2.11 famille thérapeutique

publicité
Médicaments du système cardiovasculaire
Famille thérapeutique
Tonicardiaques
Antiarythmiques
 Stabilisants de la
membrane
 Digitaliques
 Bétabloquants
 Réducteurs du
courant potassique
 Antagonistes
calciques
Antiangoreux
 Dérivés nitrés
 Inhibiteurs calciques
 Bétabloquants
Antihypertenseurs
 Diurétiques
 Bétabloquants
 Inhibiteurs calciques
 Inhibiteur de
l'enzyme de
conversion (IEC)
Indication
Mode d'action
Surveillance
Intéraction/CI
Conseils
Médicaments du
choc
cardiovasculaire
Diminue la conduction
intracardiaque
Vasodilatation
IEC: HyperTA,
Insuffisance
cardiaque,
artériopathie
Inhibiteurs
calciques: HTA,
angine spastique,
cardiopathie
ischémique,
action vasculaire
IEC: Inhibe synthèse
angiotensine II (qui est
un facteur de
vasoconstriction et
libérateur d'aldostérone
qui augmente la TA).
Inhibiteurs calciques:
Inhibe canaux au niveau
cardiaque= Diminue: la
force contractile, FC,
Vasodilatation
Efficacité: Disparition douleur et espacement
des crises.
Surveillance TA, effets secondaires
(céphalées, rougeur face)
Efficacité: normalisation TA, poids, FC,
ionogramme (K, glycémie, bilan hépatique,
rein).
Effets secondaires: HypoTA
Bétabloquant: bradycardie
Inhibiteur calcique: Œdème membres
inférieurs
IEC: toux sèche
Inhibiteurs calciques: HypoTA, constipation,
toxicité hépatique et cardiaque, bradycardie,
œdèmes membres inférieurs
Hygiénodiététiques, pas efforts
violents, marcher, médicaments
sur soi, ne pas arrêter
IEC: HypoTA,
grossesse, allergie,
aangiooedème
Inhibiteur calcique:
bradycardie, bloc
atrioventriculaire
insuffisance
cardiaque
Posologie, pas de double dose, ne
pas interrompre brutalement,
règles hygiénodiététiques,
attention au lever (HypoTA
orthostatique, ttt à vie)
Diurétiques
 Hypokaliémants
 Hyperkaliémant
Anse: OAP,
œdèmes
membres
inférieurs,
insuffisance
cardiaque
chronique ou
rénale,
hypokaliémie
Thiazidiques:
HTA, Surcharge
hydrosodée
Hypo k
Anticoagulants
 Héparines
 Antiagrégants
plaquettaires
 Antivitamine K
Antialdostérone;
HTA, insuffisance
cardiaque avec
remodelage
Hyperkaliémie
Risque
thrombose, OAP,
traitement
précoce angor et
infarctus
Anse: Inhibe absorption
NA, K, Cl: diurèse rapide,
diminution volémie,
surcharge hydrosodée,
diminue dyspnée lors
OAP
Diurèse, diminue les oedèmes, poids, TA,
ionogramme sanguin (NaCl), glycémie,
kaliémie.
Allergie,
déshydratation,
insuffisance rénale
et hépatique,
hyperkaliémie,
obstacle voie
urinaires.
Régime hyposodée
Thiazidique: Inhibe
absorption Na et cl
diminue TA et volémie
Antialdostérone: Au
niveau tube collecteur,
Idem: diminue rétention
hydrosodée, diminue TA
et augmente
concentration potassium
Agit sur la tension en la
diminuant
Sang plus fluide; inhibe
les facteurs de la
coagulation FXa et FIIa
pour fluidifier
Efficacité: Absence signes de phlébite, TA, FC,
température, (rougeur, chaleur, gonflement,
dissociation pouls température, absence de
ballottement)
Biologie; INR, TCA, Anti Xa, plaquettes, temps
de quick, dosage facteurs coagulation
EI: Hémorragie (hématome point de ponction,
gingivorragie, épistaxis...)
Pas de sport violent, attention
aliments contenant vitamine K,
pas d'injection musculaire,
préciser lors de RDV médical
préciser sous antiagrégant
plaquettaires.
Bétabloquants:
indication: HTA, cardiopathie, insuffisance cardiaque, arythmie, hyperthyroïdie, anévrismes, cirrhose.
Mode action: Inhibe fixation au niveau récepteur béta1 (voire 2) , inhibe de ce fait la fixation de l'adrénaline et noradrénaline. Diminue: FC, TA, Apparition arythmie
cardiaque et force contractilité.
CI: bradycardie, trouble conduction, asthme
EI: Bradycardie, HypoTA, fatigue, dyspnée, aggravation insuffisance cardiaque
règles des 3 ralenti: La FC, Débit cardiaque et force de contraction. Si arrêt brutal infarctus.
Risques: bradycardie
Les psychotropes
Famille thérapeutique
Anxiolytiques
 BZD
(Benzodiazépine)
 Carbamates
 Antihistaminique
 Azapirones
Indication
Anxiété
Mode d'action
Agit sur le système
Gabaergique
GABA: Récepteur
neuronal ayant une
activité inhibitrice sur la
jonction
neuromusculaire:
Métabolisme hépatique
et élimination urinaire
Surveillance
FR (arrêt si <10/min), hépatique, rénale, grossesse,
syndrome de sevrage, trouble conscience,
hypotonie, dépendance BZD
Intéractions/CI
CI: Insuffisance respiratoire,
hypersensibilité, myasthénie, apnée
sommeil, encéphalopathie
Effets secondaires: somnolence, altération
vigilance, effets sédatifs, troubles mnésiques,
dépendance
ARRET BZD AU BOUT DE 3MOIS PROGRESSIF
=Anticonvulsivant,
myorelaxant, sédatif,
anxiolytique et
amnésiant
Hypnotique
PROCHE ANXIOLYTIQUE
Antidépresseurs
 IMAO(Inhibiteur de
la Monoamine
Oxydase)
 Triyclines
/imipraminiques
 IRS (Inhibiteur
recapture
sérotonine)
 IRSNA: Idem +
noradrénaline
Insomnies
occasionnelles
Ne doit pas dépasser
4 semaines
EDM: Episode
Dépressif Majeur
Environ 9 mois, 6
mois après
disparition
symptômes
-Trouble sommeil,
énurésie,
narcolepsie,
éjaculation précoce,
douleurs chronique
Agissent sur les
neurotransmetteurs
centraux (sérotonine,
noradrénaline et
dopamine) en
prolongeant leur actions
au niveau des
récepteurs post
synaptique dans le
système nerveux central
Métabolisme hépatique
et élimination biliaire et
urinaire
EI: Bouche sèche, vision trouble, constipation,
rétention urinaire, confusion, délire, tachycardie,
trouble vigilance, somnolence, troubles
cardiovasculaires, convulsion, roubles conscience,
tachycardie, somnolence, tremblement, prise de
poids.
ECG, kaliémie, nouveaux né
CI: Trouble rythme, épilepsie,
insuffisance hépatique et rénal,
glaucome, adénome de la prostate,
infarctus, état confusionnels,
allaitement, antimigraineux,
Neuroleptiques et
antipsychotiques
 Neuroleptiques
classiques
 Antipsychotiques
Thymorégulateur
Action
psycholeptique sous
effet hypnotique,
inhibe excitation,
agitation, agressivité,
action état
maniaques,
psychoses
Régulateur de
l'humeur qui
rassemble les sels de
lithium et certains
antiépileptiques
Agit sur le système
dopaminergique,
sérotoninergique,
cholinergique,
histamine, adrénergique
régule la vie
émotionnelle,
motivation, perceptions,
cognitions,
comportements,
motricité
EI: Effets neurologiques, neurovégétatifs et
cognitifs très importants
Sédations, dyskinésie, tremblements, rigidité,
impatience, syndrome malin, troubles cardiaques,
céphalée, insomnie, constipation, galactorrhée,
hépatite, hyperglycémie, poids, cholestérol...
Les traitements du diabète
Famille
thérapeutique
Insuline
 Lente (agit en
1 à 2 h et dure
dans le temps)
 Semi rapide
(agit en 30 min
et due 10h)
 Rapide (agit
sous quelques
minutes et
dure 2 à 6
heures)
Antidiabétiques oraux
 Sulfamides
 Biguanides
Indication
Diabète de type I
Type II si inefficacité
antidiabétiques
oraux
Diabète de type II
Mode d'action
Surveillance
Mime la sécrétion
d'insuline par les
cellules béta des ilots
de langhérans
pancréatiques car
défaillance lors
diabète
Glycémie : norme: 08 à 1.2g/L,
3.5 à 5.5 mmol/l
Sulfamides:
insulinosécréteur en
stimulant les cellules
béta pancréatiques
des ilots de
Langhérans
Biguanides: Anti
hyperglycémiant en
réduisant la
production de
glucose et augmente
sensibilité insuline
Interactions/Contre
indications
Hypoglycémie: resucrer
(d'abord sucres rapides puis
lents)
Hémoglobine glIquée
Norme: 6%
Lors diabète: environ 7%
Déséquilibré si supérieur 8%
Effets secondaires:
hypoglycémie, lipodystrophie,
rougeur, allergie, interactions
médicamenteuses
EI:
Sulfamides: hypoglycémie,
troubles digestifs e troubles
cutanés
Biguanides: roubles digestifs,
troubles cutanés, risque
acidose lactique
Conseils
Hyperglycémie: Kit de glucagon
Grossesse, allaitement,
enfant, insuffisance
cardiaque, rénale et
hépatiques.
AVC récent, sujet âgé.
Glycémie capillaire
Ne pas prendre à jeun, ne pas
prendre double dose, prise au
cours du repas, traitement à
heure fixe, ne pas interrompre
sans avis médical et glycémie
capillaire
Corticothérapie:
Indication








Allergie sévère
Choc anaphylactique
Urticaire
Réaction inflammatoire
sévère: (choc septique,
syndrome malin, laryngite
suffocante
Affections pulmonaires:
asthme fibroses pulmonaires
Maladie auto-immune:
hépatite
Maladie de Chron,
antiémétisant lors des
chimiothérapie
Transplantation organes
Mode d'action
Effet anti-inflammatoire
Anti allergique
Immunosuppresseur
Hypersécrétion acide
chlorhydrique (attention
ulcère GD)
Cortisol régule cycle
éveil/coucher
Inhibe réponse
immunitaire lymphocyte
B et T (sécrétion et
mobilité) = réveil
infection
Hyperglycémiant
Hyperlipidémiant
Surveillance
EI:








Troubles métaboliques= risque rétention hydrosodée = surveiller si
œdèmes, HTA, poids, régime hyposodée au long court, surveiller si
crampe, troubles cardiaques, faire ionogramme, apport de potassium
dans alimentation (banane, épinards, chocolat..) surveiller pouls
(hypokaliémie)
Troubles musculo squelettiques: ostéoporose (bilan osseux, vitamine
D)
troubles endocriniens: effet hyperglycémiant,
trouble digestifs: risque ulcère gastroduodénal GASTRALGIE = on peut
associer un anti acide! (rechercher signes hémorragie digestive)
Troubles oculaires: risque glaucome, cataracte
Troubles psy: euphorie, excitation, insomnie
Réveil des infections: mycoses, tuberculose= risque infectieux: prendre
température
Troubles cutanés: retard cicatrisation, teint gris
CORTICOTHERAPIE COURTE (inf 10 j) AVEC SEVRAGE
PRENDRE LE TRAITEMENT LE MATIN! Cortisolémie suit un rythme circadien
imposé par l'ACTH (le max à 9h et min à 23h)
CI/intéractions
CI: Virose (herpès, zona,
hépatite), état infectieux non
contrôlée, cirrhose éthylique,
ulcère gastroduodénal, goutte
Pas lors de grossesse!!!interdit
Téléchargement
Explore flashcards