REPUBLIQUE DU SENEGAL Un peuple – un but – une foi

publicité
REPUBLIQUE DU SENEGAL
Un peuple – un but – une foi
---------------------------------Ministère de la Santé, de l’Hygiène publique et de la Prévention
Lancement du projet de mise en place de la clinique du Diabète et de l’HTA au
Centre de santé Philippe Maguilène Senghor
_______________________________________
Discours de Monsieur Modou DIAGNE FADA
Ministre de la Santé, de l’Hygiène publique et de la Prévention
Dakar, 26 octobre 2011
1
Madame le Maire de la commune de Yoff
Monsieur le Directeur général des Laboratoires SANOFI pour l’Afrique de l’Ouest
Mesdames, Messieurs les Inspecteurs et Conseillers techniques
Madame le Médecin Chef de la Région Médicale de Dakar
Monsieur le Président du Comité de Santé de Philippe Maguiléne Senghor
Personnel du Centre de Santé
Mesdames et Messieurs
Chers invités
C'est avec un très grand plaisir que je préside, ce jour, la cérémonie de lancement du projet de
mise en place des cliniques du Diabète et de l’Hypertension Artérielle développé en
partenariat avec les Laboratoires SANOFI.
Mesdames, Messieurs,
Permettez-moi de remercier le Maire et ses collaborateurs, le Comité de Santé et l’ensemble
du personnel de santé pour la mobilisation exceptionnelle et l’accueil très chaleureux.
Mesdames, Messieurs,
Les Maladies Non Transmissibles parmi lesquelles nous pouvons citer les maladies
cardiovasculaires, le diabète, les cancers et les maladies respiratoires chroniques,
représentent aujourd’hui les principales causes de décès à travers le monde.
Elles constituent ainsi un véritable frein au développement et amplifient les inégalités
sociales.
Les décès qu’elles engendrent en Afrique augmentent plus vite que partout ailleurs.
Elles ont des facteurs de risque communs, principalement le tabagisme, l’usage nocif de
l’alcool, la mauvaise alimentation et l’inactivité physique.
Lutter contre ces facteurs, contribue assurément à la réduction de la pauvreté.
Une étude récente menée à Saint Louis avait révélé, dans la population générale, des
fréquences de :
• de 35% pour l'Hypertension Artérielle,
• 10% pour l'hyperglycémie
• 36% pour l'hypercholestérolémie
2
Devant ces chiffres alarmants, il est apparu important de mettre en place un programme de
prévention primaire basée sur des actions communautaires, et reposant sur les 4 facteurs de
risque principaux.
Cette prévention primaire doit être appuyée par l'amélioration de la qualité de la prise en
charge curative des personnes atteintes de ces maladies chroniques.
C’est l’opportunité que nous offre le projet de mise en place de 7 cliniques de l’Hypertension
et du Diabète dans nos structures sanitaires, initié par les laboratoires pharmaceutiques.
Déjà trois (3) cliniques sont ouvertes dans la commune de Saint Louis.
Trois (3) autres seront très bientôt installées dans les structures suivantes : SAMU municipal,
Hôpital Saint Jean de Dieu, et l’Hôpital MATLABOULFAWZENI.
Mesdames, Messieurs,
La clinique de l’hypertension et du diabète est une « unité de prise en charge du patient
diabétique et hypertendu, intégrée dans la structure de santé ».
Elle va disposer d’un équipement moderne :
-
des appareils de mesure de l’hémoglobine glyquée et des lecteurs de glycémie pour
améliorer la qualité du diagnostic et du suivi, et permettre un bon dépistage des
malades ;
-
des appareils audiovisuels et des outils d’éducation et de sensibilisation pour vaincre
les mauvais comportements des patients et des populations, et renforcer la prévention
de ces maladies.
Mesdames, Messieurs,
Ce projet répond parfaitement à nos préoccupations de conduire la politique définie par le
Chef de l’Etat, Son Excellence Maître Abdoulaye WADE, privilégiant la PREVENTION.
Je voudrais donc féliciter et remercier chaleureusement les Laboratoires SANOFI, notre
partenaire dans ce projet qui est un modèle réussi de Partenariat Public Privé.
En outre, dans un souci d’améliorer l’accessibilité financière des médicaments pour nos
populations, ces laboratoires ont procédé récemment à une baisse substantielle du prix de
certains de leurs produits dont les plus connus sont : le DOLIPRANE, le BRONCHOKOD, et
le BIPROFENID.
3
Mesdames, Messieurs,
Je termine mon propos par une invite au comité de santé et à tous les agents associés à la
gestion de cette nouvelle unité, pour une grande rigueur dans l’utilisation et la maintenance du
matériel.
Je ne doute pas un seul instant, qu’avec le concours constant de la Mairie de Yoff, nous ferons
de ce service un outil performant de lutte contre la pauvreté et donc de promotion du Bienêtre des populations.
Mesdames,
4
Téléchargement
Random flashcards
Le lapin

5 Cartes Christine Tourangeau

aaaaaaaaaaaaaaaa

4 Cartes Beniani Ilyes

découpe grammaticale

0 Cartes Beniani Ilyes

Fonction exponentielle.

3 Cartes axlb48

Créer des cartes mémoire