La Neuro

publicité
Conférence Neuro-Urologie par le
Dr Annick LYONNET Le 30 Mars 2006
La Neuro-urologie : Pourquoi ? *La vessie et les sphincters sont commandés et contrôlés
par le système nerveux.
*Une maladie du système nerveux (cerveau, moelle épinière & nerfs périphériques) peut
entraîner des troubles urinaires.
*Ces troubles urinaires sont le plus souvent associés à d’autres troubles neurologiques.
Exemples des maladies les plus fréquemment concernées :
.Cerveau (Sclérose en Plaques, AVC, Alzheimer
. Moelle épinière (fractures de la colonne vertébrale +++ et Sclérose en Plaques)
. Nerfs périphériques (diabète, alcool,….)
Comment prendre en charge un patient en neuro-urologie ?
>Insuffisance rénale (devenue exceptionnelle depuis que ces maladies neurologiques de la
vessie sont dépistées & surveillées.
>Infections urinaires (avec fièvre)
>Calculs du rein ou de la vessie
Comment traiter ?
D’abord comprendre le mécanisme des troubles
Protéger les reins
Traiter l’inconfort : fuites, difficultés mictionnelles
Quels examens : Bilan urodynamique : évalue le fonctionnement de la vessie et de l’urètre
Radiologie urinaire : échographie, cystographie, UIV : Morphologie de l’appareil urinaire ;
recherche de déformation, de résidu.
ECBU : recherche d’infection urinaire
Bilan sanguin rénal : créatinine
Rechercher un facteur aggravant, réversible :
Cause
Commentaires
Polyurie
Prise importante de boissons
Diabète
Diurétiques
Infection urinaire symptomatique
Si incontinence urinaire récente
Avec signes d’infection urinaires :
fièvre, pollakiurie, douleur
>Surtout sujets âgés
>Incontinence anale associée
>Dits « épines irritatives
Fécalome, Hémorroïdes
Escarre, ongle incarné
Conduite à tenir
Calendrier mictionnel :
>Noter le nombre de volume des fuites
Demander au patient de mieux
Répartir la boisson, sans lui interdire de
boire.
>Bandelette urinaire
>incitation à boire pour chasser les
bactéries
Rechercher & signaler : constipation
chronique
Rechercher et signaler à l’équipe
soignante.
Suite…..
Choix des traitements :
En fonction du risque rénal
En fonction de l’attente du patient
En fonction des capacités physiques et psychiques du patient : transferts, préhension,
motivation….
En fonction du mode de vie : type d’activité, accessibilité, entourage….
Traitement de la rétention :
Médicaments (alpha bloquant) : relaxe le sphincter
Sondages intermittents propres
Injection de toxine botulique dans le sphincter
Endoprothèse urétrale chez l’homme
Sonde à demeure
Chirurgie : dérivation des uretères, évacuation des urines dans une poche collée sur
l’abdomen
Traitement de l’incontinence :
La vessie se contracte trop, est instable : Médicaments
Injection de toxine botulique dans la paroi de la vessie
Neuro modulation sacrée, Brindley
Chirurgie : remplacer la vessie par un nouveau réservoir stable
Le sphincter est trop faible :
rééducation sphinctérienne
Palliatifs : absorbants, étuis péniens
Chirurgie de renforcement de l’urètre : bandelette,
sphincter artificiel
MAIS……L’analyse de votre trouble ne doit pas faire
oublier :
La descente d’organe chez la femme
La prostate chez l’homme
L’âge qui fait apparaître des troubles du
vieillissement de l’appareil urinaire
DONC SUIVI MEDICAL REGULIER
Téléchargement
Explore flashcards