Télécharger le discours de M. Marcel TUIHANI

publicité
Allocution du président Marcel TUIHANI
Inauguration du forum de la micro entreprise
Assemblée de la Polynésie française
Mercredi 9 septembre 2015
Monsieur le ministre de l‘économie,
Mesdames et messieurs les représentants, chers collègues,
Mesdames et messieurs les partenaires,
Mesdames et Messieurs les chefs d’entreprises, jeunes chefs d’entreprises ou futur chefs
d’entreprises,
Mesdames et messieurs, chers amis
Je suis heureux que notre assemblée puisse accueillir une telle initiative.
Permettez-moi de féliciter Madame Armelle Merceron à qui nous devons d’accueillir ce
nouveau ce forum consacré à la micro entreprise, puisqu’il s’agit de la 5e édition.
Un tel forum prend tout son sens dans le contexte économique de crise que nous
traversons, une crise durable qui bouleverse nos fondamentaux et nous oblige à
reconsidérer le monde de l’emploi et du travail.
Longtemps, c’est vrai, l’emploi salarié a été considéré comme la principale voie
d’insertion dans le monde économique, la voie de la réussite professionnelle par
excellence, apportant la sécurité et permettant de construire un avenir certain.
La crise aidant, la précarité des situations, la peur de la pauvreté aussi, obligent de plus
en plus de nos concitoyens à créer leur propre emploi et à développer leur propre
projet. C’est pourquoi ce forum constitue une excellente occasion d’accompagner les
porteurs de projet dans leurs démarches, de les encourager dans leur initiative.
Il nous appartient tous d’innover.
Aujourd’hui, notre économie ne génère plus les emplois dont nous avons besoin, en tout
cas pas en nombre suffisant pour absorber tous les jeunes qui arrivent sur le marché du
travail chaque année à la sortie de l’école ou de l’université.
Je note comme beaucoup d’ailleurs, que le diplôme n’est plus un sésame garanti pour
trouver un emploi, ce n’est pas pour autant qu’il faut se détourner des cursus
académique qui demeure malgré tout utile et nécessaire. On est toujours mieux armé
quand on est bien formé. On se sent plus fort, plus confiant quand on est diplômé.
Si cette crise a un effet bénéfique, c’est sans doute celui-là, celui de modifier notre état
d’esprit et d’encourager l’esprit d’initiative.
1
Elle encourage le développement de nouvelles activités, et conduit à proposer de
nouveaux services, comme les services à la personne qui connaissent un essor
important. Le forum que nous inaugurons ensemble aujourd’hui s’adresse précisément à
ces jeunes entrepreneurs. Il est surement porteur de belles promesses.
Cependant, il est vrai que créer son entreprise n’est pas quelque chose de facile. C’est un
défi dans tous les sens du terme. Il faut être prêt, être déterminé, être en confiance aussi.
C’est une démarche d’abord personnelle, psychologique. C’est ensuite un projet qu’il faut
concevoir, réfléchir, murir, préparer. Ce sont ensuite des démarches à entreprendre et
qu’il convient d’anticiper, de ne pas précipiter, et encore moins de négliger.
C’est tout cela que ce forum se propose de réunir dans le hall de l’assemblée durant ces
deux jours, aujourd’hui et demain.
Ici les porteurs de projets trouveront des conseils et des informations déterminantes
pour la viabilité de leur projet. Ils trouveront les bonnes informations pour
entreprendre leurs démarches. Ils trouveront les informations sur les aides disponibles
pour que leur projet soit une réussite, pour eux-mêmes d’abord, pour notre pays
ensuite, et pourquoi pas pour d’autres, en créant à leur tour des emplois. Notre pays a
besoin d’initiatives et d’audaces, il a besoin de créateurs, il a besoin de gens qui osent.
Je remercie tous les partenaires qui ont acceptés de répondre à l’invitation des
organisateurs, qu’ils soient publics ou privés, du monde de l’entreprise ou de
l’administration. Tous se sont mobilisés et je les en remercie.
Je ne peux que me réjouir du thème retenu cette année autour des nouvelles
technologies, comme outils au service des micro-entrepreneurs. Je me réjouis qu’une
entreprise qui m’est cher, puisque j’en suis issu, l’OPT, soit le partenaire privilégié de
cette opération, avec sa filiale VINI.
Le service de la communication de l’assemblée a également accepté de jouer le jeu en
diffusant en direct les ateliers sur le site internet de l‘assemblée www.assemblee.pf, afin
de partager avec le plus grand nombre et notamment ceux qui ne peuvent être présent à
Tarahoì, les fruits de vos échanges et de vos réflexions. Je remercie le personnel de
l‘assemblée de s’être mobilisé pour rendre cet événement possible.
Véritablement nous faisons là œuvre utile, nous travaillons dans le sens de l’intérêt
général et notre assemblée est dans son rôle en encourageant de telles initiatives.
Je ne serais pas plus long, je terminerais simplement par ce quelques mots qui me
tiennent à coeur. Notre pays a besoin d’initiatives, il a besoin de jeunes qui croient en lui,
il a besoin qu’on lui fasse confiance. En ayant confiance en vous et en votre projet, vous
avez aussi confiance dans votre pays. Vous incarnez cette dynamique. C’est pourquoi,
non seulement je vous dit faaito’ito, mais je vous dit aussi Mauruuru roa !
2
Téléchargement
Random flashcards
amour

4 Cartes mariam kasouh

Ce que beaucoup devaient savoir

0 Cartes Jule EDOH

Le lapin

5 Cartes Christine Tourangeau

découpe grammaticale

0 Cartes Beniani Ilyes

Anatomie membre inf

0 Cartes Axelle Bailleau

Créer des cartes mémoire