Qu`est-ce que le handicap mental

publicité
9
e
Pourquoi sommes-nous
là aujourd’hui ?
LYON
29 SEPT.
2012
C HANGER VOTRE REGARD SUR LE HANDICAP MENTAL
ET PARTAGER NOS PRÉOCCUPATIONS
Les associations se mobilisent d’une part, pour renforcer l’offre de services
médico-sociaux aux personnes handicapées mentales et d’autre part,
adapter l’accompagnement aux besoins et attentes des personnes
handicapées mentales et de leurs familles.
Qu’est-ce que
le handicap mental ?
Nous demandons que la qualité d’accueil et d’accompagnement
des personnes handicapées mentales soit garantie et que leurs
besoins soient véritablement pris en compte.
LES ASSOCIATIONS DU RHÔNE MOBILISÉES POUR LA JOURNÉE DU HANDICAP MENTAL
Adapei du Rhône
L’ADSEA 69
Comité commun
Éducation et joie
Œuvre
de Saint-Léonard
Les PEP 69
Tél. : 04 37 43 31 70
ccass-sbe.org
Tél. : 04 78 22 19 21
osl.fr
Sésame autisme
Tél. : 04 72 98 31 81
sesame-autisme-ra.com
OVE
Tél. : 04 72 07 42 00
ove.asso.fr
L’Arche à Lyon
Tél. : 04 37 91 21 15
larchealyon.org
Tél. : 04 37 65 21 21
adsea69.fr
Tél. : 0821 204 205
education-etjoie.org
Tél. : 04 37 43 14 14
lespep69.org
Trisomie 21 Geist Rhône
Tél. : 04 78 25 88 75
trisomie21geistrhone.free.fr
ALGED
Tél. : 04 72 10 61 44
alged.com
Le Bocage
Tél. : 04 78 51 62 69
AMPH
Tél. : 04 78 34 62 16
amph.asso.fr
©unitémobile
Tél. : 04 72 76 08 88
adapeidurhone.fr
En France, on estime à 650 000
le nombre de personnes
en situation de handicap
mental, aussi appelé handicap
intellectuel.
Chaque année, entre 6 000
et 8 500 enfants naissent
avec un handicap mental.
Le handicap mental qualifie
à la fois une déficience
intellectuelle et les
conséquences qu’elle entraîne
au quotidien. Contrairement
aux idées reçues, ses origines
peuvent être diverses :
génétique, congénitale,
accidentelle.
Les principales difficultés
que peuvent rencontrer
les personnes handicapées
mentales :
K S’orienter, se repérer dans
l’espace et dans le temps ;
K Prendre des décisions, choisir ;
KP
rendre conscience des règles
et usages de la vie en société ;
KA
ccéder à la lecture
et à l’écriture ;
KMémoriser les informations
et fixer leur attention.
Plus que pour toute autre personne, un accompagnement
adapté dès le plus jeune âge est une condition
de progression, d’épanouissement et d’insertion.
Comprendre
le handicap
mental
LES TROUBLES DU COMPORTEMENT
LE POLYHANDICAP
Les troubles du comportement regroupent
divers problèmes psychosociaux
qui perturbent gravement la socialisation
et l’accès aux apprentissages.
À ce titre, les troubles du comportement
associés au handicap sont une des
principales causes d’exclusion
des personnes handicapées mentales,
que ce soit pour les enfants, les
adolescents mais surtout pour les adultes,
quand ces comportements deviennent
plus difficiles à accepter.
Le polyhandicap est une atteinte motrice
associée à un retard mental sévère.
Les personnes polyhandicapées ne parlent
pas ou leur langage est rudimentaire, elles
ne marchent pas ou très difficilement,
elles entendent et voient mal, elles ont
souvent des crises d’épilepsie, ont des
troubles de la nutrition et le plus souvent
ne peuvent manger seules. Ces personnes
ont des capacités d’expression, pour
exprimer leurs émotions et besoins,
qui requièrent de la part des personnes
qui les accompagnent de réelles
compétences et une grande disponibilité.
LA TRISOMIE 21
Les Associations du Rhône, spécialisées dans l’accueil
et l’accompagnement des personnes handicapées
mentales et de leurs familles, viennent à votre rencontre
pour mieux vous informer et vous sensibiliser à ces citoyens,
si proches de vous…
DISTINCTION ENTRE HANDICAP
MENTAL ET PSYCHIQUE
L’AUTISME OU TROUBLE
DU SPECTRE AUTISTIQUE (TSA)
Le handicap mental est la conséquence
d’une déficience intellectuelle.
Il ne peut pas être soigné mais il peut être
compensé par un environnement aménagé
et un accompagnement humain adapté.
Le handicap psychique (maladie mentale)
est différent du handicap mental.
Les troubles psychiques peuvent durer
dans le temps, ils sont plus ou moins graves
et peuvent être soignés ou atténués par des
médicaments ou des thérapies adaptées.
L’autisme est un trouble du développement
précoce caractérisé par une interaction
sociale et une communication anormales,
avec des centres d’intérêts restreints
et des comportements stéréotypés.
L’autisme peut être repéré avant les 2 ans
de l’enfant. Avec un accompagnement
et des techniques d’apprentissage adaptés,
l’enfant avec autisme peut progresser
(acquérir le langage, aller à l’école puis
avoir un travail selon les cas…) et gagner
en autonomie tout au long de sa vie.
K Le handicap psychique n’affecte pas
K L’autisme et les troubles apparentés
directement les capacités intellectuelles
mais plutôt leur mise en œuvre.
K Il est toujours associé à des soins.
K Ses manifestations sont variables
dans le temps.
concernent de 1 à 7 naissances
sur 1 000 (4 fois plus de garçons
que de filles).
K On évalue en France à 440 000
le nombre de personnes avec autisme.
La trisomie 21 est une anomalie
chromosomique. Les enfants et les adultes
porteurs de trisomie 21 possèdent
un chromosome 21 surnuméraire dans
toutes les cellules de l’organisme.
Il s’agit d’un accident génétique qui
a un risque très faible de se reproduire
dans une même famille. La déficience
mentale varie d’un individu à l’autre,
de légère à sévère, mais il s’agit le plus
souvent d’une déficience intellectuelle
moyenne.
K La trisomie 21 concerne 50 000
à 60 000 personnes.
K Elle représente une naissance
sur 2000 par an environ.
LES HANDICAPS RARES
On considère qu’un handicap est rare
lorsqu’il touche moins d’une personne
sur 2 000 ou 2 500.
80 % des handicaps mentaux rares sont
d’origines génétiques ; la plupart du temps,
ils ne sont décelés qu’à l’âge adulte.
K Actuellement dans le monde on
dénombre entre 5 000 et 8 000 types
de handicaps rares.
K 3 à 4 millions de personnes en France
sont concernés, et près de 25 millions
en Europe.
K Un grand nombre de ces pathologies
sont dites « orphelines » parce qu’il
n’existe pas de réponse thérapeutique.
K La prévalence des polyhandicaps
d’origine pré et périnatale est
comprise entre 0,7 et 1/1 000.
K Chaque année naissent 700 à 800
enfants polyhandicapés.
LE PICTOGRAMME S3A
Le pictogramme S3A (Accueil,
Accompagnement et Accessibilité)
concerne les personnes
handicapées mentales
et, par extension,
toute personnes
ayant des difficultés
de compréhension
ou d’orientation.
Il identifie et signale aux personnes
handicapées présentant des difficultés
de repérage dans le temps et l’espace
et dans l’apprentissage de la lecture :
les structures, produits, services
et prestations qui leurs sont rendus
accessibles grâce à la mise en œuvre
de moyens techniques et humains.
9e
LYON
29 SEPT.
2012
Téléchargement
Explore flashcards