USA - Cybercomnet.fr

publicité
USA:
«
Trump
menace
l’économie mondiale »
Le ministre français de l’Économie et des Finances a déclaré
que les décisions de Donald Trump représenteraient une menace
sérieuse pour l’économie mondiale.
« Les décisions unilatérales de l’administration Trump font
courir un grave risque à l’économie du monde et il revient à
l’Europe d’y réagir afin d’empêcher l’effondrement de l’ordre
économique mondial. Il paraît que notre partenaire américain
a commencé à prendre des décisions unilatérales et
protectionnistes qui pourront sérieusement porter atteinte à
l’économie mondiale », a déclaré ce mardi Michel Sapin lors
des entretiens du Trésor à Bercy, consacrés cette année à
l’ouverture commerciale, à la croissance et aux inégalités,
rapporte l’AFP.
« Ni la France ni l’Europe […] ne pourront assister
impuissantes à ce qui risquerait d’être une dislocation de
nos institutions économiques », a ajouté le ministre qui a
appelé à « défendre une vision de la politique commerciale
ouverte et juste ».
Trump
contre
l’industrie
automobile japonaise
C’est sans doute son esprit d’hommes d’affaires qui est en
marche ; le président américain Donald Trump ne voit pas un
« good deal » dans le commerce avec le Japon.
Dans un récent entretien téléphonique avec le Premier ministre
japonais Shinzo Abe, le président américain Donald Trump lui a
rappelé la nécessité, pour les industries surtout l’industrie
automobile japonaise, de payer leur part de la présence dans
l’économie américaine, en créant des emplois pour les citoyens
américains.
Selon l’agence IRNA, cette nouvelle prise de position de
Donald Trump constitue une seconde attaque à l’économie
asiatique, après le retrait américain du traité transpacifique
(TTP). Dans son premier décret présidentiel, Trump a annulé le
membership des États-Unis au traité TTP que son prédécesseur
Barack Obama avait signé avec Shinzo Abe et les dirigeants de
10 autres États riverains du Pacifique. Cette décision a
provoqué la réaction négative des dirigeants des dits pays qui
ont annoncé vouloir l’appliquer sans les États-Unis.
Donald a signé le retrait du TPP dans le bureau ovale à la
Maison-Blanche, le 23 janvier 2017. ©SIPA
Et maintenant, c’est le commerce avec l’industrie automobile
japonaise que Donald Trump, ex-homme d’affaires, trouve
injuste. Pour sa part, le Japon tente de montrer au président
américain que ses entreprises automobiles sont bel et bien
prêtes à créer des emplois aux États-Unis.
À ce sujet, l’agence Reuters précise que le commerce
automobile sera au centre des entretiens du Premier ministre
japonais au cours de sa prochaine visite aux États-Unis.
Shinzo Abe dont le pays est considéré comme étant l’allié
stratégique des États-Unis en Asie est attendu le 10 février à
Washington. Il s’agira de sa première visite d’état dans les
États-Unis de Donald Trump. Reuters se réfère à des sources
ayant requis l’anonymat, pour ajouter qu’avant de rencontrer
Donald Trump, le Premier ministre japonais s’entretiendrait
avec Akio Toyoda, patron de Toyota.
Toyota a auparavant annoncé avoir créé des emplois pour
presque 40 000 ouvriers américains directement et pour plus de
200 000 autres, indirectement. Or, les Américains disent que
le Japon a été à l’origine du déficit commercial de leur pays
dans les années 1980 et 1990, chiffre qui a pourtant diminué à
10 % aujourd’hui.
USA: Michael Moore dénonce un
«coup d’État» organisé par
Donald Trump
Les États-Unis sont en train de vivre un coup d’État organisé
par Trump et les gens qui gouvernent avec lui, sans que les
Américains ne s’en rendent compte. C’est en tout cas ce
qu’avance le réalisateur et journaliste Michael Moore.
https://twitter.com/MMFlint/status/826322834536411136
Il était le seul à avoir prédit la victoire de Trump à
l’élection présidentielle, et aujourd’hui, il va encore plus
loin. « Si vous essayez toujours de vous convaincre qu’un
coup d’État du 21e siècle n’est pas en cours, réveillez-vous
», a-t-il commenté sur Twitter, accompagné d’un article du
New York Times sur le rôle du conseiller Steve Bannon.
Cet article met en évidence le rôle majeur que joue Bannon
dans la politique de sécurité nationale, un poste
généralement occupé par des généraux confirmés. Trump crée
donc un précédent en rompant avec la tradition. Par ailleurs,
on lui attribue plusieurs des décisions extrêmes de la Maison
Blanche prise pendant cette première semaine.
http://www.lesoir.be/1429587/article/actualite/monde/2017-01-3
1/michael-moore-denonce-un-coup-d-etat-organise-par-donaldtrump
Téléchargement
Random flashcards
Ce que beaucoup devaient savoir

0 Cartes Jule EDOH

Le lapin

5 Cartes Christine Tourangeau

Anatomie membre inf

0 Cartes Axelle Bailleau

Fonction exponentielle.

3 Cartes axlb48

Algorithme

3 Cartes trockeur29

Créer des cartes mémoire