L ue dans la mondialisation

publicité
L’Union européenne :
acteur et pôle majeur de la mondialisation
UE = 1er ensemble économique du monde (= 30 % du PIB mondial)
> 500 millions d’habitants
= marché attractif qui attire les investisseurs
Problématique :
• Comment l’UE s’insère-t-elle dans la mondialisation ?
• Quelles sont les limites à cette intégration ?
I. L’UE : un pôle majeur de la triade
A. Le premier marché et le premier exportateur mondial
L’UE est l’un des trois pôles de la Triade, avec l’Amérique du Nord et
le Japon.
Elle réalise plus de la moitié des échanges mondiaux (importations
et exportations).
Plus des 2/3 de ces échanges se font entre Etats européens
=> on parle d’échanges intra zones.
La part de ses exportations hors-zone demeure importante
(17%) et stable.
Industrie
23% de la production mondiale :
• en particulier dans la haute technologie
Services
dans les services
 plus de 70% du PIB communautaire
 25% des échanges de services mondiaux
l’UE est dotée d’une économie moderne
Agriculture
2ème puissance agricole mondiale (après les Etats-Unis)
Agriculture productiviste et fortement excédentaire
 Lait, blé, production à forte valeur ajoutée (vin, fleurs)
Pb : agriculture qui reste dépendante des subventions de la PAC
PAC : Politique agricole commune. Mise en place en
1962, elle soutient l’agriculture européenne par des
subventions.
Les agriculteurs français satisfaits du projet de réforme de la PAC
Les représentants du monde agricole ont salué jeudi 18 novembre le projet de réforme de la Politique agricole commune (PAC) qui conforte
à leurs yeux un mécanisme dont la France est la première bénéficiaire au sein de l'Union européenne.
La réforme de la PAC pour la période 2014-2020 […] prévoit de rééquilibrer les subventions en faveur des petits agriculteurs et des Etats
d'Europe de l'Est, tout en les rendant plus écologiques.
Ces propositions vont "dans le bon sens", a réagi Jean-Michel Lemétayer, président de la FNSEA, premier syndicat agricole français. "Il y a
deux ans, on ne donnait pas cher de la PAC" mais la crise de l'agriculture et la mobilisation syndicale "ont fait qu'on a devant nous un
document qui a l'ambition de conforter une politique agricole européenne", s'est-il félicité.
La Confédération paysanne a salué "certaines bonnes intentions"[…]. Mais elle a également exprimé son "inquiétude sur la réelle
détermination (de la Commission) en faveur d'une politique agricole qui se fixe pour objectif de donner un revenu aux paysans".
Elle juge ainsi "difficilement compatibles" l'affirmation de la "nécessaire restructuration de l'agriculture" pour la rendre plus compétitive, "qui
se pratique depuis 50 ans et dont on voit les effets ravageurs", et "l'accent mis sur les revenus, le soutien aux petites fermes et le
plafonnement des aides".
Incertitude sur le budget de la PAC
[…] La FNSEA et la DBV, son homologue allemande, redoutent l'une et l'autre que la nouvelle PAC, qui lierait les aides directes encore plus
étroitement à des objectifs "verts", ne se traduise par un surcroît de bureaucratie.
Toutefois, la FNSEA s'est déclarée favorable à un plafonnement des subventions liées à la surface, qui privilégient les grandes exploitations,
tandis que le DBV y est hostile, l'est de l'Allemagne abritant beaucoup de grosses exploitations, héritage des coopératives de la RDA.
Malgré l'accueil favorable fait au projet de la Commission, la FNSEA estime que "la politique agricole ne sera réellement confortée que si son
budget est au moins équivalent à ce qu'il est aujourd'hui". Or, la Commission n'a pas encore précisé les moyens financiers de la nouvelle PAC
qui, avec près de 60 milliards d'euros en 2009, représente 40% du budget européen.
L'Expansion.com , publié le 19/11/2010
L’Union européenne compte au total
 161 des 500 premières firmes transnationales (FTN) du monde
(139 pour les Etats-Unis)
 et réalise plus de 25% du PIB mondial.
Ses principaux partenaires sont les deux autres pôles de la Triade,
mais elle échange de plus en plus avec les puissances émergentes
(Chine, Inde, Brésil, Russie, Turquie, etc.).
L’Union européenne est le premier pôle émetteur et le premier
pôle récepteur d’investissements directs à l’étranger (IDE) dans le
monde : là encore, l’essentiel des investissements sont réalisés
entre les Etats membres (80% environ).
Mais l’UE est indéniablement un espace
attractif, grâce à l’euro, seconde monnaie
internationale derrière le dollar.
Les bourses européennes, Londres, Paris,
Francfort, etc., sont des places financières
importantes, même si elles ne peuvent pas
rivaliser avec le NYSE.
B. L’importance des métropoles européennes dans la
mondialisation
L’UE compte deux villes mondiales, Londres et Paris.
Leur rayonnement est international et ce sont toutes deux des
hubs majeurs dans la mondialisation.
Mais d’autres villes européennes ont un poids international
• sur le plan politique
 Bruxelles, Luxembourg et Strasbourg
• sur le plan financier
 Francfort, siège de la Banque centrale européenne - BCE
• sur le plan touristique et culturel
 Paris, Prague, Milan, Rome, etc.
Dossier p. 320-321
« Pourquoi peut-on affirmer que Londres est une ville-monde ? »
=> Schéma de synthèse en ½ groupe
Vidéo en classe entière :
http://www.dailymotion.com/video/xt5
q6m_dessous-des-cartes-londres-le_tv
Les métropoles de la dorsale européenne, situées entre la région
de Londres et celle de Milan, concentrent plus de 60% des
activités économiques de l’Union.
La mégalopole européenne,
aussi
appelée
dorsale
européenne ou banane
bleue, a été développée par
Roger Brunet pour désigner
un
espace
densément
peuplé
et
fortement
urbanisé
qui
s'étend
approximativement
de
Londres à Milan en passant
par la vallée du Rhin. C'est à
l'intérieur de cet espace que
la production de richesse et
les flux sont les plus
importants en Europe.
Reliées au reste du monde par d’importantes infrastructures de
communication (aéroports internationaux en particulier),
elles forment l’espace le plus peuplé et le plus urbanisé
d’Europe :
 la mégalopole européenne.
C’est l’une des trois mégalopoles mondiales, avec la mégalopole
du Nord-Est des Etats-Unis et la mégalopole japonaise.
C. Un niveau de vie élevé et un espace attractif
Malgré de fortes inégalités, l’Union européenne est globalement
un espace à haut niveau de vie :
les 500 millions d’habitants de l’UE ont
 un IDH élevé
 une espérance de vie proche de 80 ans
 un haut niveau de qualification moyen
 ce qui constitue un avantage comparatif important dans une
économie mondialisée.
Le PIB/hab moyen est proche de 25 000 spa*, et dix pays
européens figurent dans le classement des 20 Etats bénéficiant
du PIB/hab le plus élevé au monde.
Avec 500 millions d’habitants, c’est l’espace de consommation
le plus important de la planète.
*les chiffres sont exprimés en standards de pouvoir d'achat (SPA), c'est-à-dire dans une
monnaie commune qui élimine les différences de niveaux de prix entre les pays, permettant
des comparaisons significatives. Cet indice est destiné aux comparaisons internationales
plutôt qu'aux comparaisons temporelles.
L’Union européenne est également un ensemble démocratique
qui assure un niveau de protection sociale élevé, si on le compare
aux autres continents.
Des systèmes de protection - inégaux il est vrai - existent dans
tous les Etats de l’UE pour protéger les habitants contre les
sources de précarité : chômage, maladie, invalidité, situation
familiale, vieillissement, etc.
 Certains parlent de " modèle social européen » , même si
cette notion est contestée.
Ces éléments font de l’Union un espace attractif au plan mondial.
L’UE est ainsi le premier pôle d’immigration de la planète
 avec des flux internes, provenant de l’Europe de l’Est
 et des flux externes, via la Méditerranée.
http://www.dailymotion.com/video/xt5qog_dessous-descartes-migrations-1-3-le_tv
L’apport migratoire représente les 2/3 de la croissance
démographique de l’Union européenne et représente une
solution au problème du vieillissement.
L’UE
accueille
également
touristiques au monde.
les
principaux
déplacements
II. L’UE : un acteur majeur de la mondialisation
A. Le poids des Etats européens dans la gouvernance
mondiale
Etude de documents :
travail individuel /reprise collective à l’oral à partir du travail
des élèves
L'UNION ET L'OMC
Aux côtés des États-Unis, l'Union européenne a joué un rôle central dans le développement du système
commercial international après la deuxième guerre mondiale.
Tout comme le GATT (et plus tard l'OMC), l'Union a, à l'origine, été conçue pour supprimer les barrières
douanières et promouvoir les échanges entre ses États membres. Son marché unique a été, en partie, bâti
sur le modèle des principes et pratiques du GATT. L'Union a toujours figuré parmi les principaux promoteurs
d'un commerce international efficace fondé sur le droit. Un tel système contribue à garantir que ses
entreprises jouissent d'un accès équitable au marché au- delà de ses frontières et, partant, favorise la
croissance économique tant en son sein que dans les pays tiers, en particulier chez les moins développés
d'entre eux.
La politique commerciale commune de l'Union est l'un des domaines où elle dispose d'une compétence
pleine et directe. En d'autres termes, lorsqu'elle intervient au sein de l'OMC, l'Union agit en tant qu'acteur
unique et est représentée par la Commission, et non par les États membres.
La Commission négocie les accords commerciaux et défend les intérêts de l'Union devant l'organe de
règlement des différends de l'OMC au nom des 28 États membres. La Commission consulte le Conseil et le
Parlement européen et leur fait régulièrement rapport. Depuis l'entrée
Source www.europal.europa.eu 2015
 Documents du ppt :
1. A quelles instances internationales et groupement internationaux
participe l’UE ?
2. Quel est le but de ces instances ?
 « Repère A » p318 + doc. 2 p. 319 :
1. Quelle est la place des Firme transnationales européennes dans
l’économie mondiale ?
2. Pourquoi peut-on dire que les FTN européennes permettent à l’UE
de jouer un rôle important dans la mondialisation.
 doc. 3 p. 319
Christine Lagarde
Une française à la direction du FMI
depuis 2011
1. Quel rôle joue l’UE auprès des pays de l’ACP ?
2. Quelles sont les limites de ce partenariat ?
 Pour résumer, rédige un paragraphe court pour
montrer que l’UE joue un rôle important dans la
gouvernance économique mondiale.
L’UE participe à la gouvernance économique mondiale de
plusieurs manières :
-En étant représentée dans des instances
internationales qui commandent l’économie
mondiale (OMC, FMI, G20, G8)
- Sur les 500 premières FTN, 168 sont européennes
(UE devant USA)
- L’UE accorde des subventions à certains pays (ACP)
pour les aider à combattre la pauvreté et agir pour le
DD.
L’UE tente d’exister sur le plan internationale en s’engageant dans
des opérations de défense et de maintien de la paix.
• avec la Politique étrangère et de sécurité commune (PESC)
• la Politique européenne de défense (PED)
• par des opérations militaires d’Etats européens alliés
ex : 2011 Lybie => l’intervention de la France et du Royaume-Uni. Les
Etats européens participent la plupart du temps aux opérations de
maintien de la paix dans le cadre des missions définies par l’ONU.
L’Union européenne a enfin signé des partenariats avec la quasi-
totalité des régions du monde, dans le cadre de sa Politique
européenne de voisinage (PEV).
La Politique européenne de voisinage (PEV) est une politique de
l'Union européenne (UE) visant à améliorer ses relations avec ses
voisins n'entrant pas dans le projet d'adhésion. Cette politique
favorise les relations avec l'UE sur des thèmes tels que la sécurité,
la stabilité et l'économie avec ses nouveaux pays voisins.
Enfin, l’Europe pèse dans la mondialisation par son poids culturel
et linguistique => « Soft Power »
B. Une économie bien intégrée au système mondial
Les grandes entreprises européennes sont bien intégrées au
système monde.
Ex :
• Carrefour (grande distribution)
• Axa (assurances)
• Total (énergie)
• Zara, H&M (mode) => voir documents p. 316-317 doc.5
L’UE encourage les entreprises à opérer des fusions ou des
rapprochements
pour
rester
compétitives
dans
l’économie
mondiale
Ex :
• Air France – KLM – Alitalia
• Aérospatiale (Fr) + Deutsche Airbus = Airbus
• Nokia-Alcatel-Lucent
=> François Hollande a reçu mardi 14/04/15 les patrons de Nokia et d'AlcatelLucent. Et assure que "le patriotisme économique doit se jouer aujourd'hui à
l'échelle européenne, c'est l'échelle pertinente".
III. Les limites et les faiblesses de l’Union européenne
A. Le manque de visibilité sur la scène internationale
• L’UE
apparait
souvent
comme
une
association
d’Etats
indépendants
• L’euroscepticisme progresse
• L’UE a des difficultés pour paraître unie sur la scène
internationale
Ex : 2008 crise irakienne : Le Royaume-Uni et l’Italie soutiennent
l’intervention américaine / pas la France, ni l’Allemagne
Le poids diplomatique de l’UE n’est pas à la hauteur de son poids
économique
Incapacité des Européens à mettre en place une politique de défense
efficace
L’UE n’a pas d’armée permanente
La plupart des Etats compte sur l’OTAN pour les défendre
 La PESC (politique étrangère et de sécurité commune) n’est pas
encore au point. Son budget est insuffisant et tous les Etats de l’UE
n’ont pas la même vision de la défense.
B. Les retards, les difficultés économiques et les contestations
Retard dans la recherche et le développement => l’UE est loin
derrière les Etats-Unis en matière d’innovation
Fuite des cerveaux vers les USA = « Brain Drain »
Une part très importante du budget de l’UE est investit dans
la PAC.
Le niveau d’endettement des Etats fragilise les économies.
Crise grecque : les Etats de l’UE ne sont pas d’accord sur
la solution à apporter à cette crise
• Le rôle de la BCE est contestée
• Interrogations sur la fiabilité de la zone Euro
• Contestations nombreuses : altermondialistes, ONG
C. Les problèmes sociaux et la question démographique
Taux de chômage élevé.
• UE : 9,7 % en janvier 2015
 Grèce : 26% (décembre 2014)
 Allemagne : 4,8 %
 France : 10,3 %
Cause : Nombreuses délocalisations
Taux de pauvreté élevé
(proportion
de la population qui
.
vit avec un revenu disponible
inférieur au seuil de pauvreté)
De 5,8 % à 16,9% en Europe
Europe de l’Est et Europe
du Sud plus pauvres
=> Remise en cause du
«
modèle
social
européen »
Vieillissement de la population
• Baisse de la natalité
• Augmentation de l’espérance de
vie
=> Les problèmes démographiques
aggravent
économiques
les
problèmes
IV. La Northern Range : une façade maritime
mondiale
Travail en ½ groupe
Conclusion
Téléchargement
Random flashcards
amour

4 Cartes mariam kasouh

Le lapin

5 Cartes Christine Tourangeau

découpe grammaticale

0 Cartes Beniani Ilyes

Fonction exponentielle.

3 Cartes axlb48

TEST

2 Cartes Enrico Valle

Créer des cartes mémoire