l`europe a la decouverte du monde

publicité
L’EUROPE A LA DECOUVERTE DU MONDE
DOC. : Carte : Les grandes découvertes et les empires coloniaux
1) Pourquoi recherche-t-on « la route des Indes » au XVè siècle ? Auparavant , comment les
épices arrivaient-elles en Europe occidentale ? Les intermédiaires étaient-ils nombreux ?
Quelle conséquence en tirez-vous ?
L’Europe a besoin de métaux précieux. Elle achète des produits très coûteux (soie, parfums,
coton, sucre de canne, épices,…) en Orient mais elle exporte très peu. On espère trouver des
mines d’or en Chine, au Japon.
Les épices sont importées par des Arabes puis par des Gênois ou des Vénitiens.
Oui, les prix étaient exorbitants.
2) Suivez le voyage de Vasco de Gama. Quand découvre-t-il l’Inde ?
- Lisbonne, Madère, Cap Vert, Cap de Bonne Espérance, Zanzibar, Calicut, Malacca,
Macao
- En 1498
3) Suivez ensuite le 1er voyage de Christophe Colomb. Qu’est-ce qui le détermine à chercher la
route des Indes par l’Ouest ? Pour qui navigue-t-il ? Que découvre-t-il ?
- Trouver de l’or et convertir les peuples rencontrés au christianisme
- Les souverains espagnols : Isabelle de Castille et Ferdinand d’Aragon
- Les Bahamas (1492)
4) Qui est Amerigo Vespucci ? Pourquoi deviendra-t-il célèbre ?
- Navigateur florentin (1451-1512)
- Il découvre le continent américain (Son prénom Amerigo > Amérique)
5) Qui accomplit le 1er voyage autour du monde ? Suivez son périple.
Magellan
6) Situez les régions contrôlées par les Portugais en 1600.
par les Espagnols en 1600.
7) Quels sont les empires conquis par Cortès ? Pizzare ?
Mexique
Pérou
8) Comparez le voyage de Colomb (1492) et celui de Magellan (1591).
- Dans l’Atlantique, plus ou moins en ligne droite en 36 jours
- Est descendu jusqu’à l’extrémité de l’Amérique du Sud, découvre le continent (a la
chance de ne rencontrer que peu d’îles sur sa route) en 3 mois et 20 jours.
L’EUROPE A LA DECOUVERTE DU MONDE
DOC. : Carte : Les grandes découvertes et les empires coloniaux
1) Pourquoi recherche-t-on « la route des Indes » au XVè siècle ? Auparavant , comment les
épices arrivaient-elles en Europe occidentale ? Les intermédiaires étaient-ils nombreux ?
Quelle conséquence en tirez-vous ?
2) Suivez le voyage de Vasco de Gama. Quand découvre-t-il l’Inde ?
3) Suivez ensuite le 1er voyage de Christophe Colomb. Qu’est-ce qui le détermine à chercher la
route des Indes par l’Ouest ? Pour qui navigue-t-il ? Que découvre-t-il ?
4) Qui est Amerigo Vespucci ? Pourquoi deviendra-t-il célèbre ?
5) Qui accomplit le 1er voyage autour du monde ? Suivez son périple.
6) Situez les régions contrôlées par les Portugais en 1600.
par les Espagnols en 1600.
7) Quels sont les empires conquis par Cortès ? Pizzare ?
8) Comparez le voyage de Colomb (1492) et celui de Magellan (1591).
DOC. : Les progrès dans la navigation
1) Qu’appelle-t-on un gouvernail d’étambot ?
Pièce de bois continuant la quille, tenue verticalement par une charnière de fer et munie d’une
longue barre.
2) Anciennement, comment faisait-on évoluer les gros navires ?
Par la force humaine (galère à rames)
3) Ce nouveau système permet-il d’affronter les lames de haute mer ? Pourquoi ?
Oui, car il permet de maintenir la direction et de ne pas se coucher par gros temps.
4) Recherchez les caractéristiques de la caravelle.
- Entre 25 et 30 m de long
- Gouvernail d’étambot
- 3 ou 4 mâts
- Voiles triangulaires
- Bâtiment puissant, solide et maniable
5) Comment faisait-on « le point » au XVè siècle ? (calcul de la latitude et de la longitude)
En utilisant un astrolabe qui servait à mesurer la hauteur d’un astre au-dessus de l’horizon (>
latitude)
6) Quelle était l’utilité des sabliers (ou des montres) ?
Calculer la longitude (différence entre le lieu de départ et le lieu où l’on se trouvait). Le sablier
= 24 h pour conserver l’heure d’origine.
DOC. : Les progrès dans la navigation
1) Qu’appelle-t-on un gouvernail d’étambot ?
2) Anciennement, comment faisait-on évoluer les gros navires ?
3) Ce nouveau système permet-il d’affronter les lames de haute mer ? Pourquoi ?
4) Recherchez les caractéristiques de la caravelle.
5) Comment faisait-on « le point » au XVè siècle ? (calcul de la latitude et de la longitude)
6) Quelle était l’utilité des sabliers (ou des montres) ?
DOC. : Le phénomène de la colonisation
1) Recherchez les mobiles de la colonisation espagnole.
S’enrichir et christianiser de nouvelles terres.
2) Quels arguments les auteurs utilisent-ils pour justifier leur opinion en faveur ou non des Indiens ?
- Christianiser = devoir catholique, même par la force
- On doit leur garantir leur liberté, ne pas les asservir (= contraire à la foi)
3) Quelle est la principale ressource exploitée au XVIè siècle par les Espagnols ?
Mines aurifères
4) Quelle était la main-d’œuvre utilisée ?
Indigènes = esclaves
DOC. : Le phénomène de la colonisation
1) Recherchez les mobiles de la colonisation espagnole.
2) Quels arguments les auteurs utilisent-ils pour justifier leur opinion en faveur ou non des Indiens ?
3) Quelle est la principale ressource exploitée au XVIè siècle par les Espagnols ?
4) Quelle était la main-d’œuvre utilisée ?
SYNTHESE : LES GRANDES DECOUVERTES GEOGRAPHIQUES
1) LES PROGRES DE LA NAVIGATION
Pour affronter la haute mer, la galère et la nef offraient peu de sécurité. Au XVè siècle, apparaît un
nouveau type de navire : dotée, du gouvernail d’étambot (qui remplace la rame de direction placée
à l’arrière) et de trois mâts, la caravelle est apte à s’aventurer loin sur l’océan. Elle n’offre encore
cependant qu’une sécurité relative. Ses voiles triangulaires la font filer à environ 10 km à l’heure.
2) LES CAUSES ECONOMIQUES DES VOYAGES DE DECOUVERTE
Au cours de la seconde moitié du XVè siècle, l’Europe occidentale est en plein renouveau
économique. Au même moment, elle est menacée de manquer de métaux précieux, le commerce
d’Orient dévorant des quantités énormes d’or. Elle n’exporte vers l’Est que peu de produits
relativement bon marché. On espère donc, sur base des récits de Marco Polo, trouver en Chine et au
Japon, des mines d’or à exploiter. Les épices (poivre, muscade, cannelle, clous de girofle, gingembre)
viennent aussi de ces pays mystérieux que l’on appelle les Indes. Les profits plantureux des
marchands arabes et italiens ainsi que les difficultés de transport mettent hors de prix les produits
importés d’Extrême-Orient. On conçoit alors l’idée de rechercher une route maritime plus courte et
moins coûteuse pour s’approvisionner en épices. Les Portugais la recherchent par le Sud-est,
Christophe Colomb croit l’avoir trouvée par l’Ouest.
3) LE CHEMIN DES INDES ORIENTALES
C’est le Portugal le premier pays à tirer le meilleur parti des premières explorations, par la fondation
d’une école de navigation. Diego Cam peut ainsi franchir l’Equateur (1482) et Barthelemy Diaz,
arriver au Cap de Bonne Espérance (1484). On a ainsi la preuve que l’Afrique peut être contournée
et Vasco de Gama traverse l’Océan Indien pour atteindre l’Inde en 1498. Cette voie maritime, longue
de plus de 20 000 km, restera pour l’Europe, la « Route des Indes », jusqu’au creusement du canal de
Suez en 1869.
4) LA DECOUVERTE D’UN « NOUVEAU MONDE »
Pour arriver aux Indes par l’Ouest, la conviction de Colomb de la sphéricité de la terre était
indispensable. Né près de Gênes (1450) en Italie, il s’établit à Lisbonne où il gagne sa vie comme
cartographe. Ses projets ayant été écartés par le roi du Portugal, déjà maître de la route africaine, il
tente sa chance en Espagne. Patronné par Isabelle de Castille, il aborde en 1492, l’île de Guanahani
(dans les Bahamas) et découvre Cuba et Haïti (baptisées Hispaniola). Ce n’est qu’à la troisième
expédition qu’il met pied sur le continent, au Venezuela (1498). Cependant, on lui tient rigueur de
n’avoir trouvé ni or, ni épices. Il meurt disgracié en 1506, convaincu d’avoir atteint l’Inde : le nom
d’Indiens qu’il donne aux indigènes, leur est resté. C’est un autre navigateur, Amerigo Vespucci (+
1512) qui prend conscience le premier d’avoir découvert un nouveau continent.
5) LE PREMIER VOYAGE AUTOUR DU MONDE (1519-1522)
Au service de Charles Quint, le Portugais Magellan poursuit la recherche de la route des Indes par le
Sud-ouest en essayant de contourner le Brésil. Il découvre le détroit qui porte aujourd’hui son nom
et s’engage alors sur un océan nouveau qu’il appelle « Pacifique ». L’expédition de Magellan prouve
la sphéricité de la terre et l’existence entre l’Asie et l’Amérique d’un océan insoupçonné.
6) LA RECHERCHE DES PASSAGES DU NORD (1519)
Ecartées des routes du Sud, l’Angleterre, la France et les Provinces-Unies tentent de rallier les Indes
par le Nord. Le Français Jacques Cartier remonte le fleuve Saint-Laurent (1534-1536) et découvre le
Canada.
7) L’EMPIRE PORTUGAIS
Dès le second voyage de Vasco de Gama, le Portugal cherche à évincer les Arabes de la route des
épices, verrouille les accès de l’Océan Indien pour surveiller le Golfe Persique er barrer la mer Rouge.
Au même moment, Goa devient le principal centre des établissements portugais en Asie. L’empire
colonial portugais s’étend sur plus de 20 000 km de côtes. C’est seulement au Brésil qu’il fonde une
colonie de peuplement. Le profit des fonctionnaires gérant les colonies et l’animosité des indigènes
affaiblissent peu à peu cet empire.
8) L’EMPIRE ESPAGNOL
L’empire espagnol est immense : le Mexique conquis par Cortez (1519), le Pérou par Pizzare (1530).
Ainsi outre les Philippines, il comprend toute l’Amérique latine actuelle (sauf le Brésil). Le souverain y
est représenté par des vice-rois et l’exploitation des territoires est organisée en monopole au profit
exclusif des Espagnols.
9) LES CONSEQUENCES DE LA COLONISATION
a) Essor des ports atlantiques
Lisbonne, Cadix, Amsterdam, Bordeaux, Londres se développent au détriment des anciens ports
méditerranéens, Gênes et Venise. Au XVIè siècle, Anvers atteint son apogée.
b) Hausse des prix
L’or et l’argent exploités massivement en Amérique deviennent moins rares et perdent ainsi de leur
valeur.
c) Transformation de la société
La noblesse et le clergé sont appauvris par la hausse des prix mais la classe marchande s’enrichit. Les
ouvriers, dont le salaire n’augmente que faiblement, vivent dans la misère. Les paysans, vendant et
achetant peu, demeurent assez à l’écart de ces bouleversements.
d) Prépondérance politique de l’Espagne
Le roi perçoit 1/5 des revenus coloniaux : il peut entretenir une armée importante et s’allier des
partisans étrangers. L’Espagne devient ainsi une grande puissance sous Charles Quint et Philippe II.
e) Traite des Noirs
A la merci des maîtres insatiables et détournés du travail des champs, les Indiens succombent dans
les travaux épuisants des mines. Pour remplacer cette main-d’œuvre forcée, interdite sous Charles
Quint, on prend l’habitude d’aller chercher en Guinée des esclaves noirs que l’on transporte dans le
Nouveau Monde, où ils sont traités comme des animaux. Cet horrible commerce enrichit une
nouvelle espèce de marchands, celle des négriers, et explique la présence en Amérique de plusieurs
millions de Noirs, descendants des esclaves de jadis. La « traite des nègres » durera jusqu’au milieu
du XIXè siècle.
f) Prospérité d’Anvers
Anvers devient un des plus grands ports du monde. Des industries nouvelles, telles que l’imprimerie
et la taille du diamant apparaissent.
g) Produits nouveaux
Maïs, cacao, pomme de terre, tabac (Amérique), sucre, café (Amérique et Orient).
h) Diffusion du christianisme
La diffusion du christianisme va de pair avec les découvertes : c’est l’œuvre des missions. L’Amérique
latine, principalement, devient et reste jusqu’à nos jours catholique comme l’Espagne. Peu à peu,
l’espagnol deviendra la langue parlée de l’Amérique centrale et du Sud (excepté au Brésil : le
portugais). Dès lors, une nouvelle civilisation s’élabore : la civilisation hispano-américaine.
SYNTHESE : LES GRANDES DECOUVERTES GEOGRAPHIQUES
1) LES PROGRES DE LA NAVIGATION
Pour affronter la haute mer, la ……………….et la ……………. offraient peu de sécurité. Au XVè siècle,
apparaît un nouveau type de …………………. : dotée, du ………………………………………….(qui remplace la
rame de direction placée à l’arrière) et de trois ………………., la …………………………….est apte à
s’aventurer loin sur l’océan. Elle n’offre encore cependant qu’une sécurité relative. Ses voiles
………………………………………….. la font filer à environ 10 km à l’heure.
2) LES CAUSES ECONOMIQUES DES VOYAGES DE DECOUVERTE
Au cours de la seconde moitié du …………. siècle, l’Europe ………………………….. est en plein renouveau
………………………………………………... Au même moment, elle est menacée de manquer de
………………………………………………., le commerce d’Orient dévorant des quantités énormes d’or. Elle
n’exporte vers l’…………… que peu de produits relativement ……………………………………………. On espère
donc, sur base des récits de …………………………………….., trouver en ………………………….et au
…………………………., des mines d’or à exploiter. Les …………………………….. (poivre, muscade, cannelle,
clous de girofle, gingembre) viennent aussi de ces pays mystérieux que l’on appelle les
……………………………. Les profits plantureux des marchands …………………………et ………………………………..
ainsi que les difficultés de ……………………………………mettent hors de prix les produits importés
d’…………………………………………….. On conçoit alors l’idée de rechercher une route maritime plus
……………………………et moins ……………………………………pour s’approvisionner en épices. Les
…………………………………………la recherchent par le Sud-est, Christophe Colomb croit l’avoir trouvée par
l’……………………………………...
3) LE CHEMIN DES INDES ORIENTALES
C’est le …………………………………….le premier pays à tirer le meilleur parti des premières explorations,
par la fondation d’une école de navigation. Diego Cam peut ainsi franchir
l’………………………………………(1482) et Barthelemy Diaz, arriver au
…………………………………………………………………….(1484). On a ainsi la preuve que l’…………………………………
peut être contournée et ……………………………………….traverse l’Océan Indien pour atteindre l’Inde en
……………... Cette voie maritime, longue de plus de 20 000 km, restera pour l’Europe, la
« ………………………………………… », jusqu’au creusement du canal de Suez en 1869.
4) LA DECOUVERTE D’UN « NOUVEAU MONDE »
Pour arriver aux Indes par l’Ouest, la conviction de Colomb de la ………………………………………….de la
terre était indispensable. Né près de ……………………….. (1450) en Italie, il s’établit à Lisbonne où il
gagne sa vie comme cartographe. Ses projets ayant été écartés par le roi du Portugal, déjà maître de
la route africaine, il tente sa chance en……………………………….. Patronné par
…………………………………………….., il aborde en ……………., l’île de Guanahani (dans les Bahamas) et
découvre …………………………..et ………………………(baptisées Hispaniola). Ce n’est qu’à la troisième
expédition qu’il met pied sur le continent, au Venezuela (1498). Cependant, on lui tient rigueur de
n’avoir trouvé ni or, ni épices. Il meurt disgracié en 1506, convaincu d’avoir atteint l’Inde : le nom
d’………………………..qu’il donne aux indigènes, leur est resté. C’est un autre navigateur,
……………………………………………………………(+ 1512) qui prend conscience le premier d’avoir découvert un
nouveau ………………………………………..
5) LE PREMIER VOYAGE AUTOUR DU MONDE (1519-1522)
Au service de Charles Quint, le Portugais …………………………………poursuit la recherche de la route des
Indes par le Sud-ouest en essayant de contourner le …………………………………. Il découvre le
……………………………….qui porte aujourd’hui son nom et s’engage alors sur un océan nouveau qu’il
appelle « ………………………….». L’expédition de Magellan prouve la sphéricité de la terre et l’existence
entre l’………………….. et l’……………………………… d’un océan insoupçonné.
6) LA RECHERCHE DES PASSAGES DU NORD (1519)
Ecartées des routes du Sud, l’Angleterre, la France et les Provinces-Unies tentent de rallier les Indes
par le ……………... Le Français ……………………………………….remonte le fleuve Saint-Laurent (1534-1536)
et découvre le ……………………………………….
7) L’EMPIRE PORTUGAIS
Dès le second voyage de Vasco de Gama, le Portugal cherche à évincer les Arabes de la route des
épices, verrouille les accès de l’Océan Indien pour surveiller le Golfe Persique er barrer la mer Rouge.
Au même moment, Goa devient le principal centre des établissements portugais en Asie. L’empire
colonial portugais s’étend sur plus de 20 000 km de côtes. C’est seulement au Brésil qu’il fonde une
colonie de peuplement. Le profit des fonctionnaires gérant les colonies et l’animosité des indigènes
affaiblissent peu à peu cet empire.
8) L’EMPIRE ESPAGNOL
L’empire espagnol est ………………………….. : le …………………………….conquis par Cortez (1519), le Pérou
par ……………………………….. (1530). Ainsi outre les Philippines, il comprend toute l’Amérique
…………………………………actuelle (sauf le Brésil). Le souverain y est représenté par des
…………………………….et l’exploitation des territoires est organisée en ……………………………..au profit
exclusif des Espagnols.
9) LES CONSEQUENCES DE LA COLONISATION
a) Essor des ports atlantiques
Lisbonne, Cadix, Amsterdam, Bordeaux, Londres se développent au détriment des anciens ports
……………………………………………….., Gênes et Venise. Au XVIè siècle, …………………………atteint son
apogée.
b) Hausse des prix
L’or et l’argent exploités massivement en Amérique deviennent moins …………………..et perdent ainsi
de leur ………………………………..
c) Transformation de la société
La noblesse et le clergé sont appauvris par la …………………………………………..mais la classe
………………………………..s’enrichit. Les ouvriers, dont le salaire n’augmente que faiblement, vivent dans
la ……………………………. Les ………………………………., vendant et achetant peu, demeurent assez à l’écart
de ces bouleversements.
d) Prépondérance politique de l’Espagne
Le roi perçoit 1/5 des revenus coloniaux : il peut entretenir une …………………………..importante et
s’allier des partisans ………………………………. L’Espagne devient ainsi une grande puissance sous
…………………………………………et …………………………………….
e) Traite des Noirs
A la merci des maîtres insatiables et détournés du travail des champs, les Indiens succombent dans
les travaux épuisants des ……………………….. Pour remplacer cette main-d’œuvre forcée, interdite sous
Charles Quint, on prend l’habitude d’aller chercher en ……………………..des esclaves ………………….que
l’on transporte dans le Nouveau Monde, où ils sont traités comme des …………………………….. Cet
horrible commerce enrichit une nouvelle espèce de marchands, celle des ……………………………, et
explique la présence en Amérique de plusieurs millions de Noirs, descendants des esclaves de jadis.
La « traite des nègres » durera jusqu’au milieu du ……………………siècle.
f) Prospérité d’Anvers
Anvers devient un des plus grands ports du monde. Des industries nouvelles, telles que l’imprimerie
et la taille du diamant apparaissent.
g) Produits nouveaux
Maïs, cacao, pomme de terre, tabac (Amérique), sucre, café (Amérique et Orient).
h) Diffusion du christianisme
La diffusion du christianisme va de pair avec les découvertes : c’est l’œuvre des missions. L’Amérique
latine, principalement, devient et reste jusqu’à nos jours catholique comme l’Espagne. Peu à peu,
l’espagnol deviendra la langue parlée de l’Amérique centrale et du Sud (excepté au Brésil : le
portugais). Dès lors, une nouvelle civilisation s’élabore : la civilisation hispano-américaine.
Espagne
Monopole
1498
Est
Navire
1492
Étrangers
Nef
Afrique
Extrême-Orient
Négriers
Amerigo Vespucci
Galère
Noirs
Amérique
Gênes
Nord
Animaux
Gouvernail d’étambot
Occidentale
Anvers
Guinée
Or
Arabes
Haïti
Ouest
Armée
Hausse des prix
Pacifique
Asie
Immense
Paysans
Bon marché
Indes
Philippe II
Brésil
Indiens
Pizarre
Canada
Isabelle de Castille
Portugais
Cap de Bonne Espérance
Italiens
Portugal
Caravelle
Jacques Cartier
Précieux
Charles Quint
Japon
Rares
Chine
Latine
Route des Indes
Continent
Magellan
Sphéricité
Courte
Marchande
Transport
Coûteuse
Marco Polo
Triangulaires
Cuba
Mâts
Valeur
Détroit
Méditerranéens
Vasco de Gama
Économique
Métaux
Vénézuela
Epices
Mexique
Vice-rois
Épices
Mines
XIXè
Equateur
Misère
XVè
Téléchargement
Random flashcards
Commune de paris

0 Cartes Edune

Le lapin

5 Cartes Christine Tourangeau

découpe grammaticale

0 Cartes Beniani Ilyes

Anatomie membre inf

0 Cartes Axelle Bailleau

Créer des cartes mémoire