Les Sabines de Jean-Louis David Les Sabines (titres alternatifs L

publicité
Les Sabines de Jean-Louis David
Les Sabines (titres alternatifs L'Intervention des Sabines, Les Sabines arrêtant le combat entre les
Romains et les Sabins) est un tableau peint par Jacques-Louis David entre 1796 et 1799. Peinture
d'histoire appartenant au courant néoclassique.
L’enlèvement des Sabines est un épisode relaté par Tite-Live, entre autres durant lequel la première
génération des hommes de Rome se procure des femmes en les enlevant à leurs voisins les Sabins :
L’enlèvement est censé avoir eu lieu tout au début de l’histoire de Rome, peu après sa fondation par
Romulus et ses compagnons. Cherchant des femmes pour fonder leurs familles, les Romains
négocient avec les Sabins qui peuplent les environs. Craignant la naissance d’une société rivale, les
Sabins refusent d’autoriser leurs femmes à épouser des Romains. Ces derniers planifient alors leur
enlèvement. Romulus prétexte un festival équestre dédié à Neptune et proclame que la fête aura
lieu avec les voisins de Rome. D’après Tite-Live, beaucoup de peuples voisins participent à cette
cérémonie et de nombreux Sabins. Durant le festival, au signal de Romulus, les Romains enlèvent les
femmes sabines et repoussent les hommes de leur peuple. Romulus supplie alors les femmes
enlevées d’accepter les Romains comme époux.
Le tableau se déroule 3 ans après l’enlèvement, quand les Sabines arrêtent le combat entre les
Sabins menés par Tatius, et les Romains conduits par Romulus. Hersilie, au centre de la toile les bras
tendus, s'interpose entre son époux Romulus à droite, qui s'apprête à lancer son javelot contre Tatius
le père d'Hersilie, qui se protège avec son bouclier. Faisant face aux lances des Sabins une femme
lève son enfant, une autre s'agrippe à la jambe (dans l'antiquité, toucher le genou de quelqu'un
signifiait le supplier) de Tatius, une troisième présente sa progéniture aux pieds de Romulus. À
l'extrême droite, un cavalier remet son sabre dans son fourreau.
La peinture néoclassique est un courant pictural issu du néoclassicisme qui apparaît à la seconde
moitié du XVIIIème siècle dans les années 1760 jusqu'aux débuts du XIXème siècle vers 1824,
succédant au rococo, et précédant la peinture romantique.
En peinture, le néoclassicisme se situe dans un mouvement de retour à l'antique.
Le courant pictural propose une nouvelle manière de peindre par le choix d'une composition inspirée
des bas-reliefs antiques, des tons généralement sombres, des sujets inspirés de l'histoire antique, de
la mythologie grecque ou romaine, et d'une technique « lisse » ne laissant pas apparaître de traces
de brosses. C’est une peinture figurative et illusionniste, pas réaliste.
Cependant, le néoclassicisme pictural entend dépasser la représentation des seuls sujets antiques
pour aller vers des représentations de sujets contemporains (le Sacre de Napoléon) ou de portraits.
Jacques-Louis David est un des principaux chefs de file de ce mouvement.
Le tableau peut être vu comme une évocation des luttes fratricides des révolutionnaires que David
semble exhorter à laisser leurs armes.
Téléchargement
Random flashcards
Commune de paris

0 Cartes Edune

Ce que beaucoup devaient savoir

0 Cartes Jule EDOH

Le lapin

5 Cartes Christine Tourangeau

aaaaaaaaaaaaaaaa

4 Cartes Beniani Ilyes

Créer des cartes mémoire