Intoduction

advertisement
I.
Intoduction
La cuisine de la Rome Antique a très fortement évolué au cours des siècles. Pour leur festins,
les romains se sont largement inspirés des recettes grecques. La plupart des Romains, sous
la Républiques se contentaient d’une nourriture simple. Ils mangeaient peu, et la loi
punissaient même ceux qui se livraient à des banquets trop riches. Ce n’est qu’à partir du
IIème siècle avant J-C, grâce aux conquêtes, que les produits plus rares et plus fins venus
d’Orient parviennent à Rome, et que les Romains aisés commencèrent à organiser des
banquets de plus en plus fastueux.
II.
Les différents repas
Le repas quotidiens
La journée est ponctuée de trois repas :

Le jentaculum (le petit déjeuner)
C’est le repas du matin, il se prend à l’aube. Le romain prend du pain accompagné d’olives et
de fruits ou de miel, de fromage, de raisins et de lait.

Le prandium (le dejeuner)
C’est le repas le moins important de la journée, il est sobre et rapide et se prend
généralement au milieu de la journée. Il est composée d’un peu de légumes, de fruits et de
l’eau ou du vin.

La cena (le diner)
C’est le repas principal. Il commence à la tombée de la nuit. Les plus pauvres se contentent
de polenta (blé, avoine). Les riches romains se faisaient servir plusieurs plats précédait de
hors d’œuvre et accompagnée d’un mélange de vin et de miel. On servait d’abord les
viandes bouillies, grillées ou en sauce. Après les plats principaux et une offrande au dieu
Lares (divinité qui protège toute la famille), le repas se termine par un second services qui
comprenaient des fruits, des gâteaux, et des aliments qui donnait soif.
Pendant le repas , les convives s’allongent sur des lits spéciaux disposée en fer à cheval
autour de la table. Les convives s’appuient sur un coté, le bras gauche posé sur un coussin et
la main droite tient les aliments.
le désir d’une nourriture moins frugale, plus variée et plus raffinée, au cours de repas pendant
lesquels on buvait à la santé des convives, et où des spectacles de danses et de chants avaient lieu.
Lorsqu'on portait un toast, il était d'usage de boire autant de coupes que le nom de la personne
concernée comportait de lettres.
C’est alors que les Romains les plus riches commencent à manger du poisson, et du sanglier qui
connaît un grand succès. Enfin, il est rapporté aussi que les Romains dégustent les produits de la
chasse: faisans, perdrix, bécasses, et du foie gras, qui semble être une invention romaine.
Téléchargement