exemples de copies du brevet blanc - Collège Martin Luther King

publicité
EXEMPLES DE COPIES DU BREVET BLANC
COLLEGE M.L.KING
ARGUMENTATION (3A)
Un état totalitaire est un état qui contrôle tout (la politique, l’économie, la société,
l’armée …) et qui utilise la terreur et la propagande pour s’imposer.
En quoi l’U.R.S.S. de Staline et l’Allemagne nazie sont-ils des états totalitaires ?
Tout d’abord, comme on peut le voir dans le document 1 (extrait d’un décret
allemand du 28/02/1933), l’état nazi supprime toutes les libertés. La presse est
désormais censurée et le parti nazi devient parti unique, quant aux réunions elles
sont interdites. L’état s’impose par la terreur « réquisitions, confiscations » et par la
« surveillance » des communications.
En U.R.S.S., le droit à la propriété est supprimé. Dès son arrivée au pouvoir Staline
arrête la N.E.P. (nouvelle politique économique) et les koulaks (riches paysans) sont
obligés d’adhérer au kolkhoze (mise en commun des outils, du bétail dans des fermes
collectives) On appelle cela la dékoulakisation.
Ensuite la propagande est intense, comme on peut le voir sur le document 2a
(extrait de la « gazette de Leningrad ») et dans le document 2b (affiche de
propagande allemande).
En U.R.S.S., Staline est l’objet d’un important culte de la personnalité : il est appelé
« le petit père des peuples ».
En Allemagne, tout comme Staline, Hitler utilise tous les moyens de la propagande
comme la « radio » ou le cinéma pour vanter les mérites du parti nazi. Il est le Führer
(guide, chef), et à la mort du président allemand en 1934, il devient même le Reich
Führer (Reich = empire).
Enfin, l’état totalitaire soviétique déporte les opposants dans des camps du
goulag (document 3, extrait de la résolution du Conseil des commissaires du peuple)
Ce sont des camps de travaux forcés situés en Sibérie.
On peut aussi citer les camps de concentration, pour l’Allemagne. Dès 1933 y étaient
envoyés les opposants, homosexuels…
En conclusion, l’U.R.S.S. et l’Allemagne nazie sont deux états totalitaires,
Pourquoi ces deux états totalitaires n’étaient-ils pas alliés pendant la seconde guerre
mondiale ? (idéologies différentes)
ARGUMENTATION (3B)
L’Allemagne est devenue nazie avec l’arrivée au pouvoir d’Hitler, le 30 janvier 1933.
Pourquoi peut-on dire que l’Allemagne nazie a mené une politique d’expansion qui a
conduit à la guerre ?
Tout d’abord, comme le montre le doc 1 / carte historique, l’Allemagne veut
agrandir son territoire pour constituer le « grand Reich ».
Pour cela elle annexe l’Autriche : c’est l’anschluss, et les Sudètes après avoir organisé
la
conférence
de
Munich
en
septembre
1938.
L’Allemagne veut aussi conquérir un « espace vital » : espace jugé nécessaire pour
les allemands selon Hitler. Elle décide donc d’envahir la Pologne, le 01/09/1939 ; ce
qui constitue le début de la 2ème guerre mondiale.
Ensuite, avec la carte et le tableau statistique, on voit que l’Allemagne se
prépare à la guerre.
En effet, elle remilitarise la Rhénanie dès mars 1936 et signe une alliance avec l’Italie
la même année. Elle se rapproche aussi du Japon. Ces 3 pays formeront l’Axe
pendant la guerre.
Enfin et surtout elle signe un « pacte de non agression » avec l’Union Soviétique en
1939 (pour ne combattre que sur un front).
Dans le même temps, pour vaincre le chômage (6 millions de personnes)
l’Allemagne met en place des « grands travaux » qui consistent à augmenter et
améliorer les réseaux de transports pour faciliter les déplacements des troupes à
travers le pays pendant la guerre à venir.
Enfin, le doc 3 (texte officiel) permet de remarquer que l’Allemagne nazie n’a
pas respecté le traité de Versailles.
Elle a réarmé son pays en fabriquant des chars …alors que cela lui était interdit.
De même quand l’Allemagne nazie annexe la partie orientale de la Pologne, elle ne
reconnaît pas « l’indépendance’ » de cet état.
L’Allemagne ne respecte pas non plus l’article 231, car elle ne paye plus les
réparations depuis 1933.
L’Allemagne a donc bien mené une politique d’expansion, quitte à déclencher une
guerre en Europe.
ARGUMENTATION E.CIVIQUE (3B)
Le citoyen doit être majeur, français, jouir de ses droits politiques et être inscrit sur
les listes électorales de sa commune.
Comment s’exerce la citoyenneté dans la démocratie française ?
Tout d’abord, comme le montre la photographie, le vote est secret (on va dans
un isoloir pour voter), universel (tout le monde vote), et égalitaire (un bulletin ne
peut pas compter plus qu’un autre)
Donc la souveraineté nationale appartient au peuple en France. Il l’exerce lors des
scrutins.
Ensuite, d’après cet extrait de la constitution française (1958), il y a
pluralisme ; c'est-à-dire qu’il existe plusieurs partis politiques qui se forment et
exercent leur activité librement. Le citoyen français peut donc choisir le parti qu’il
préfère lors du vote.
Enfin, d’après l’extrait du traité de Maastricht rédigé en 1992, le citoyen
français est aussi citoyen de l’UnionEuropéenne.
Il a donc le droit de « circuler » et « séjourner » librement dans tous les états
membres.
Si il réside dans un des états membres, autre que le sien, il a aussi le droit de vote et
d’éligibilité aux élections municipales (et européennes).
En conclusion dans la démocratie française la souveraineté appartient bien au peule,
et les citoyens français sont aussi citoyens de l’U.E.
ARGUMENTATION E.CIVIQUE (3A)
La République française est une démocratie car les libertés sont nombreuses et
respectées et que personne n’est au dessus de la loi.
Comment s’exerce la citoyenneté dans la démocratie française ?
Premièrement, pour être citoyen français (pouvoir être candidat et voter) il
faut être français, majeur, inscrit sur les listes électorales et jouir de ses droits
civiques. Le vote est secret (isoloir) et il y a le choix entre plusieurs partis politiques
(on appelle cela le pluralisme).
Ensuite, comme le montre le document 2 qui est un extrait de la constitution de
la Vème république (texte fondamental qui décrit la répartition des pouvoirs exécutif,
législatif et judiciaire) la France est un état laïc (elle respecte toutes les races et
religions) ; un état démocratique (la souveraineté appartient au peuple) et personne
(pas même les autorités) n’est au dessus de la loi.
La France est aussi sociale, « une et indivisible » (les lois sont les mêmes partout
(préfets) contrairement aux E.U. par exemple.
Pour finir, le citoyen français a la double citoyenneté : française et européenne.
Les citoyens peuvent donc désormais se présenter et voter dans un pays membre de
l’Union Européenne aux municipales.
Cela est possible depuis le traité de Maastricht de 1992, adopté en France par
référendum (vote où l’on répond à une question au suffrage universel direct)
En conclusion, la France est une république démocratique, laïque et indivisible
et le citoyen bénéficie de nombreuses libertés et complétée par la double citoyenneté
Téléchargement
Explore flashcards