PES3 - Evaluation n°2 – Eléments de corrigé

publicité
A. Aoulmi – Lycée Pierre Corneille
Sciences économiques & sociales
2013 - 2014
PES3 - Evaluation n°2 – Eléments de corrigé
Les éléments de corrigé sont des reprises de réponses apportées par les élèves de la classe. Le professeur n’a apporté aucun élément supplémentaire, les réponses
conservent donc un certain nombre de défauts, mais non dommageables à leur qualité d’ensemble.
Q1 - En vous appuyant sur deux exemples de votre choix, montrez que les normes et valeurs transmises par les différentes instances de socialisation peuvent
être en contradiction.
Les normes et les valeurs transmises par les différentes instances de socialisation peuvent être en contradiction. En effet, les différentes instances que sont la
famille, l’école, les groupes de pairs et les médias peuvent véhiculer des normes et des valeurs différentes, parfois même en contradiction. Les normes sont des
règles de conduite propres à une société ou un groupe donné, et dont la non observance entraîne des sanctions. Ainsi, les instances de socialisation peuvent
transmettre des normes différentes et en contradiction entre elles. Par exemple, la famille transmet à l’enfant un langage spécifique, qui pourra être remis en
cause par les groupes de pairs. Il en va de même pour les valeurs. Les valeurs sont des manières d’être ou d’agir qui sont considérées comme idéales ou souhaitables
par un groupe ou une société donné. Ainsi, le groupe de pairs va privilégier une manière d’être (style vestimentaire par exemple) qui entrera en contradiction avec
le code vestimentaire imposé par les médias (rester à la mode, porter des produits de marque…).
Q2 Présentez les 3 mécanismes de socialisation mis en évidence par G.H Mead. (3 points)
G.H Mead a mis en évidence 3 différents mécanismes de socialisation :
- L’identification à autrui, l’enfant se socialise par imitation d’un modèle (par exemple les parents) dont il a le choix
- L’intériorisation des normes et des valeurs : l’enfant est passif, on lui inculque un certain système de normes et de valeurs qu’il pourra choisir en grandissant
- L’expérimentation : l’enfant s’auto-socialise en choisissant les rôles qu’il va expérimenter à travers le jeu.
Q3 - Distinguez la sociologie de l’action sociale et la sociologie du fait social
La sociologie de l’action sociale correspond à la sociologie de M. Weber. C’est le comportement humain auquel l’individu donne un sens subjectif, et qui est orienté
vers d’autres individus, en fonction d’autres individus. On distingue 4 types d’actions sociales (prenons l’exemple du mariage)
- L’action rationnelle en finalité : mariage par intérêt
- L’action rationnelle en valeur : mariage avec religion
- L’action affective : mariage par amour
- L’action traditionnelle : mariage en blanc
La sociologie du fait social de Durkheim est la « manière d’agir, de penser, sentir qui existe en dehors de consciences individuelles ». C’est-à-dire que le fait social
est extérieur à l’individu, il a une dimension collective, de plus il s’impose à l’individu et le contraint. On peut parler aussi de déterminisme social, c’est-à-dire que
l’action humaine dépend des structures sociales et échappe en partie à la liberté individuelle. Le suicide et l’éducation sont des exemples de faits sociaux.
Etude d’un document - Vous présenterez le document puis montrerez comment il permet d’illustrer la notion de socialisation différentielle.
Le document soumis à notre analyse est un tableau à double entrée représentant, en pourcentage, les pratiques sportives des jeunes de 12 à 17 ans, selon le
Ministère des sports, en novembre 2001 en France, en fonction du niveau de diplôme des parents, du revenu mensuel du foyer et su sexe des enfants. On définit
la socialisation comme la façon dont la société forme et transforme les individus d’un groupe ou d’une société donnée afin qu’ils acquièrent des normes et des
valeurs pour faciliter leur intégration dans la société. De plus on qualifie de socialisation différentielle le processus de socialisation qui permet d’acquérir des
normes, des valeurs et des rôles sociaux différents en fonction de la catégorie sociale et du sexe des individus.
La socialisation est différentielle en fonction du sexe et de la catégorie sociale. En effet, le niveau de diplôme des parents fait influer la pratique des sports chez
les jeunes. En 2001, en France, selon le Ministère des sports, 64% des hommes issus de parents sans diplôme pratiquaient un sport, contre 92% des hommes issus
de parents ayant un diplôme supérieur au bac.
De plus les pratiques du sport varient en fonction du revenu mensuel du foyer. Effectivement, un foyer bénéficiant d’un revenu plutôt bas ne pourra pas se
permettre de payer des activités extrascolaires de leurs enfants. En 2001 en France, selon le Ministère des sports, seulement 45% des filles appartenant à un foyer
ayant un revenu inférieur à 1830 euros pratiquaient un sport contre 74% des filles appartenant à un foyer ayant un revenu supérieur à 2745 euros.
Enfin, la pratique des sports varie également en fonction du sexe. En effet les filles ont tendance à être moins sportive que les garçons. 76% des filles seulement
pratiquaient un sport en 2001 (avec des parents diplômes supérieurs au bac) alors que 92% des garçons pratiquaient un sport.
1
Téléchargement
Random flashcards
Le lapin

5 Cartes Christine Tourangeau

aaaaaaaaaaaaaaaa

4 Cartes Beniani Ilyes

découpe grammaticale

0 Cartes Beniani Ilyes

Anatomie membre inf

0 Cartes Axelle Bailleau

Créer des cartes mémoire