File - Cours L3 Bichat 2012-2013

publicité
COURS 7 ETHIQUE :
ARRET ET LIMITATION DES TT EN REA
En France, 20% des décès ont lieu en réanimation dt 50% suite à une décision d’arrêt ou de limitation des tt
Question de la valeur absolue de la vie et de la qualité relative de la vie
Morale kantienne souhaite le respect de la dignité humaine
Dans le cadre de la morale utilitariste la limitation des tt permet une meilleure utilisation des ressources
humaines et éco dans le sens où on ne les gaspille pas pr un cas désespéré.
Il faut confirmer le diagnostic et le pronostic par plusieurs médecins, informer la famille en se demandant
ce qu’aurait voulu le patient pour arriver à une décision informée et partagée de l’arrêt des soins
Pb du droit de la personne à disposer de sa vie et de choisir sa mort ainsi que pb du respect de la volonté
de la personne.
Arguments contre :
 Valeur absolue de la vie
 Dignité humaine
 Variabilité de la volonté
 Ambiguïté de l’intention de mourir
 Déontologie et sens de l’engagement médical
 Risque de dérives vers euthanasie nn volontaire ou involontaire
Euthanasie : provoquer délibérément la mort d’une personne en vue de soulager et d’abréger ses
souffrances
Serment d’hippocrate :
 Je ferais tout pour soulager les souffrances
 Je ne prolongerai pas abusivement les agonies
 Je ne provoquerai jamais la mort délibérément
Code de déontologie médicale : en tte circonstance le médecin doit soulager les souffrances de son
malade, l’assister moralement et éviter toute obstination déraisonnable ds les investigations ou la
thérapeutique
Le médecin doit accompagner le mourant jusqu’au dernier moment, assurer par des soins et des mesures
appropriées la qté de la vie qui prend fin, sauvegarder la dignité du malade. Il n’a pas le droit de
provoquer délibérément la mort.
S’abstenir d’agir n’est cependant pas assimilable à l’euthanasie
Loi Léonetti
 Vise à préserver la qté de vie et la dignité de la personne en fin de vie
 Garantit le droit de la personne à être soulagée ds la douleur
 Distingue le faire mourir du laisser mourir
 Interdit l’obstination déraisonnable pr tous les malades en fin de vie ou non
 Permet l’interruption ou la limitation des tt
En cas d’affection grave et incurable en fin de vie un acte médical qui vise à soulager mais qui abrège la vie
est permis. => principe du consentement libre et éclairé
Patient conscient
incompétent
En fin de vie
Respect de sa volonté
Non en fin de vie
Réitérer la demande
2ème avis médical
Collégialité + médecin indépendant
Consulter la personne de confiance, la famille et les proches
Directives anticipées
Téléchargement
Explore flashcards