9-medicaments-serotoninergiques

publicité
MEDICAMENTS AGISSANT SUR LE SYSTEME
SEROTONINERGIQUE
I. Introduction
A. Synthèse des récepteurs
On a une transformation en mélatonine (épiphyse), puis une dégradation par oxydation par MAO.
On a une synthèse dans le système nerveux central qui dépend de la quantité de tryptophane
entrant : on a une fixation sur l'albumine et une compétition avec d'autres acides aminés.
Le cortisol (augmenté chez les déprimés) diminue la concentration de phosphate
L'insuline baisse la concentration des autres acides aminés
B. Distribution
On les retrouve au niveau des neurones sérotoninergiques centraux : anxiété, sommeil, dépression,
température, …
On les retrouve au niveau des cellules entérochromaffines GI (cellules du tube digestif) (95% de la
sérotonine est présente au niveau de ces cellules digestives)
Ils ont un rôle dans le stockage des plaquettes et leur libération (coagulation)
C. Récepteurs
Il en existe 7 types de 5-HT1 à 5-HT7. Il existe ensuite des sous types.
Ils ont 7 domaines transmembranaires, couplés aux protéines G sauf le 5-HT3 couplé à un récepteur
canal.
II. Effets de la sérotonine
A. Au niveau cardiovasculaire
On a des effets cardiovasculaires
 Vasoconstriction du rein (5-HT2)
 Vasodilatation musculaire et sous cutané (5-HT1)
 Vasodilatation des coronaires mais une vasoconstriction si on a une lésion
Kevin CHEVALIER
1





Vasoconstriction veineuse
Hypotension réflexe (bradycardie)
Effet pro-agrégant
Ils augmentent la perméabilité capillaire et augmente donc le risque d’œdème
Ils ont un effet inotrope et chronotrope positif
B. Au niveau des muscles lisses
 On a une contraction du tube digestif avec une motilité augmentée.
 On a une contraction des bronches et de l'utérus.
 On a par contre des effets émétisants (5-HT3) au niveau du tube digestif (terminaisons
vagales, area postrema).
C. Autres
On a un syndrome carcinoïdien avec libération de 5-HT : diarrhée, poussée VD (vasodilatation),
dyspnée asthmatiforme.
On a des manifestations allergiques et inflammatoires
Au niveau de la migraine, on a des phénomènes vasomoteurs. Le rôle de la 5-HT est une
vasoconstriction puis une vasodilatation donnant une douleur.
D. Au niveau du SNC
Au niveau du système nerveux central, ils ont :





Une action antidépressive
Un effet anorexigène
La stimulation de certains récepteurs à la sérotonine qui participe à la schizophrénie
Un effet sur la modulation d'action d'autres neuromédiateurs
Ils donnent une polypnée (stimulation de chémorécepteurs).
III. Sérotinomimétique
A. Sérotinomimétiques directs
Ce sont les triptants. Ils sont agonistes 5-HT1.
Ils sont utilisés dans les migraines.
Ils sont déconseillés voire contre-indiqués chez les coronariens ou les patients ayant un antécédent
d'infarctus. Il ne faut pas les associer avec d'autres vasoconstricteurs.
Kevin CHEVALIER
2
B. Sérotinomimétiques indirect
On a des inhibiteurs de la recaptures qui sont :
 Spécifiques (5-HT)
 Non spécifiques (5-HT et Noradrénaline).
On a aussi les inhibiteurs de MAO (les IMAO)
1. Inhibiteurs de la recapture spécifique (5-HT) (ISRS)
Le principal médicament est le prozac ® (fluoxétine)
C'est un métabolite actif utilisé comme antidépresseur.
2. Inhibiteurs de la recapture non spécifique (5-HT et Nad)
Le chef de fil est l'imipramine (C3) le Tofranil ®.
La noradrénaline est impliquée aussi dans la dépression. La prédominance dans la dépression entre
Nad/5-HT est variable.
Les antidépresseurs tricycliques (ADT) ont des propriétés atropiniques.
Remarque :
La mirtazpaie (NORSET ®) favorise la transmission synaptique de 5-HT et de noradrénaline.
On a une inhibition alpha2 présynaptiques. Ils ont aussi un effet anti-H1 et atropinique.
Les effets indésirables sont :





Ceux des sympathomimétiques (cf noradrénaline) c'est-à-dire une vasoconstriction
Des effets anticholinergiques
Des tremblements
Un état confusionnel
Une somnolence
3. Les IMAO
Les IMAO de type B sont des antiparkinsoniens plus spécifiques de la dopamine.
Le type A est plus spécifique de la Nad et de la 5-HT. Ce sont des antidépresseurs.
On retrouve par exemple le Mocalmide
Kevin CHEVALIER
3
Contre-indications :
 Association de sympathomimétiques
 Certains fromages (tyramine)
IV. Antagonistes sérotoninergiques
A. Les anti 5-HT2
On a le Risperdal ®. Il a un effet antipsychotique mais surtout un effet anti-D2. Il réalise en plus un
blocage partiel des récepteurs alpha-adrénergiques et/ou H1.
B. Les anti 5-HT3
On retrouve tous les sétrons.
Ils réalisent une inhibition au niveau des terminaisons vagales et area postrema (centre du
vomissement qui n’est pas protégé par la BHE).
Ils s'opposent très efficacement aux vomissements induits par les antinéoplasiques (traitement
chimiothérapiques).
C. Antimigraineux
Ce sont des antagonistes non spécifiques. On retrouve :
 La pizotifène (Sanmigran ®)
 L'oxétorone (Nocertone ®)
 La flunarizine (Sibelium ®)
Ils ont un effet de blocage des récepteurs anti-5HT2 mais aussi anti-H (antihistaminiques).
Ils ont aussi des effets sédatifs.
Kevin CHEVALIER
4
Téléchargement
Random flashcards
Commune de paris

0 Cartes Edune

Ce que beaucoup devaient savoir

0 Cartes Jule EDOH

Le lapin

5 Cartes Christine Tourangeau

découpe grammaticale

0 Cartes Beniani Ilyes

Anatomie membre inf

0 Cartes Axelle Bailleau

Créer des cartes mémoire