discours presidente - LA HAUTE AUTORITE DE COMMUNICATION

publicité
FORUM DES RESPONSABLES DES MEDIAS DE GUINEE « FREMIGUI »
THEME : « LA RESPONSABILITE SOCIETALE DES JOURNALISTES ET MEDIAS EN PERIODE
ELECTORALE »
Conakry, les 21 et 22 2015
DISCOURS DE Mme LA PRESIDENTE DE LA HAUTE AUTORITE DE LA COMMUNICATION
Messieurs les Membres du Gouvernement,
Excellence Monsieur l’Ambassadeur de la France
Messieurs les représentants de l’Organisation Internationale de la Francophonie
Monsieur le Secrétaire Général international de l’Union Internationale de la Presse
Francophone
Mesdames et Messieurs de la Presse Nationale
Mesdames et Messieurs, tout Protocole Confondu,
En prélude à l’élection présidentielle du 11 Octobre 2015 en République de Guinée, c’est
pour moi et mon Institution une réelle satisfaction de présider la cérémonie d’ouverture
du présent forum destiné aux médias guinéens sur la cruciale question concernant : ‘’La
responsabilité sociétale des journalistes et médias en période électorale’’.
Un évènement majeur qui m’offre l’occasion de saluer avec respect, tous ceux qui, par leur
professionnalisme ont évité à la société guinéenne des situations déplorables aux
conséquences incalculables.
Au nom de l’ensemble des Commissaires de la Haute Autorité de la Communication et à
mon nom personnel, je voudrais féliciter la section guinéenne de l’union internationale de
la presse francophone, à travers son président, Monsieur Naman KEITA pour la tenue du
présent forum.
Selon les cas, les élections peuvent représenter un facteur d’affirmation et de
consolidation du processus démocratique, tout comme elles peuvent se transformer en
une menace contre la paix et la stabilité des Etats. L’issue des élections, pour chaque pays,
dépend notamment du degré d’engagement des parties prenantes aux processus
électoraux (médias, autorités politiques, institutions, partis politiques, population, société
civile).
Une campagne électorale est une période de la vie politique particulièrement sensible, au
cours de laquelle les journalistes peuvent faire l’objet d’intimidations et de manipulations,
et se détourner de leur mission d’information.
1
Chers confrères,
Chères consœurs,
Mesdames et Messieurs,
La formation des journalistes entre dans le cadre de la mise en place des mécanismes
destinés à accroître l’efficacité dans la collecte et le traitement des informations pour
l’instauration ou la préservation de la stabilité politique, la paix sociale et le
développement socioéconomique.
Deux jours sont certainement insuffisants pour acquérir de vastes connaissances dans ce
domaine, mais ils offrent l’opportunité entre des professionnels de partager des
sentiments et uniformiser des méthodes d’approche notamment dans la définition des
thèmes ainsi que les contours de l’éthique normative devant être observée en période
électorale où la paix sociale est menacée.
Il est primordial que les journalistes soient formés, qu’ils aient des repères professionnels
et déontologiques pour diffuser une information juste et équilibrée sur les candidats, les
programmes, le processus électoral, et donnent à chaque citoyen les clefs nécessaires pour
comprendre son pays, les enjeux du scrutin et définir son vote.
Nous ne cesserons jamais de le dire, l’exercice de la profession de journaliste dans un
environnement comme le nôtre, nécessite de la part du journaliste l’intégrité
professionnelle et morale doublée d’un sens aigu de responsabilité. Ces qualités sont
indispensables à la réussite de la mission d’informer et d’éduquer.
De l’éthique des convictions à l’éthique de la responsabilité, je vous invite à vous projeter
dans l’avenir car une information erronée peut fausser une élection.
Garants de la démocratie, vous avez un rôle déterminant dans la légitimation et
l’acceptation des résultats des élections.
Cette responsabilité vous confère le droit de pouvoir informer librement, sans être l’objet
de pressions ou d’intimidations et le devoir de délivrer aux électeurs une information
responsable, c’est-à-dire objective, instructive et constructive. C’est un travail complexe,
avec des défis à relever et des pièges à éviter.
Le présent forum qui porte sur La responsabilité sociétale des journalistes et médias en
période électorale, va aider les professionnels, j’en suis convaincue, à aborder cette
période aussi passionnante que délicate dans les meilleures conditions.
Ce forum devra apporter des réponses précises aux multiples questions relatives à la
couverture médiatique d’un processus électoral et présenter des exemples de situation
inspirés de cas réels.
Le « quatrième pouvoir » attribué aux médias ne doit s’exercer ni en faveur d’un
gouvernement, ni en faveur d’un parti politique ni en faveur d’une personne en particulier.
La loyauté doit s’exercer uniquement envers les citoyens, pris dans leur ensemble.
2
Le journaliste est un citoyen dont la personnalité et la conscience ont été forgées par son
passé, sa culture, ses croyances et son éducation. Il doit cependant faire preuve
d’objectivité dans sa démarche technique et sa pratique professionnelle. Et à défaut d’être
totalement objectif, il doit s’efforcer d’être rigoureux et honnête.
Le public attend de lui qu’il se place « au-dessus de la mêlée » des partis et qu’il les traite
avec la même impartialité, quelle que soit la sympathie ou l’antipathie que peut lui
inspirer le candidat.
Chers confrères,
Chères consœurs,
Mesdames et Messieurs,
Vous serez amenés à favoriser la transparence du processus électoral, la cohésion
nationale, la pluralité des opinions et le rejet de la violence sous toutes ses formes.
Vous devez aider les populations guinéennes à mieux percevoir le paysage politique en
favorisant une lisibilité non biaisée des différents programmes de campagne des
candidats, sans parti-pris.
Vous n’avez aucun intérêt à entretenir les tensions. Autrement dit, vous serez appelés à
vous acquitter de votre mission en toute responsabilité en tenant compte des critères
professionnels tout en respectant l’opinion de votre public-cible qui a besoin d’éclairage
plutôt que du sensationnel.
C’est sur ces conseils, que je déclare ouvert le présent forum avec le vœu de voir les
médias s’acquitter correctement de leur mission en cette période sensible.
Vive la liberté de la Presse !
Vive les médias guinéens !
Vive la Guinée démocratique et plurielle !
Je vous remercie
3
Téléchargement
Explore flashcards