Avoir des difficultés

publicité
Avoir des difficultés (la difficulté
est inhérente et constitutive de
tout apprentissage) est différent
d’être en difficulté.
La difficulté perçue concerne le
registre de la relativité: il y a
différents points de vue liés à des
regards différents.
La difficulté questionne par rapport
à la norme.
• Comment relativiser les normes?
• Quelle liberté d’action s’accorde-t-on?
Le regard que porte l’enseignant
sur les élèves et en particulier ceux
en difficulté, influe sur l’efficacité
des moyens mis en œuvre
( effet Pygmalion).
La difficulté se gère
sur le long terme.
La gestion ne vise pas à
supprimer cette difficulté.
Elle cherche à donner à l’élève les
moyens d’apprendre malgré et/ou
avec sa difficulté.
La prise en compte des élèves en
difficulté se situe dans une logique
de différenciation pédagogique.
Dans la gestion de la difficulté, il
faut changer de logique:
passer du faire plus et d’avoir plus
à faire autrement.
Les situations pas comme les
autres.
•
•
•
•
Les déficits d’ordre visuel, auditif, moteur.
Le déficit mental.
Le trouble mental.
Les longues maladies .
Ces situations peuvent nécessiter une
reconnaissance de situation de handicap
par la MDPH et la mise en œuvre d’un
Projet de Scolarisation.
Les troubles cognitifs.
La galaxie des dys….
Le langage oral.
• Difficultés dans l’émission ou la réception
du langage oral: troubles du langage
expressif et/ou réceptif ( dysphasie).
• Troubles phonologiques.
• Bégaiement.
Le langage écrit.
• Difficultés durables dans l’apprentissage
de la lecture et l’orthographe ( dyslexie,
dysorthographie) .
Celles –ci s’accompagnent le plus souvent
d’un déficit en mémoire de travail, de
fatigabilité, de dépréciation de soi, de
démotivation, de passivité, d’agitation …
Difficultés constructives et
perceptives.
• Difficultés de visuo-construction et visuospatiales ( dyspraxies, dysgraphies).
• Difficultés d’orientation spatio-temporelle,
de séquentialité ( dyschronies).
Celles-ci s’accompagnent le plus souvent
de difficultés de coordination fine et/ou
globale.
Difficultés de raisonnement
logique et mathématique
( dyscalculie).
Les troubles du comportement et
de la conduite:
• Troubles déficitaires de l’attention avec ou
sans hyperactivité ( TDAH).
• Troubles de la conduite.
• Comportement permanent d’opposition
avec provocation.
• Les troubles anxieux (lenteur excessive,
inhibition , mutisme sélectif, phobie
scolaire, TOC…).
La précocité intellectuelle.
• Inadaptation scolaire due :
- à la dysynchronie de leurs capacités
réelles selon les domaines.
- à leur faible capacité à s’adapter aux
exigences scolaires ( faible intérêt pour
certaines activités, raisonnement intuitifpas de méthode, refus des contraintes de
classe- travail en groupe, attendre les
autres -).
Téléchargement
Explore flashcards