensive
- Cris, pleurs refus du biberon, hypotonie => ca façon de parler
- Agitation
- Yeux en coucher de soleil
- Augmentation du périmètre crânien
- Tension de la fontanelle antérieure
- Impressions digitiforme sur le crane
Hydrocéphalie du sujet âgé
- Triade de Hakim-adams
 Troubles de la marches : marche à petits pas
 Troubles sphinctériens
 Troubles cognitifs, de la mémoire
 Confusion (pneudo-sd démentiel)
 Trouble de la résorption par fibrose des villosités arachnoïdiennes
- Troubles de la marche d’apparition progressive mais au premier plan
- Troubles cognitifs
- Troubles sphinctériens
Sémio des tumeurs cérébrales
Reconnaître les symptômes révélateurs de tumeurs cérébrales
Def :
Processus expansif qui se développe à l’intérieur de la boite crannienne
Peut être bénigne ou maligne, de croissance lente ou rapide.
D’ou compression du cerveau ou du parenchyme voir irritation.
1er contexte sémiologique révélateur = HTIC
2éme tableau : Crise d’épilepsie par irritation du cortex , particuliérement
dépendant de la topographie de la tumeur ou généralisées
3éme tableau : sd déficitaire.
Déficit neurologique progressif en qq semaines : hémiparésie, hémianesthésie,
atteinte des nerfs crâniens, troubles du langage, troubles psychique ou cognitifs
Diagnostic positif : imagerie (TDM/IRM)
Téléchargement