CONFERENCE 2012 HYPERLIPOPROTEINIEMIE ET

publicité
CONFERENCE 2012
HYPERLIPOPROTEINIEMIE ET NORMOLIPEMIANTS
CAS CLINIQUE n°1 :
Prise en charge d’une dyslipidémie : Les recommandations actuelles.
Monsieur Palpapourri, 55ans et tabagique de longue date, consulte son médecin traitant.
1) Quels sont les facteurs de risque cardiovasculaire de ce patient. Quels sont les facteurs de risque
cardiovasculaires majeurs en général.
2) Quels examens biologiques faut-il réaliser ?
3) Au vu des ses facteurs de risques cardiovasculaire, quel est la cible thérapeutique de son LDL ?
4) A 2 reprises : les TG sont à 0,9 g/L, le cholestérol total à 2,9 g/L, les HDL à 0,5 g/L, la glycémie 0,8 g/L.
Commentez ces résultats.
CAS CLINIQUE n°3:
Diagnostic rapide
Un homme de 45 ans consulte a la suite de la découverte, après un bilan d'examens de santé, d'une
hypertriglycéridémie.
Aucun bilan lipidique antérieur n'est connu.
Ce patient n'a aucun antécédent médical ou chirurgical particulier.
Il est enseignant et n'a aucune activité physique. Il fume en moyenne 5 cigarettes par jour. Il ne boit
jamais.
L'examen clinique montre une tension artérielle à 165/95 mm Hg, un poids à 83 kg, une taille à 1,74 m. Le reste
de l'examen est normal.
Un bilan biologique de base donne les résultats suivants :
- cholestérol total: 2,40 g/l,
- triglycérides : 4,45 g/l,
- HDL-cholestérol: 0,35 g/l.
La glycémie est à 0,90 g/l et l'hémoglobine A1c est à 6,1% (N inf. à 6,5 %). Le bilan hépatique est normal
1) Quel est votre diagnostic ?
5) Que devez vous éliminer avant d’entreprendre la prise en charge de sa dyslipidémie?
2) Quels sont les différentes lignes de traitement ?
6) Quel traitement conseilleriez-vous ?
3)Quelles sont les conte-indications des fibrates ?
7) A 3mois, une réévaluation de sa dyslipidémie est explorée. Son LDL est à 2,1g/L.
Quel est alors votre prise en charge ?
8) Quelles sont les contre indications de cette classe de médicament ?
4) Quelles sont les précautions d’emploi et les interactions médicamenteuses ?
CAS CLINIQUE n°4:
Diagnostic rapide
9) Quelles sont les précautions d’emploi et interactions médicamenteuses de cette classe de médicaments ?
10) Un nouveau bilan lipidique est réalisé à distance. Il est mauvais. Le traitement doit-il être modifié ?
CAS CLINIQUE n°2:
Diagnostic rapide
Un homme de 40 ans a un taux de :
cholestérol total : 4,50 g/l,
triglycérides : 1 g/l,
HDL cholestérol : 0,30 g/l.
L'examen clinique retrouve un arc cornéen, un xanthélasma, des xanthomes au niveau des tendons extenseurs
des 3e et 4e doigts des deux mains et des deux tendons d'Achille.
Sous 40 mg par jour de statine, le cholestérol est à 3,20 g/l, les triglycérides sont à 1 g/l, le HDL
cholestérol est toujours à 0,30 g/l et le LDL cholestérol est à 2,70 g/l.
1)Quel est votre diagnostic ?
2)Quelle est la conduite à tenir ?
L'enfant F..., 6 ans, est hospitalisé en urgence parce que, lors d'un bilan lipidique systématique de la
Sécurité Sociale, il a été découvert un sérum lactescent et des triglycérides très élevés, supérieurs à 20 g/l.
L'interrogatoire retrouve la notion, à plusieurs reprises, d'accès douloureux abdominaux avec vomissements
incoercibles, en général spontanément résolutifs en quelques heures.
Il n'y a pas d'antécédent familial connu.
L'examen clinique note la présence de petits xanthomes de la taille d'une tête d'épinglé, de coloration
jaune, au niveau du thorax et de l'abdomen, ayant tous les caractères des xanthomes éruptifs. Il existe une
hépatomégalie, indolore, à bord inférieur mousse, et également une splénomégalie.
Le contrôle lipidique effectué au bout de 12 heures de jeûne montre d'abord que le sérum est
lactescent, et le test de décantation spontanée qui consiste simplement à laisser le tube pendant 24 heures à 4
°C révèle une couche blanche supérieure, le sérum sous-jacent étant parfaitement clair(les chylomicrons sont les
lipoprotéines les plus légères et montent à la surface du sérum).
Le cholestérol total est de 2,80 g/l, les triglycérides à 55 g/l (les chylomicrons contiennent seulement 2
% de cholestérol, mais 90 % de triglycérides, expliquant que le cholestérol total soit à peine augmenté malgré
l'hypertriglycéridémie majeure).
Les dosages de HDL cholestérol, apoprotéines A1 et B sont impossibles en raison de cette hypertriglycéridémie
importante.
1)Quel examen biologique faut-il réaliser ?
CAS CLINIQUE TRANSVERSAL n°2 :
Prise en charge d'un angor chez un patient dyslipidémique
2) Quel est le diagnostic ?
3) Quelle est la prise en charge ?
CAS CLINIQUE TRANSVERSAL n°1 :
Prise en charge d'une patiente obèse
Stéphanie, IDE à Pontchaillou, vient pour faire le point sur son obésité. La patiente est âgée de 37 ans.
Elle pèse 109 kg pour 1m67. Le tour de taille est à 106cm, le tour de hanche est à 95cm. Elle est tabagique à 11
paquets-année. Sa pression artérielle est à 142/91mmHg, sa fréquence respiratoire à 11/min.
1) Comment caractérisez-vous cette obésité?
2)Quelles sont les complications de l'obésité?
3) Détaillez l'examen clinique et le bilan paraclinique de la prise en charge d'une patiente obèse.
Votre examen est normal à l'exception d'un aspect érythémateux avec des dépôts blanchâtres sousmammaires bilatéraux, prurigineux.
Les examens complémentaires que vous avez prescrits reviennent :
HGPO : glycémie à jeun 1.18g/l, à T0 1.16g/l, à 30min 1.49g/l, à 60min 1.79g/l, à 90min 2.17g/l, à
120min2.04g/l.=
Biologie : Na 142mM, K 4.4mM, créatinine 65 µM, ASAT 78 UI/L, ALAT 65 UI/L, gamma GT normaux,
bilirubines normales, TG 3.05g/L, cholestérol total 2.29g/L, HDL 0.35g/L.
4) Interprétez ces examens complémentaires.
5)Quels traitement proposez vous pour son obésité?
6) La patiente se plaint de ne pas réussir à maigrir malgré des efforts alimentaires importantes et incessants
depuis environ 3ans. Elle vous explique qu'elle a entendu parler de chirurgie et qu'elle est très motivée pour
en bénificier.
a) Quels sont les différents types de chirurgie de l'obésité?
b) Quelles complications péri-opératoires sont à craindre dans ce type de chirurgie?
La patiente se plaint de céphalées matinales, d'une anesthésie diurne (elle s'est endormie fois au
volant le mois dernier et a eu deux accidents de voiture, heureusement sans gravité) et elle doit se réveiller
plusieurs fois par nuit pour uriner.
8) Quels diagnostic suspectez vous? Comment le diagnostiquer? Quel traitement préconisez vous?
Monsieur C vous consulte car il a présenté une douleur thoracique survenue quelques jours
auparavant alors qu'il portait des fagots de bois dans son jardin pour allumer sa cheminée. Il vous explique avoir
déjà eu la même douleur en courant après le bus un mois auparavant.
Monsieur C est âgé de 59 ans, il est informaticien, fume 1 paquet de demi de cigarette tous les jours
depuis 40ans.
Cliniquement, la pression artérielle est de 152/9mmHg, la fréquence cardiaque est de 76 BPM. Il ne
présente pas de signes d'insuffisance cardiaque droite ou gauche. L'auscultation cardiaque est normale. Les
pouls périphériques sont présents.
Un ECG de repos est réalisé et s'avère normal.
1) Quels éléments doivent être recherchés à l'interrogatoire en faveur d'un angor d'effort?
2) Quel examen doit être réalisé pour confirmer le diagnostic?
Une exploration des anomalies lipidiques met en évidence :
Cholesterol total: 3g/L
Triglycérides : 1g/l
HDL cholestérol : 0.3g/L
3) Interprétez les résultats de complétez les si besoin.
4) Devez vous prendre en charge cette anomalie? Justifier
5) Quelle est votre prise en charge?
Deux mois plus tard, il vous consulte pour une récidive des douleurs.
6) Quelle est votre principale hypothèse diagnostique? Quelle est votre prise en charge?
Téléchargement
Explore flashcards