cours 6

publicité
introduction à la sociologie
cours 6
BUT explorer quelques paradigmes
particuliers du paradigme actionniste
programme
•
•
•
•
l’ethnométhodologie : Garfinkel
l’individualisme méthodologique : Boudon
l’analyse stratégique : Crozier
la sociologie de l’action : Touraine
l’ethnométhodologie : Garfinkel
« Le phénomène fondamental est la réalité
objective des faits sociaux, en tant
qu’accomplissement continu des activités
concertées de la vie quotidienne des
membres qui utilisent, en les considérant
comme connus et allant de soi, des
procédés ordinaires et ingénieux pour cet
accomplissement »
Garfinkel (1967). Studies in Ethnomethodology.
l’ethnométhodologie : Garfinkel
1. le principe de l’indexicalité : dans chaque
situation de la vie quotidienne, les
individus utilisent des mots qui sont à la
fois « transsituationnels » et revêtent un
sens particulier dans chaque situation
l’ethnométhodologie : Garfinkel
2. le principe de la réflexivité : les pratiques
décrivent et produisent une interaction,
une situation sociale
l’ethnométhodologie : Garfinkel
3. le principe de la responsabilité : « les
études ethnométhodologiques analysent
les activités quotidiennes des membres
comme des méthodes qui rendent ces
même activités (…) responsables, en
tant qu’organisation ordinaire des
activités de tous les jours »
l’individualisme méthodologique : Boudon
« D’une manière générale, on dira qu’on a affaire
à une méthodologie individualiste lorsque
l’existence d’un phénomène P ou lorsque la
relation entre un phénomène P et un phénomène
P’ sont explicitement analysées comme une
conséquence de la logique du comportement des
individus impliqués par ce ou ces phénomènes
(…). Expliquer un phénomène social, c’est
toujours en faire la conséquence d’actions
individuelles »
Boudon R. & Bourricaud F (1982). Dictionnaire critique de
la sociologie.
l’individualisme méthodologique : Boudon
• social = la résultante des
comportements individuels
• individus = acteurs stratégiques qui
adoptent certains comportements plutôt
que d’autres, car poussés par de bonnes
raisons
• rationalité instrumentale ou utilitaire et
rationalité axiologique
l’individualisme méthodologique : Boudon
• l’agrégation des comportements des
acteurs individuels va entraîner des
effets à portée générale : les
« phénomènes d’émergence »
• = effets non recherchés par les acteurs,
issus de l’agrégation de leurs
comportements et de la structure
d’interdépendance dans laquelle ils se
trouvent
l’action stratégique : Crozier
• objet d’étude : les grandes
organisations, représentatives des
sociétés contemporaines
• but : élaborer une théorie générale des
systèmes culturels contemporains
l’action stratégique : Crozier
• « zones d’incertitude » : il n’existe pas
de systèmes sociaux entièrement réglés
ou contrôlés
• « marge de manœuvre » : à l’intérieur
des contraintes imposées par le
système, les individus utilisent de façon
stratégique une marge de manœuvre
dans les interactions avec les autres
l’action stratégique : Crozier
chaque individu « est aussi et avant tout
une tête, c’est-à-dire une liberté ou, en
termes plus concrets, un agent autonome
qui est capable de calcul et de
manipulation et qui s’adapte et invente en
fonction des circonstances et des
mouvements de ses partenaires »
Crozier M. & Friedberg E. (1977). L’acteur et le système.
l’action stratégique : Crozier
• l’homo strategicus : individu qui vise à
accroître sa liberté de manœuvre tout en
essayant de réduire celle des autres
• « Le jeu concilie la liberté et la contrainte. Le
joueur reste libre, mais doit, s’il veut gagner,
adopter une stratégie rationnelle en fonction
de la nature du jeu et respecter les règles de
celui-ci. Cela veut dire qu’il doit accepter pour
l’avancement de ses intérêts les contraintes
qui lui sont imposées »
Crozier M. & Friedberg E. (1977). L’acteur et le système.
la sociologie de l’action : Touraine
• « historicité » = « l’investissement, la
connaissance et la représentation que la
société se forme de la créativité, à
travers quoi la société exerce une action
sur elle-même »
• historicité : principe selon lequel toute
société agit sur elle-même pour se
transformer
Touraine A. (1974). Pour la sociologie.
la sociologie de l’action : Touraine
l’historicité repose sur l’interdépendance
de trois composantes :
1. un mode d’accumulation à partir duquel
s’organise un type particulier de
rapports de classes
2. un modèle culturel qui se représente ce
travail de la société sur elle-même et le
relit symboliquement à des garants
méta-sociaux ou au développement
la sociologie de l’action : Touraine
3. un modèle de connaissance, c’est-à-dire
une construction culturelle d’un rapport
entre l’homme et la matière
1 + 2 + 3 = système d’action historique
la sociologie de l’action : Touraine
• « mouvement social » = « une conduite
collective qui met en action les rapports
de classe et dont l’enjeu est le contrôle
de l’historicité »
Touraine A. (1974). Pour la sociologie.
la sociologie de l’action : Touraine
trois principes pour qu’il y ait
mouvement social :
1. principe d’identité : il permet à l’acteur
de se reconnaître en tant que membre
d’une collectivité d’acteurs
2. principe d’opposition : il permet à
l’acteur de désigner son adversaire
la sociologie de l’action : Touraine
3. principe de totalité : il oriente le
mouvement vers une volonté de
transformation de l’orientation de la
société et de définition de ses fins
critiques à l’interactionnisme
•
•
•
oubli des facteurs historiques et du
poids des institutions
négation des phénomènes de pouvoir,
des rapports de domination qui peuvent
exister dans une société
difficulté à expliquer l’organisation
générale, les structures de la société
Téléchargement
Explore flashcards