Traitment du cancer localise de la prostate par

publicité
Speaker details
Prénom Nom
Organisation
Ville
Pays
Rôle de l'auteur
YEHIA GHADDAR HOPITAL BELLEVUE MEDICAL CENTER
BEYROUTH Lebanon
JAMAL GHADDAR HOPITAL BELLEVUE MEDICAL CENTER
BEYROUTH Lebanon Co-auteur
résumé
Déconnexion
Information de soumission
AFU
:
107ème congrès français d'urologie
(associationfrancaised'urologie)
Communication orale :presentée le samedi 23 novembre 2013 –au Palais des congress-Paris-no 235
Structure du résumé
Titre du résumé
TRAITEMENT DU CANCER LOCALISE DE LA PROSTATE PAR HIFU
(ABLATHERM) :100 PATIENTS AVEC UN RECUL DE 10 ANS
Objectifs
Présentez une
introduction avec
l'objectif du travail en
une ou deux phrases
: Evaluer l'efficacité à long terme du traitement du cancer localisé de la prostate par
ultrasons focalisés (HIFU-ABLATHERM).
Méthodes
Nos 100 premiers patients présentant un cancer de la prostate de stade cT1Exposez les méthodes T2(gleason ≤ 7), age moyen 66 ans(52 -87), PSA moyen 5,24( 2,3-15), traités entre
utilisées 2003 et 2006 par HIFU-ABLATHERM ont été étudiés (sont exclus de cette étude 8
patients perdus de vue et 2 décédés d’autres causes). 48 ont subi une RTUP une
semaine avant le HIFU pour obstruction ou pour une prostate supérieure à 40cc. Tous
les patients ont quitté l'hôpital après 24 heures. Le suivi moyen est de 96 mois (84 à
120 mois).
Résultats
: 3 mois après le HIFU, le PSA devient < 1 ng/ml chez 93% et la PBP(entre 8 et 12
Indiquez les résultats carottes ) est négative chez 97%. Les contrôles réalisés en 2013 montre un PSA <1
statistiquement exprimés ng/ml chez 81% et la PBP reste négative chez 89%..Une 2ieme séance a été réalisée
avec suffisament de chez 5 patients et la PBP devient negative chez 3 de ces patients. Dans l’attente du
détails pour justifier les traitement, un blocage androgenique transitoire a été utilisé avant la 1ière séance chez
conclusions 8 malades et avant la 2ième séance chez 5 .Ce blocage a été arrêté immediatement
après le traitement. Les échecs(8%) ont été traités par blocage androgenique definitif
dont l’échappement chez 2 patients a été suivi par la chimiotherapie qui conduit au
décés de l’un d’eux. La survie spécifique est de 99% à 10 ans. Les effets secondaires
sont minimes: sténoses urethral ou du col vésical chez 3 patients traités avec succès
par voie endoscopique ; incontinence urinaire d'effort et urgence mictionnelle chez 3
patients avec rémission spontanée à 3 mois. La vie sexuelle est restée satisfaisante
chez 90% des patients (T1a-T2a) ayant eu une préservation nerveuse unilatérale et
chez 70% après traitement complet.
Conclusion
: Ces résultats à 10 ans montrent : une très bonne tolérance immédiate et différée ; un
Présentez une conclusion taux de guérison de 89% en une séance; une sexualité conservée dans 90% et 70%
par un exposé bref selon les cas. L'Ablatherm permet un excellent contrôle local de la tumeur sans
complication majeure avec une efficacité conservée à long terme.
Téléchargement
Explore flashcards