Les corticoïdes de synthèse

publicité
CORTICOIDES
Définitions :
Les corticostéroïdes naturels synthétisés par le cortex
surrénalien comprennent les glucocorticoïdes et les
minéralocorticoïdes ainsi que les androgènes.
Les glucocorticoïdes dont les principaux composés sont le cortisol et
la cortisone.
 Ils agissent sur le métabolisme des glucides :
 Ils transforment les protéines tissulaires en glycogène élevant à
la longue le taux de glycémie.
 Ils activent le catabolisme des protides
 Ils perturbent le métabolisme des lipides.
Les minéralocorticoïdes agissent au niveau des tubules distaux et
des canaux collecteurs du rein pour augmenter la réabsorption de
sodium et l’excrétion urinaire de potassium et de protons.
Les corticoïdes de synthèse :
Elaborés à partir des corticostéroïdes naturels par modification
structurale :
Prednisone et prednisolone : action antiinflammatoire plus importante
et réduction de la métabolisation (durée d’action plus longue)
Methylprednisolone, dexamethasone et bétamethasone : action
antiinflammatoire encore plus puissante et activité minéralocorticoïde
diminuée.
Propriétés thérapeutiques :
Anti-inflammatoire : action à plusieurs étapes du processus inflammatoire
Anti –allergique
Immunosuppresseur
Ces 3 propriétés sont recherchées en thérapeutique ; les autres actions sont
considérées comme des effets secondaires et entraînent souvent des inconvénients
majeurs :
Déminéralisants : diminution de la réabsorption digestive du calcium, inhibition
de l’activité des ostéoblastes
Freinateurs hypothalamo-hypophysaires
Modificateurs du métabolisme hydroélectrolytique par rétention du
sodium et de l’eau et fuite du potassium
Modificateurs de la muqueuse gastrique par augmentation des sécrétions
acides
Hyperglucidiques
Hypoprotidiques
Hyperlipidiques
Stimulants du système nerveux central. ( excitation, insomnie, syndrome
maniaque.)
Mécanisme d’action
Les corticoïdes agissent par des mécanismes d’action
originaux essentiellement génomiques.
Ces effets génomiques sont une régulation transcriptionnelle
permettant soit l’activation soit l’inhibition de nombreux gènes
cibles.
Les corticoïdes sont capables d’agir sur de nombreuses cellules
cibles impliquées dans l’inflammation, en particulier:
 les cytokines, les proteines anti-inflammatoires
 les molécules de la prolifération tissulaire
de nombreuses cellules cibles dans l’immunité: macrophages,
polynucléaires, lymphocytes B et T
Ces mécanismes d’action expliquent l’efficacité thérapeutique
importante de ces molécules.
Effets secondaires :
Accidents de surcharge hormonale liés à la posologie prolongée :
syndrome cushingoïde, rétention sodée, diabète, ostéoporose,
troubles cutanés (adiposité)
Troubles digestifs
Accidents liés au terrain : ne sont pas proportionnels à la posologie
Surinfections : réveil d ‘une tuberculose, mycoses
Accidents de blocage hypophyso-surrénalien : l’atrophie
surénalienne est fréquente surtout pour des doses supérieur à 20 mg/j
de Cortancyl pendant plus de 3 semaines , il est de règle pour éviter
les phénomènes de rebond et la décompensation de l’insuffisance
surrénale de baisser les doses par palier.
Indications :
Il existe d’importantes différences individuelles dans la réponse aux
corticoïdes avec parfois de véritables corticorésistances dans certaines
maladies inflammatoires comme la polyarthrite rhumatoïde.
Réactions allergiques sévères : choc anaphylactique, urticaire géante
Réactions inflammatoires sévères : choc septique,
Affections pulmonaires :
Asthme, fibroses pulmonaires
Maladies auto-immunes : PR, lupus erythémateux disséminé, hépatite
chronique active
Divers : maladie de Crohn, transplantations d’organes, antiémétisant
lors des chimiothérapies
Mode d’administration :
Voie orale la plus usuelle :
bien absorbés par voie digestive‘ une prise par jour le matin)
Voie injectable: réservée à l’urgence et aux fortes doses
Voie locale :
Infiltration articulaire : action prolongée ( Altim , Diprostène)
Voie cutanée
Aérosols
Voie ophtalmique
Les effets anti-inflammatoires et anti-allergiques s’exercent pour des
posologies faibles alors que les effets immunosuppresseurs nécessitent
des doses élevées..
Posologie exprimées en mg/kg : ex chez adulte Solupred 0.5 à 1.5
mg/kg /jour
Schéma d’administration : dose d’attaque et dose d’entretien : 5 à
15mg/jour
Précautions d’emploi et surveillance :
Corticothérapie courte permet l’arrêt brutal
Régime alimentaire : riche en protéine, calcium et potassium
Risque d’interactions médicamenteuses : aspirine, anticoagulants
oraux,
Utiliser avec prudence en cas d’antécédents ulcéreux.
Téléchargement
Explore flashcards