prix_ecole_doctorale_01

publicité
3 étudiantes du CRCM ont remporté des prix au XXIIème colloque de l’école
doctorale des Sciences de la Vie et de la Santé d'Aix Marseille Université.
*** Meilleures présentation orale ***
1er Prix: Rita EL HELOU du CRCM
2eme Prix: Sabine MILHAS du CRCM/AFMB
*** Meilleur Poster ***
3eme Prix : Jumaporn SONONGBUA du CRCM
Les travaux de Rita El Helou au sein du groupe Groupe d’étude des cellules souches
cancéreuses mammaires, dans le laboratoire d’oncologie moléculaire dirigé par
Daniel Birnbaum au CRCM ont
permis d’identifier une signature
« méthylome » spécifique des cellules souches cancéreuses (CSC) mammaires.
Cette signature correspond à des regions génomiques différentiellement méthylées
entre CSCs et cellules cancéreuses matures. Cette signature « méthylome » est
enrichie en régions promotrices régulant les gènes de la voie du TGF beta. Rita a
étudié le rôle du TGF beta dans la régulation des CSCs. De plus, les patientes avec
une tumeur présentant cette signature « méthylome » ont un devenir clinique plus
péjoratif. Cette étude souligne l’intérêt de cibler la voie du TGF beta pour améliorer la
prise en charge thérapeutique des patientes atteintes de cancer du sein. Rita El
Helou bénéficie d’une bourse du ministère de l’enseignement supérieur et de la
recherche.
Sabine MILHAS bénéficie elle d’une bourse doctorale de la
région PACA qui lui permet de mener à bien ses travaux sur l’inhibition des
Interaction Protéines Protéines (IPP) au sein de l’équipe biologie structurale et
chimie-biologie intégrée de Xavier Morelli et Yves Collette au CRCM. Les Interaction
Protéines Protéines (IPP) constituent une cible innovante afin de développer de
nouveaux agents thérapeutiques, cependant trouver des molécules chimiques
capables de cibler ces IPP reste un challenge à l’heure actuelle. Ma thèse porte sur
l’étude du potentiel d’une librairie de molécules, crée au sein de l’équipe afin de
cibler les IPP, dans le but d’accélérer la découverte de molécules d’intérêt
biologique.
Jumaporn SONONGBUA travaille dans le laboratoire ‘Immunité et
Cancer’ de Daniel Olive au CRCM sur un projet intitulé : les effecteurs du système
immunitaire lors de l’évolution de la dysplasie au cancer du col de l’utérus. Elle étudie
l’environnement immunosuppressif dans le cancer du col de l’utérus par analyse par
cytométrie de flux. Ces résultats préliminaires montrent une augmentation
d’expression des PD-1 et Tim-3 dans les cellules T et une diminution du nombre de
cellules NK matures.
Téléchargement
Explore flashcards