La liste des questions pour l`examen de Cardiologie pour les

advertisement
La liste des questions pour l’examen de Cardiologie
pour les étudiants de la 4ieme année
de la Faculté de Médicine
1.
Les explorations cardiovasculaires paracliniques invasives et non-invasives.
2.
L’évaluation biologique : les tests de laboratoire, les biomarkers sériques (les markers de la
lésion miocitaire, de l’inflammation, du stress oxydatif, neuro-humorales, du stress miocitaire et
du remodelage de la matrice extracellulaire).
3.
L’électrocardiographie. L’ECG de repos standard en 12 dérivations. Les indications.
4.
L’ECG avec amplification et médiation du signal. Les indications.
5.
La surveillance ECG ambulatoire (Holter). Les indications.
6.
La surveillance ambulatoire automate de la tension artérielle. Les indications.
7.
Le teste ECG à effort physique. Les indications et les contre-indications.
8.
Les tests ECG de stress psycho-émotionnel, isométrique, au froid. Les indications et les
contre-indications.
9.
Les tests ECG de stress pharmacologique. Les indications et les contre-indications.
10. Les techniques et les incidences de l’investigation radiologique du cœur et des grands
vaisseaux (postéro-antérieure, latéro-latérale gauche, oblique-antérieure droite à 45 ou 60 degrés,
oblique-postérieure, antéro-postérieure et en décubitus dorsale). La dilatation des cavités du cœur
et des grands vaisseaux. La circulation pulmonaire et le syndrome vasculaire pulmonaire. La
stase veineuse pulmonaire.
11. L’échocardiographie. Les principales modalités (M, 2D, 3D, Doppler, transœsophagienne). Les indications.
12. L’échocardiographie Doppler. La dopplerographie des vaisseaux magistraux. Les
indications.
13. Le teste de la table inclinée dans le diagnostic des syncopes.
14. L’exploration électrophysiologique du cœur. La technique. Les indications majeures. Les
contre-indications.
15. L’imagerie nucléaire en cardiologie. La scintigraphie de perfusion du myocarde. Les radiopharmaceutiques. Les tests de stress par effort dynamique ou cardiologique avec des
vasodilatateurs ou des sympathomimétiques. La ventriculographie aux radionucléides. La
tomographie avec émission des positrons.
16. La tomographie cardiaque computerisée. L’angiographie coronarienne CT avec substance
de contraste. Le CT cardiaque avec l’évaluation des cavités cardiaques, du péricarde et des
grands vaisseaux.
17. La résonance magnétique cardiaque, coronarienne et des grands vaisseaux.
18. Le cathétérisme cardiaque et l’angiographie. La ventriculographie gauche. L’aortographie.
La coronaro-angiographie. Les indications. Les contre-indications. L’échographie
intravasculaire. Les complications.
19. La sténose aortique. Le diagnostic. La physiopathologie (l’effet de la surcharge de pression
sur la géométrie du ventricule gauche, les fonctions systolique et diastolique du VG, l’ischémie
myocardique).
20. La sténose aortique. Le diagnostic (le tableau clinique, les investigations paracliniques). Le
traitement non-pharmacologique, médicamenteux, chirurgicale, interventionnel.
21. L’insuffisance aortique. L’étiologie. La physiopathologie (la régurgitation aortique acute et
chronique, l’adaptation à l’effort, l’ischémie myocardique).
22. L’insuffisance aortique. Le diagnostic (le tableau clinique, les investigations paracliniques).
Le traitement non-pharmacologique, médicamenteux et chirurgical.
23. La sténose mitrale. L’étiologie. La physiopathologie (les conséquences directes de la
présence d’un obstacle valvulaire, l’adaptation à l’effort et l’apparition de la symptomatologie,
l’hypertension pulmonaire, la fonction du VG).
24. La sténose mitrale. Le diagnostic (le tableau clinique, les investigations paracliniques). Le
traitement non-pharmacologique, médicamenteux, chirurgicale et la valvulotomie percutanée
avec ballon.
25. L’insuffisance mitrale. L’étiologie (la régurgitation mitrale organique, ischémique et
fonctionnelle). La physiopathologie (les mécanismes de l’apparition de la régurgitation mitrale
ischémique et fonctionnelle, les modifications hémodynamiques, la fonction du VG).
26. L’insuffisance mitrale. Le diagnostic (le tableau clinique, les investigations paracliniques).
Le traitement non-pharmacologique, médicamenteux, chirurgicale et la resynchronisation
cardiaque.
27. La régurgitation mitrale dégénérative. Le prolapsus de la valve mitrale.
28. La sténose tricuspidienne. L’étiologie. La physiopathologie. Le diagnostic (le tableau
clinique, les investigations paracliniques). Le traitement non-pharmacologique, médicamenteux
et chirurgical.
29. L’insuffisance tricuspidienne. L’étiologie. La physiopathologie (la régurgitation
tricuspidienne associée avec l’affectation de la valve mitrale, les mécanismes de l’apparition de a
régurgitation tricuspidienne fonctionnelle, la fonction du ventricule droit). Le diagnostic (le
tableau clinique, les investigations paracliniques). Le traitement médicamenteux et chirurgical.
30. La sténose pulmonaire. L’étiologie. La physiopathologie. Le diagnostic (le tableau
clinique, les investigations paracliniques). Le traitement médicamenteux, interventionnel et
chirurgical.
31. L’insuffisance pulmonaire. L’étiologie. La physiopathologie. Le diagnostic (le tableau
clinique, les investigations paracliniques). Le traitement médicamenteux et chirurgical.
32. L’endocardite infectieuse. La définition. L’épidémiologie. L’etiopathogenesis.
33. L’endocardite infectieuse. Le tableau clinique, les investigations paracliniques (tests de
laboratoire, ECG, Eco CG). Le diagnostic.
34. L’endocardite infectieuse. Le diagnostic différentiel. Le traitement médicamenteux et
chirurgical. Les complications et le pronostic. La prophylaxie.
35. L’hypertension artérielle. La définition et la classification de l’HTA. L’etiopathogenesis de
l’HTA (les mécanismes neuronales, rénales, vasculaire, hormonales etc.).
36. De diagnostic de l’HTA. La mesure des valeurs de la TA. La HTA de la « robe blanche ».
L’HTA ambulatoire ou « masquée ».
37. L’HTA. L’examen objectif et les investigations de laboratoire. Autres investigations
paracliniques.
38. L’évaluation du risque cardio-vasculaire global pour les patients avec HTA. Le terme de
« risque additionnel ». Les facteurs de risque cardiovasculaires classiques dans l’HTA.
L’affection subclinique des organes et le diabète. La maladie cardiovasculaire manifestée
cliniquement.
39. Le traitement non-pharmacologique de l’HTA.
40. Le traitement pharmacologique de l’HTA. La monothérapie. La thérapie combinée.
41. L’HTA dans des situations spéciales. L’HTA aux personnes âgées. Le traitement.
42. L’HTA dans des situations spéciales. L’HTA aux personnes jeunes. Le traitement.
43. L’HTA dans des situations spéciales. L’HTA résistante. Le traitement.
44. Les urgences hypertensives. L’urgence hypertensive commune (relative). L’urgence
hypertensive extrême (avec risque vitale majeur).
45. L’HTA accélérée-maligne avec œdème papillaire.
46. Les facteurs de risque cardiovasculaires classiques (l’âge, le sexe, l’hérédité, l’obésité, le
sédentarisme, les cigarettes, l’alcool, la HTA, les dyslipidémies) et ceux récemment décrits (la
homocystéine, la lipoprotéine a, les facteurs pro-inflammatoires, les facteurs pro-thrombotiques).
Les scores de risque cardiovasculaire.
47. La cardiologie préventive. La prophylaxie primaire. La stratégie de prévention
populationnelle et pour la population avec risque élevé. Estimer le risque total après la grille
SCORE. La prévention secondaire.
48. L’athérosclérose. La définition. La pathogenèse : le début du procès, la progression des
lésions, le rôle de l’inflammation, les calcifications artérielles, la plaque vulnérable. Les
manifestations cliniques.
49. Les dyslipidémies. La définition et la terminologie. Le métabolisme et le transport des
lipoprotéines (LDL-C, HDL-C, VLDL-C, non HDL-C, les Apo-lipoprotéines, la lipoprotéine-a).
50. Les dyslipidémies. Les types d’après Fredrickson, la classification. Les anomalies des
lipoprotéines avec déterminisme génétique. Les mécanismes de leur implication dans
l’athérogenèse.
51. La dyslipidémie comme facteur de risque pour la cardiopathie ischémique.
52. La classification des hyperlipoprotéinémies. Les hyperlipoprotéinémies primaires et
secondaires.
53. Le diagnostic des hyperlipidémies. L’hypercholestérolémie. Les hypercholestérolémies
mixtes. La hypertriglycéridémie.
54. Le traitement non-médicamenteux et médicamenteux des hyperlipoprotéinémies. La
prophylaxie des hyperlipidémies.
55. Le syndrome métabolique. La définition. L’épidémiologie. Le risque cardiovasculaire
associe avec lui. Les principes thérapeutiques.
56. La cardiopathie ischémique. L’angine pectorale. La définition. L’épidémiologie.
L’etiopathogenesis. La classification.
57. Les facteurs de risque et la prophylaxie dans la cardiopathie ischémique. La stratification
du risque.
58. L’angine pectorale stabile a l’effort. La classification. Le diagnostic : le tableau clinique et
les investigations paracliniques.
59. L’angine pectorale stabile a l’effort. Le traitement non-pharmacologique et
pharmacologique. La revascularisation du myocarde. La récupération post- revascularisation du
myocarde.
60. L’angine micro-vasculaire (le syndrome X coronarien). La définition. L’etiopathogenesis.
Le tableau clinique. Le diagnostic. Le traitement. Le pronostique.
61. L’ischémie silencieuse. La définition. La pathogenèse. Le tableau clinique. Le diagnostic.
Le traitement. Le pronostique.
62. Les syndromes ischémiques nouveaux (le preconditionnement myocardique, le myocarde
sidéré et hibernant).
63. L’angine vasospatique (variante, Printzmetal). La définition. Le mécanisme. Le tableau
clinique. Le diagnostic. Le traitement. Le pronostique.
64. Le syndrome coronarien aigue. L’angine pectorale instable et l’infarctus myocardique
aigue sans sur-dénivellation du segment ST. La classification. Le diagnostic (les signes et les
symptômes, l’examen clinique, les explorations paracliniques). La stratification du risque
clinique. Le diagnostic différentiel.
65. Le syndrome coronarien aigue. L’angine pectorale instable et l’infarctus myocardique
aigue sans sur-dénivellation du segment ST. Le traitement (les mesures générales,
médicamenteux, interventionnels et chirurgicales). La récupération ans l’angine pectorale
instable.
66. L’infarctus myocardique aigue avec sur-dénivellation du segment ST. Critères de définition
de l’infarctus myocardique (la détection d’augmentation pou de diminution des biomarkers de
nécrose myocardique, les symptômes de l’ischémie myocardique, les modifications ECG
suggestives pour une ischémie nouvelle, l’apparition de l’onde Q pathologique sur l’ECG, les
preuves de l’imagerie pour une perte récente de myocarde viable etc.). la pathogenèse (la
morpho-pathologie, les modifications du niveau ST).
67. L’infarctus myocardique aigue avec sur-dénivellation du segment ST. Le diagnostic (le
tableau clinique, l’ECG, l’évaluation des biomarkers sériques, autres probes biologiques, les
investigations de l’imagerie médicale).
68. L’infarctus myocardique aigue avec sur-dénivellation du segment ST. Le traitement dans la
phase pré-hospitalière et celui médical immédiat dans l’hôpital (le control de la douleur,
l’oxygénothérapie, la thérapie anti-angineuse, antiagrégante, anticoagulante).
69. L’infarctus myocardique aigue avec sur-dénivellation du segment ST. La thérapie de
reperfusion myocardique (l’angioplastie coronarienne, la thérapie fibrinolytique, le traitement
anti-thrombotique associe avec la thérapie de reperfusion, le traitement dans l’absence de la
thérapie de reperfusion).
70. L’infarctus myocardique aigue avec sur-dénivellation du segment ST. Le traitement
pharmacologique de routine dans la phase aigüe. La revascularisation chirurgicale.
71. Les complications de l’infarctus du myocarde. L’insuffisance de la pompe cardiaque et le
choc cardiogénique. L’insuffisance ventriculaire droite.
72. Les complications mécaniques en IMA.
73. Les complications en IMA. Les arythmies et les troubles de conductibilité.
74. Les complications en IMA. Les conséquences du remodelage du VG post-IM. Autres
complications.
75. L’infarctus myocardique. L’évaluation du risque et le traitement à la sortie de l’hôpital. La
prévention secondaire. La récupération après un IMA.
76. L'insuffisance cardiaque. Définition. Terminologie (aiguë vs chronique, gauche vs droite,
systoliques vs
diastolique, globale, nouvellement installé, transitoires, asymptomatiques).
Épidémiologie.)
77. L'insuffisance cardiaque chronique. Classification fonctionnelle NYHA. Classification
ACC / AHA sur la base des anomalies structurelles. Étiologies possibles et les mécanismes
dominants (pression et la surcharge de volume, diminution de l'efficacité de contraction et de
remplissage cardiaque).
78. Les facteurs contributifs et précipitants de l'insuffisance cardiaque (troubles du rythme ou
de conduction, les maladies infectieuses, une crise hypertensive, l'ischémie du myocarde,
trombe-embolie pulmonaire, l'anémie, l'hypoxémie d'étiologies diverses, des troubles
endocriniens, des états hyper-kinésiques, non-complaisance aux recommandations, la
consommation de médicaments avec des effets indésirables).
79. Mécanismes pathophysiologiques importants dans l'insuffisance cardiaque chronique:
anomalies cardiaques (structurale et fonctionnelle) et neuro-humorales (SRAA, SNS, la
bradykinine, NO, PG, BNP, endoteline, IL, TNF-α). Remodelage du VG. La régurgitation
mitrale. Arythmies et bloc de branche gauche.
80. Le diagnostic de l'insuffisance cardiaque chronique (cliniques, examens paracliniques ECG, imagerie, laboratoire).
81. L'insuffisance cardiaque gauche vs droite. Insuffisance cardiaque globale.
82. L`insuffisance cardiaque hypo-diastolique ou avec une fraction d'éjection VG préservés.
83. Traitement de l'insuffisance cardiaque chronique. Les mesures liées au mode de vie. La
thérapie pharmacologique (IECA βAB, antagonistes de l'aldostérone, ARAII, diurétiques, la
Digoxine, la Dopamine, la Dobutamine, l'Epinéphrine, le Levosimendan, les antagonistes des
récepteurs de la vasopressine V2, les anticoagulants, les anti-arythmiques). Récupération dans
l'insuffisance cardiaque.
84. Traitement de l'insuffisance cardiaque chronique. Traitement interventionnelle (thérapie de
resynchronisation cardiaque, défibrillateurs cardiaques implantables), chirurgicale
(revascularisation myocardique, la reconstruction ventriculaire et de la valve mitrale, la
transplantation cardiaque).
85. Insuffisance cardiaque aiguë. Définition. Classification clinique générale (IC de novo et
IC chronique aggravée, classe Killip). Étiologie et facteurs déclencheurs extracardiaques et
cardiaques.
86. L'insuffisance cardiaque aiguë. Physiopathologie et formes de présentation de l'ICA (IC
chronique décompensée / exacerbée, EPA, IC hypertensive, choc cardiogénique, IC droite isolée,
IC associée avec SCA, IC avec augmentation du rythme cardiaque)
87. L'insuffisance cardiaque aiguë. Diagnostic: tableau clinique (signes et symptômes) et l`
investigations paracliniques (électrocardiogramme, des examens d'imagerie, laboratoire,
gazométrie artérielle et etc.).
88. Traitement de l'insuffisance cardiaque aiguë. Les objectifs du traitement (TA, hypervolémie, la fonction rénale, et etc.). Techniques de ventilation (oxygénothérapie, la ventilation
non invasive, l'intubation orotrachéale et la ventilation mécanique).
89. Traitement de l'insuffisance cardiaque aiguë. Modulateurs de pré-/post-charge (les
diurétiques, les vasodilatateurs). Thérapies inotrope (Dobutamine, Dopamine, Milrenon,
Levosimendan, Digoxine).
90. Le traitement pharmacologique de l'insuffisance cardiaque aiguë. Ballon de contre-pulsion
intra-aortique, dispositifs d'assistance ventriculaire.
91. Situations particulières d'une insuffisance cardiaque aiguë. Œdème pulmonaire aigu
cardiogénique. Tableau clinique, des tests paracliniques (ECG, radiographie du thorax, Eco CG,
gazométrie artérielle, hemo-leucogramme, les taux plasmatiques de BNP ou NT pro BNP.
Traitement.
92. Situations particulières d'une insuffisance cardiaque aiguë. Choc cardiogénique. Étiologie.
Le tableau clinique. Traitement.
93. Maladies du péricarde. Définition et classification. Formes étiologiques de péricardite.
94. La péricardite aiguë. Définition. Épidémiologie. Étiologie. Tableau clinique. Diagnostic.
Traitement. Evolution.
95. Tamponnade cardiaque. Définition. Étiologie. Physiopathologie. Tableau clinique.
Diagnostic. Traitement.
96. Péricardite chronique liquidienne. Péricardite effusive chronique. Définition. Étiologie.
Le tableau clinique. Diagnostic. Traitement.
97. Péricardite constrictive. Définition. Étiologie. Physiopathologie et pathologie. Tableau
clinique. Diagnostic. Traitement.
98. Péricardite constrictive. Définition. Étiologie. Physiopathologie et pathologie. Tableau
clinique. Diagnostic. Traitement.
99. Péricardite constrictive. Définition. Étiologie. Physiopathologie et pathologie. Tableau
clinique. Diagnostic. Traitement.
100. Myocardite. Définition (critères de Dallas). Classifications. Épidémiologie. Étiologie
(maladies infectieuses et non-infectieuses). Pathogénie (phase initiale, la réponse immunitaire et
la réaction auto-immune).
101. Myocardite. Le tableau clinique (signes et symptômes). Myocardite aiguë, fulminante,
chronique active et de cellules géantes. Examens paracliniques invasive et non invasive. La
biopsie endo-myocardique pour l'évaluation histologique, l'analyse immuno-histologie et
détection du génome viral par biologie moléculaire.
102. Myocardite. Traitement. Thérapies certaines reconnues (insuffisance cardiaque, les
arythmies et les AINS). Thérapies controversées, complémentaires (immuno-modulateurs,
antiviral, etc.) Evolution et pronostique.
103. Cardiomyopathie. Définition. Classifications. Cardiomyopathie spécifique et non
spécifique, génétique, mixte et acquise, hypertrophique, dilatée, restrictive, arythmogène de VD
et non classifiés.
104. La cardiomyopathie hypertrophique. Définition. Classification. Type apicale.
Physiopathologie (obstruction au niveau du tractus d'éjection du VG, dysfonctionnement
diastolique, de l'ischémie du myocarde, une diminution de l'épaisseur pariétale). Tableau
clinique.
105. La cardiomyopathie hypertrophique. Les examens paracliniques. La thérapie
médicamenteuse, chirurgicale et interventionnelle (ablation septale avec alcool et le rythme
bicaméral). Evolution et pronostic.
106. La cardiomyopathie dilatée. Définition. Classification. Formes de cardiomyopathie dilatée
non-familiale (alcool, tachyarythmie, péri-partum, la toxicité chronique induite par les
anthracyclines et de dystrophies musculaires). Physiopathologie. Tableau clinique.
107. La cardiomyopathie dilatée. Les examens paracliniques. La biopsie du myocarde. La
thérapie médicamenteuse. La thérapie de resynchronisation. Cardio-défibrillateur implantable.
La transplantation cardiaque. Evolution et pronostic.
108. Cardiomyopathie restrictive. Définition. Classification. Les formes de cardiomyopathie
restrictive non-familiale (l’amyloïde, la sarcoïdose, l'hémochromatose, la maladie Febry, les
glycogénoses, l'endocardite Löffler et la fibrose endo-myocardique). Le tableau clinique.
109. Cardiomyopathie restrictive. Les examens paracliniques. Traitement. Evolution et
pronostic.
110. Cardiomyopathie arythmogène du VD. Définition. Classification. Tableau clinique. Les
examens de laboratoire. La biopsie endo-myocardique.
111. Cardiomyopathie arythmogène du VD. Critères majeurs et mineurs de diagnostiques. Le
traitement des arythmies et insuffisance cardiaque CAVD. Evolution et pronostic.
112. L`arythmogènese. Bases physiologiques de l'activité électrique cardiaque. Automatisme ou
chronotropisme. Conductivité ou dromotropisme. Excitabilité ou batmotropisme. Potentiel de
repos membranaire. Le transport transmembranaire d'ions et des canaux ioniques sélectifs.
Potentiel d`action du type rapide ou lent et les phases respectives.
113. Mécanismes d`arythmogènese (formation anormale d`impulsion, activité déclenchée –
trigger, réentrée).
114. Classification des arythmies cardiaques. Troubles du rythme sinusal. La tachycardie
sinusale. Une bradycardie sinusale. Arythmie sinusale.
115. Extrasystoles (arythmie extrasystole). Extrasystoles auriculaire. Extrasystoles jonctionelles.
Extrasystoles ventriculaires.
116. Tachyarythmie. Les arythmies supraventriculaires. Tachycardie paroxystique
supraventriculaire. Tachycardie supraventriculaire par réentrée AV.
117. Traitement et prophylaxie des paroxysmes de la tachycardie supraventriculaire.
118. Le flutter atrial. Étiologie. Diagnostic ECG. Principes du traitement. Traitement du flutter
atrial paroxystique.
119. La fibrillation atrial. Étiologie. Diagnostic ECG. Principes du traitement. Traitement de la
fibrillation atrial paroxystique.
120. Syndromes de pré-excitation ventriculaires et variantes. Syndrome Wolff-Parkinson-White
(WPW).
121. Arythmies ventriculaires. Classification. Forme particulière de tachycardie ventriculaire
(tachycardie ventriculaire monomorphe sur le cœur normale, par réentrante avec bloc de branche,
forme continue, bidirectionnelle, polymorphe, torsades de pointes, rythme idéo-ventriculaire
accéléré).
122. Flutter et fibrillation ventriculaire. Diagnostic ECG. Traitement
123. Brady-arythmies. Une bradycardie sinusale et une arythmie sinusale. Bloc sinoatriale
(grade I, II et III).
124. Troubles de la conduction atrioventriculaire. Bloc atrioventriculaire de grade I, II et III.
125. Troubles de la conduction intra-ventriculaire. Bloc de branche gauche.
126. Troubles de la conduction intra-ventriculaire. Bloc de branche droit.
127. Troubles de la conduction intra-ventriculaire. Blocs de branche gauche antérieure et
postérieure.
128. Les anti-arythmiques et le traitement pharmacologique des arythmies cardiaques.
Classification des anti-arythmiques. Nouvelles anti-arythmiques.
129. Anti-arythmiques administrés habituellement pour le traitement des tachyarythmies
supraventriculaires (Adénosine, Vérapamil, Diltiazem, Esmolol, Ibutilide, Dofétilide, Digoxine).
130. Anti-arythmiques administrés habituellement pour le traitement des arythmies
ventriculaires (Lidocaïne, Mexilétine, Dizopiramida, Procaïnamide).
131. Anti-arythmiques administrés pour le traitement des tachyarythmies supraventriculaires et
ventriculaires (Quinidine, Propafénone, Flécaïnide, Sotalol, Amiodarone).
132. Thérapie électrique dans
les arythmies cardiaques. Dispositifs anti-arythmiques
implantables. Stimulation et stimulateur cardiaque. Cardio-défibrillateur implantable. Thérapie
de resynchronisation cardiaque.
133. Électrophysiologie interventionnelle. Thérapie ablative dans les arythmies cardiaques.
Notions de base en biophysique de l'énergie de radiofréquence. La chirurgie des arythmies.
Téléchargement