Préface - Introduction - Université Nice Sophia Antipolis

publicité
Faculté de Médecine
Université Nice-Sophia Antipolis
La radiographie thoracique du sujet âgé
Préface - Introduction
Bruno BLAIVE
Août 2008
1. Préface
Regarder n'est pas voir, voir n'est pas reconnaître, reconnaître n'est pas comprendre.
La radiographie pulmonaire du sujet âgé est un examen essentiel en urgence notamment dans
le bilan des dyspnées d’origine cardio respiratoire. Si la prise du cliché pulmonaire reste de la
compétence des équipes radiologiques l'interprétation et l’intégration des données radio
cliniques restent de la responsabilité du médecin qui prend en charge le patient. De ce fait
celui ci doit être capable d’interpréter, de discuter et de critiquer le compte rendu radiologique
des urgences. La lecture d’une radiographie pulmonaire passe par trois étapes: Voir car si on
ne voit pas on ne peut aller plus loin, Décrire car si on ne traduit pas correctement l’image du
cliché on ne peut aller plus loin, Interpréter c’est à dire discuter les signes radiologiques en
tenant compte des signes cliniques et des limites de ces informations.
En urgence les données apportées par la radiographie thoracique peuvent être sous ou
surestimées par les non spécialistes de l’imagerie. Ceci peut contribuer à des traitements
injustifiés où a la demande d’examens complémentaires qui ne permettent pas toujours
d’apporter la réponse la plus efficace à la situation du patient. Or, l’analyse rationnelle d’une
radiographie pulmonaire permet souvent d’orienter les hypothèses nécessaires au diagnostic
médical. L’objectif de ce livre n’est pas de réaliser un atlas exhaustif de radiographies
illustrant les dyspnées, ni de limiter l’exploration initiale d’une gêne respiratoire au cliché
thoracique mais d’amener le lecteur à regarder cet examen autrement. Ceci passe par une
analyse classique descriptive et dynamique du cliché mais en intégrant chaque fois que cela
est nécessaire l’interprétation les données cliniques, anatomo-pathologiques,
physiopathologiques, pharmacologiques, thérapeutiques
Nous proposons aux médecins, gérontologues, urgentistes, médecins d’unités de soins
intensifs, aux internes, un entraînement à la lecture de la radiographie pulmonaire au cours
des dyspnées. Pour cela nous utiliserons une présentation des images radiologiques en
fonction du caractère aigu ou chronique de la pathologie, de la localisation uni ou bilatérale
des images, et du syndrome radiologique dominant.
2. Introduction
Le cliché thoracique reste un élément essentiel du bilan initial du sujet âgé présentant une
atteinte de l’appareil cardio-respiratoire. Cependant ce document de référence, non invasif,
peu coûteux et de grande valeur informative est souvent difficile à évaluer notamment en
urgence. Ceci est du d’une part, aux conditions techniques de l’examen, qui bien que simples,
sont souvent difficiles a réaliser chez un patient présentant des handicaps physiques et
fonctionnels, d’autre part a une analyse non systématique et rigoureuse du cliché thoracique
par les médecins non spécialisés.
1
Faculté de Médecine
Université Nice-Sophia Antipolis
La radiographie thoracique du sujet âgé
En effet si la radiographie pulmonaire permet de confirmer des pathologies habituellement
bien identifiées par les cliniciens, comme les infections ou les œdèmes pulmonaires, elle peut
révéler également des pathologies plus rares mais plus fréquente dans cette tranche d’age
comme les manifestations pulmonaires des médicaments, des collagénoses des hémopathies.
Celles ci sont souvent difficiles à reconnaître d’autant qu’elles peuvent simuler toutes les
étiologies les plus fréquentes.
La radiographie pulmonaire est un des premiers éléments d’orientation du bilan d’une
dyspnée aigue ou chronique, il est donc nécessaire que l’ensemble des praticiens en ait une
bonne connaissance et tout particulièrement ceux des urgences.
L’analyse de la radiographie thoracique a été parfaitement réalisée et illustrée en France par
nos collègues radiologues P Bernadac, J Frija, P Giron J P Sénac et J Remy et les
pneumologues Dubois de Montreynaud et D Anthoine. Notre objectif a donc été de traiter
plus particulièrement les aspects radiographiques des pathologies thoracique du 3ème age.
En effet, peu de publications sont consacrées à ce sujet qui concerne pourtant de plus en plus
de patients et de spécialités médicales.Notre expérience acquise au sein d’un service de
pneumologie et de réanimation respiratoire montre que la maîtrise de la radiographie
thoracique reste un élément essentiel et performant de la décision médicale
Dans cette démarche et en dehors de la clinique, les bénéfices attendus ne relèvent pas tant de
la mise en évidence d’éléments de séméiologie radiologique propre aux sujets âgés que d’une
analyse systématique du cliché et d'une recherche systématique des antécédents des patients.
2
Téléchargement
Explore flashcards