version française

advertisement
DISCOURS DU PRESIDENT DU RDCL DR. FOUAD ZMOKHOL
Table Ronde sur l’adhésion du Liban au Marché Commun du « Mercosur »
Mercredi 8 Octobre 2014
Leurs Excellences messieurs les Ambassadeurs,
Chers membres du Conseil d’Administration,
Chers membres du RDCL,
Chers amis,
C’est un grand plaisir de vous accueillir cet après midi autour de cette Table Ronde sur
l’adhésion du Liban au marché commun du «Mercosur».
Ce n’est un secret pour personne que le Liban passe par une des périodes les plus difficiles
de son histoire économique, sociale, politique et sécuritaire… Le gel de toutes nos
institutions étatiques : du pouvoir suprême, au législatif, à l’exécutif, au constitutionnel…
ne fait qu’aggraver la crise économique atypique que nous traversons.
Ce constat déplorable mais réaliste fait :





fuir nos investisseurs internes et externes,
augmente le chômage qui a atteint des pics alarmants,
enfuir nos « cerveaux »
touche dramatiquement tous nos secteurs productifs (commerce, industrie,
finance, tourisme, construction…)
et plier nos pôles d’excellence qui longtemps servaient de pilonne central de
notre économie.
Certes, le marché du Moyen-Orient est, a toujours été et restera un partenaire privilégié du
Liban. Nos échanges commerciaux avec les pays arabes et leurs investissements ont
continuellement aidé à notre développement interne et à notre croissance locale. Nous
tenons et comptons largement sur ce marché propice; toutefois, les dernières années
passées nous ont clairement montré que lorsque nous subissons un boycott sécuritaire ou
même politique de la part de nos partenaires arabes, notre économie en pâtie et nos
entreprises paient un prix très lourd hors de leur contrôle.
Il est donc clair que nos chefs d’entreprises libanais tous secteurs confondus et nos
investisseurs sont à la recherche de nouveaux marchés à potentiel élevé et forte
croissance…
Ceci dit, votre région du Mercosur étant très riche en ressources naturelles et financières,
pourrait être considérée comme un des regroupements économiques les plus importants
du monde.
1
Vous disposez de nombreuses opportunités d’investissements attractifs, votre
consommation et vos demandes sont en croissance continue, votre marché est en
expansion régulière… vous constituez donc un parfait partenaire aux chefs d’entreprises
libanais à la recherche de nouveaux horizons et opportunités.
Aussi, nous vivons une aire avancée de la globalisation où les frontières disparaissent et les
distances ne sont plus un handicap : il nous est crucial de bâtir et de développer des
relations privilégiées avec votre région et faire partie du marché commun du Mercosur au
plus tôt. Vous constituez pour nous une porte en « or » vers un continent, une partie du
monde avec un marché colossal où nous pourrions trouver notre place en se basant sur nos
avantages compétitifs et nos produits de niches, de qualité, et sur nos idées innovatrices
qui parcourent le monde.
Un très grand nombre de nos frères libanais nous ont devancés vers votre région depuis
des décennies et de nombreuses générations se sont succédées. Ils ont fièrement réussi et
ont participé à la croissance de vos pays. Ils font désormais partie de votre culture,
économie, et même de la vie politique de vos pays. Notre communauté d’expatriés libanais
en Amérique latine et précisément au Brésil est la plus grande dans le monde. Nous devons
donc ensemble main dans la main se baser sur cet immense atout pour dynamiser nos
échanges et partenariats commerciaux et économiques et intégrer le MERCOSUR.
L’Union Européenne, la Chine et de nombreux pays on déjà entamé sérieusement les
négociations d’adhésions. Des pays limitrophes nous ont même devancés, ont finalisé et
signer leur participation avec ce marché depuis 2007… Nous comptons donc sur votre
support et votre amitié, et sommes confiants que l’adhésion du Liban à votre marché
commun devrait être une de vos priorités majeures.
Notre petit pays devrait être perçu aussi comme une porte en «or» ou même en «diamant»
pour toute la région du Moyen Orient. Nous sommes une petite économie certes, mais notre
marché réel va bien au-delà de nos frontières et couvre toute la région MENA. Soyez
confiant que le Liban restera toujours la plaque tournante de la région et donc votre
partenaire privilégié.
Il nous est crucial et même vital de bâtir des ponts solides avec votre marché colossal du
Mercosur qui regroupe plus de 242 millions de personnes et représente 44 % de
l’Amérique Latine et 59 % de son territoire.
Promouvoir nos échanges économiques et commerciaux ne devrait pas être un choix
facultatif mais un objectif clair et déterminé pour bâtir des synergies constructives et aider
les entrepreneurs de nos régions à se développer et croître.
2
Pour ma part, je peux vous assurer que le secteur privé libanais a toujours été indépendant
des tensions politiques ambiantes et s’est toujours développé dans un environnement
instable et précaire. Quelques soient les difficultés, les chefs d’entreprises libanais ont été
et seront toujours les premiers à trouver les opportunités enfouies à travers les crises et
prouveront toujours au monde leur résilience, leur force et leur rapidité d’adaptation.
Nous sommes ouverts et comptons beaucoup sur cette nouvelle opportunité, ce nouveau
marché, ce nouveau partenariat productif avec le MERCOSUR pour se développer contre
vents et marées.
Nous comptons sur votre support pour nous aider à entamer les formalités et conditions
d’adhésion et de notre côté nous ferons notre «devoir» pour pousser nos dirigeants à
suivre ce dossier crucial pour nos entreprises jusqu'à la signature et l’intégration de votre
zone de libre échange.
Dr. Fouad Zmokhol
Président
3
Téléchargement