Michel Lesseigne - observatoireplurilinguisme.eu

publicité
CONTRIBUTION DE L’ASSOCIATION INTERNATIONALE DES
INTERPRETES DE CONFERENCE
AUX ETATS GENERAUX DU MULTILINGUISME - PARIS - LA SORBONNE 26 SEPTEMBRE 2008
Contact AIIC France : + 33 (0)1 42 81 92 32
"Michel Lesseigne, Vice-President de l'AIIC, Association Internationale des
Interpretes de Conference.
Je souhaite prendre la parole sur trois points :
1) Je suis entièrement d'accord avec la formule "L'anglais ne suffit pas", en
particulier dans le monde de l'entreprise. Notre association l'exprime par un slogan :
"global english is not enough for business".
Les interprètes se positionnent comme de véritables médiateurs interculturels. Dans
l'entreprise, ils sont aujourd'hui la voix des cadres, des salariés, des commerciaux,
des visiteurs, des clients, des associés, etc.
Les entreprises françaises sont les premières à avoir compris que l'anglais global ne
faisait pas l'affaire : la France et ses entreprises constituent le premier marché au
monde de l'interprétation de conférence.
Le projet ELAN de la Commission Européenne souligne d'ailleurs l'importance de la
communication orale dans le développement des entreprises.
2) L'AIIC France souhaite s'inscrire dans l'initiative de la Présidence française sur
deux axes :
► obtenir la reconnaissance officielle du métier / titre d'interprète
de conférence en France et en Europe
► lancer un Observatoire européen des pratiques linguistiques
orales lors des congrès, en collaboration avec les réseaux
européens d'organisateurs, bureaux et palais des congrès, grâce a
un financement de l'Union Européenne.
Nous vous remercions par avance de votre soutien sur ces propositions.
3) En tant qu’interprètes, nous soutenons le droit de chaque individu à s’exprimer dans sa
langue maternelle. Ce principe fondamental s’applique tant à la traduction orale qu’écrite.
Nous insistons donc sur le fait que toutes les mesures suggérées par ces Etats généraux
doivent couvrir aussi bien la traduction orale qu'écrite.
Nous recommandons que l’Initiative européenne en faveur de la traduction, facilite la
traduction orale des rencontres internationales, essentielles au fonctionnement de
l’économie, à la démocratie et à la circulation des idées.
Nous proposons donc :
un large effort d’information sur la traduction orale/interprétation (simultanée et consécutive)
l’instauration de mesures de soutien (dans l’esprit du Fonds Pascal en France) pour que le
coût de cet outil de croissance économique ne soit pas un frein pour les entreprises.
Un dernier mot :
Nous sommes porte-parole aujourd'hui de l'oral car l’Association internationale des
interprètes de conférence (AIIC), créée en 1953, est la seule association professionnelle
mondiale. Elle regroupe quelque 2700 interprètes dans le monde, couvrant 91 pays. Elle est
la seule accréditée auprès des organisations internationales. La France est une région
majeure de l'AIIC avec plus de 400 interprètes.
Téléchargement
Explore flashcards