Le_Lexique_de_base

publicité
Total de 102 définitions dans la base | Dernier ajout le 28/04/05 09:26
Agilesse
Whaouw !!! Cette gymnaste, quelle agilesse, quelle soupleté !!!
Posté par nob le 20/03/05
Amadouver
Enflammer le désir d’une personne, en se montrant aimable avec elle.
Posté par myrtille le 20/03/05
Amiter
Verbe transitif pronominal : se conjugue comme aimer.
Ex : Chirac et Balladur s'amitèrent pendant trente ans. Posté par lewiscarroll le 20/03/05
Andropophage
(Nom féminin) gène d’arachnide traînant chez certaines femmes, qui se caractérise par une capacité
hors du commun à dévorer les hommes....illustration : je t’assure chérie je ne t’ai pas trompée, j’ai
juste été victime d’une andropophage…crois moi !
Posté par evariste Galois le 20/03/05
Assimuscle
(Registered*Mark*), méthode américaine inventée par un certain Arnold Scharz....un Autrichien
émigré aux states, pour gonfler une musculature défaillante. Cette méthode aurait permis à Monsieur
A.S. de gagner son titre de Mister Univers, sa fortune, puis son poste de gouverneur de Californie.
On ne sait pas grand chose de la méthode, très certainement une bricolade (voir ce mot).
Posté par honey le 20/03/05
Bab-el-oueb
Site internet pour babas.
Exemples :
- www.babaorum : site dédié aux babas alcooliques
- www.toulouse-oueb : site improbable
Mots dérivés :
bab-el-oueb-master (maître baba alcoolique)
Posté par lewiscarroll le 01/04/05
Babel-ouèbe
Définit un site web où on ne comprend rien
Exemple : " C'est un Babel-ouèbe ici, vous parlez tous trop vite, je n'arrive pas à suivre"
Posté par marie le 24/03/05
Bibiteur (se)
(Adj.) Non ce n’est pas un terme de banquier ! Çà désigne un useur de zinc professionnel, le vrai pilier
de bar comme on en voit peu. Illustration : les petits troquets normands regorgent de bon nombre de
bibiteurs ! Posté par evariste Galois le 20/03/05
Bibitif
(Adj.) désigne souvent un endroit qui crée une sensation inexplicable de soif, lieux qui rien que par le
fait d’entrer vous déshydrate… mais peut parfois être utilisé pour ce que dégage une personne, une
maladie etc. Par exemple : c’est dingue la baraque d’Alex est bibitif ! Faut pas y aller en charrette.
Illustration 2 : ma belle mère est bibitif... (Comprenez ma belle mère me donne saoule !)
Posté par evariste Galois le 20/03/05
Bizouterie
Lieu particulièrement destiné à l'échange de baisers.
Posté par ennairam le 20/03/05
Boîte miel
Boîte aux lettre réservée exclusivement à recevoir les mots doux.
Posté par lewiscarroll le 01/04/05
Boite de déception
Dossier de messagerie électronique qui ne contient pas les messages attendus.
Posté par ennairam le 20/03/05
Bricolade
Nom féminin, désignant tout objet, méthode ou manoeuvre créée avec des moyens douteux , utilisée à
des fins douteuses. Posté par honey le 20/03/05
Café Deum
De même que le thé Deum servi dans les églises, le café Deum est un breuvage divin, concocté par un
Révérend.
Posté par myrtille le 23/04/05
Cendrehier
Objet recyclé en vide-poche, après sevrage tabagique.
Posté par myrtille le 20/03/05
Comatheux
Adjectif désignant un prof de math qui s'est couché à quatre heures du matin, pour se lever à six.
Posté par ennairam le 20/03/05
Copicoller
Contraction de copier et coller : on dit je te copicolle ce texte, plutôt que je le copie et je le colle. Ne
pas confondre avec copicoler : abuser de boissons alcoolisée avec quelqu'un.
Posté par ennairam le 20/03/05
Croustillonner
(V. intrans) action de postillonner avec la bouche pleine
Posté par marc le 20/03/05
Cybérie
Immense espace virtuel, peuplé de millions de créatures, et d'uen grande richesse géographique.
En prenant le tanscybérien, on fait parfois des rencontres étonnantes.
Posté par ennairam le 20/03/05
Démuni tif
Signifiant "chauve"...volé à *sourire* alors qu'elle faisait une erreur sur un autre forum....traduit par
cathare, et récupéré par ouam.
Posté par honey le 20/03/05
Dévorateur
Personne qui est dotée d’une grande agilité linguistique, qui tient des propos cauteleux en toutes
circonstances, et capable de prendre le dessus dans n’importe quelle discussion houleuse, maniant la
scolastique et la maïeutique comme personne. Qualité que nombres de politiciens contemporains ont.
Illustration : Socrate était un grand dévorateur, si grand qu’il le paya de sa vie.
Posté par evariste Galois le 20/03/05
De vive main
Locution adverbiale. Qui poursuit parfois une discussion de vive voix.
Posté par lewiscarroll le 26/03/05
Digisexie
(N. fém.) : préliminaire sexuel courant consistant à utiliser ses doigts à des fins plaisantes.
Attention à ne pas lourcher en tapant digislexer, cela pourrait être interprété !
Posté par marc le 25/04/05
Digislexie
(N. fém.) Difficulté chronique des gros utilisateurs des claviers, consistant à se mélanger les doigts
en écrivant certains mots. (Ex : je susi un êter humani)
Posté par marc le 20/03/05
Discuiter
(Fam.) deviser en petit groupe tout en abusant légèrement de boissons alcoolisée (voir : copicoler)
Posté par ennairam le 18/04/05
Engloutonner
(Verbe pronominal) : Se gaver systhémathématiquement au sein d'un groupe.
Posté par tetaclacs le 26/03/05
Evarista
Affection bénigne, dont l'un des effet est une ouverture de l'appétit.
Posté par ennairam le 28/03/05
Evarister
Prendre le train de Paris à Toulouse, afin de s'engloutonner.
Posté par lewiscarroll le 26/03/05
Evatrista
Spleen de dandy. L'Evatrista se dissipe parfois dans les bulles de champagne.
Posté par ennairam le 31/03/05
Externet
Monde étrange, dévirtualisé, impropre aux dialogues et aux rencontres.
Posté par tetaclacs le 13/04/05
Flémardi
Huitième jour de la semaine consacré exclusivement au rien-foutage, longtemps caché par le MEDEF
pour que l’ouvrier travaille plus. Illustration : si la bible ne fait pas référence au Flémardi c’est parce
que Dieu a voulu caché sa flemme jusqu’au bout. Mais pourquoi lutter, après tout il nous a fait à son
image !
Posté par evariste Galois le 20/03/05
Foutrer
Verbe né de la contraction des verbes "fourrer" et "foutre".
Introduit vers 1999, par la Guilde des Fourreurs de France", honorable profession qui s'outrait de
l'utilisation du verbe "fourrer" à des fins grossières. Ayant déposé un brevet sur le verbe et les mots
de la même famille, ils ont proposé le verbe "foutrer", en échange, dira t’on, pour les textes, langages
et autres utilisations plus grivois, à l'Académie, qui l'a accepté.
Posté par honey le 20/03/05
Fouze
Substantif créé d'après le verbe fouzéguer, signifiant fouiner, fourrer son nez dans les affaires
(sales) d'autrui.
La Fouze est une ragotigneuse en devenir (voir ce mot) Posté par honey le 20/03/05
Gairisdonc
Une petite table ronde très drôle
Posté par ennairam le 20/03/05
Gaymardiser
Verbe du 1er groupe, introduit début 2005, signifiant mentir sur son patrimoine, ses possessions, et
par extension, mentir sur sa richesse.
Popularisé par un tube RAP, qui disait à peu près ceci : « Fais pas ton gay, Omar, Dis !
Fais pas ton gay, le mardi ! Ou tu perdras Bercy »
Posté par honey le 20/03/05
Gaymare
Un gaymare est un terme de mesure de surface d'appartement parisien. Il équivaut à 600 m². Posté
par honey le 13/04/05
Gnot
Nom masculin, origine inconnue, attribuée à un médecin militaire; lequel s'écria, alors qu'il faisait
passer le Conseil de Révision à plusieurs dizaines de malheureux en slip:
"Montrez moi donc votre bite, Monsieur...euh...y a écrit quoi? GNOT?? C’est votre nom??"
Ainsi, la bite à Gnot est devenue sujet de rigolade, puis, avec l’usage, ce nom sert à désigner toutes
sortes d'objets non identifiés, ou donc l'utilité est contestable.
Posté par honey le 20/03/05
Guettahiser
(Prononcer : gué ta i zé) verbe impersonnel signifiant mettre toutes personnes d'une soirée en osmose
autour d'une musique déjantée, le tout dans la joie la bonne humeur et la vibness la plus totale. Mets
aussi en avant cette idée de communion parfaite des fêtards autour de la musique. Le son peut aller
de full butterflyien à total full tapage (mais bon là on tombe sur un tout autre registre celui des
catégories Sami-dee et RLP…).
ex : c’est fou! la soirée Guettahisait à fond hier, surtout quand Balcks a démarré la soirée mousse
avec du champ’. totale délireeee
Posté par evariste Galois le 20/03/05
Hebdromadaire
(nom masculin) mot signifiant semaine de 4 week-ends il suffit de compter les syllabes… mais la
semaine comporte que 7 jours me direz vous… ntntntnt et le Flémardi alors on l’oublie ce huitième jour
consacré intégralement à la glande ?
Posté par evariste Galois le 20/03/05
Homo érectile
Ancêtre de l’homme moderne. On lui doit la découverte d’une nouvelle planète du système solaire
Uranus, à laquelle il voua un culte profond. Très tôt il colonisa la Grèce, en particulier l’île de Kapotos,
où il développa son instinct de préservation. Son mode de reproduction reste un mystère pour la
communauté scientifique.
Posté par lewiscarroll le 20/03/05
Honeyiser
V. I. Se conjugue comme aniser.
Parler tout(e) seul(e) sur un chat.
Ex : après avoir découvert les étonnantes possibilités du net, le célèbre mathématicien Evariste Galois
a beaucoup honeyisé sur les sites de rencontre (en particulier TW).
Posté par lewiscarroll le 28/04/05
Jactuler
Proférer des mots avec force et jouissance
Posté par ennairam le 20/03/05
Juliettiser
V.I., se conjugue comme attiser.
Ecouter les conneries racontées par un amoureux.
Ex : Langoureusement étendue sur le sofa, Emma Juliette les incongruités de Charles. (G. F.) Posté par
lewiscarroll le 13/04/05
Lecturable
Livre qui se laisse lire et qui permet de passer un bon moment mais qui n’a pas de forte prétention
littéraire. Ex BHL n’a jamais fait de livres lecturables de toute sa carrière! !
Posté par evariste Galois le 20/03/05
Lourcher
lourcher: verbe du 1er groupe, se conjugue comme fourcher, signifiant, pour un clavier d'ordinateur,
commettre des erreurs à l'insu de l'utilisateur dudit clavier du PC en question.
Exemple:<< Labarre d'espacement est destroyée. Je dois la changer>>
Posté par honey le 19/04/05
Médéfale
Période de l’histoire qui succède à la révolution industrielle. C’est une sombre période de l’histoire de
France, les ouvriers et travailleurs n’avaient plus aucun droit si ce n’est celui de travailler comme des
bêtes de somme, et ils étaient dirigés d’une main de maître par ce Baron Ernest Antoine Sellière (il
porte bien son nom mettre du sel sur des plaies). Période qui commence en 2002 par l’élection du
Mobutu Français et qui finira 5 siècles plus tard.
Posté par evariste ; Galois le 20/03/05
Malau
(Adjectif, masc.…fait au féminin : malala, et au pluriel : malaux.) Qualifiant un endroit douloureux du
corps. Exemples :* J'ai mangé du cassoulet avarié, j'ai malau bide, je vais péter.*
*Ma femme m'a cogné, j'ai malala tête.*
*Cet homme a malaux cheveux: il a trop bu!*
(l'abbé Pierre classait les malheureuses victimes du froid lors de cet hiver 54, par leurs "malaux").
A ne pas CONFONDRE avec:
*malde* (substantif) qui indique, lui, la provenance,
exemples:
*C'est peu connu, mais Christophe Colomb, souffrait du malde mer, c'est pour ça qu'il s'est arrêté à
Cuba, en nous faisant croire qu'il avait découvert les Indes.*
*Le Marquis de Sade a beaucoup écrit sur le mald' amour. Le malheureux homme, fût emprisonné à
cause d'une famille cupide déterminée à le ruiner, qui essaya de le faire passer pour fou: il finît ses
jours à Charenton. Heureusement ce dictionnaire rétablit la vérité: NON! Le Marquis n'était pas un
salaud! C'était un homme qui souffrait du mald'amour (voir le mot *malde*).
C'était un précurseur, qui bien avant le XXème siècle avait inventé l'échangisme, les back-rooms, etc.
Mais faute de latex pour fabriquer des capotes efficaces, il fût condamné à l'opprobre
Voir d'ailleurs, sadisme, dans ce même dictionnaire.
Posté par honey le 20/03/05
Mammarazzi
Mère de famille dont les mains sont en permanence prolongées par un appareil de prise de vues,
numérique ou non.
Posté par ennairam le 25/04/05
Mermonner
(v. intrans) Murmurer de façon amère, déverser sa bile sur quelqu'un sans qu'il l'entende. (ex : que
mermonnes tu dans mon dos ? hein ? encore des gentillesses sûrement !) Posté par marc le 20/03/05
Net-oyer
Fait de parler sur le net. Avant on tutoyait, quand on était proche, vouvoyer lorsqu'on était
respectueux.. Et maintenant on Net-oie quand on est branché...
Posté par evariste Galois le 20/03/05
Nichotine
NF. Hormone mâle dont l'excès entraîne une tendance maladive à baisser les yeux vers le buste de son
interlocutrice.
Posté par lewiscarroll le 20/03/05
Nonnification
Processus visant à atteindre l'état monacal, puis l'immobilité à son stade ultime. Le voile est alors
découpé en bandelettes.
Posté par ennairam le 20/03/05
Oreillable (1)
Adj. fém. Que l'on peut mettre sur l'oreiller. Exemple : cette starlope est oreillable
Posté par lewiscarroll le 20/03/05
Ouebnal
(par ennairam et Lewis caroll)
journal extime sur internet, ou "weblog" appelé aussi blog.
Posté par ennairam le 02/04/05
Parason
N.m. accessoire utilisé pour étouffer les bruits dans les habitations exiguës.
Exemple : malgré le parason, on entend cette starlope Posté par lewiscarroll le 23/03/05
Passer de la poule à l'ânesse
Lâcher la poule brutalement afin de se précipiter sur la première ânesse qui passe.
Posté par tetaclacs le 28/03/05
Peinture sur soi
Tatouage sur tissu très doux.
Posté par ennairam le 20/03/05
Pffiter, verbe du 1er groupe (se conjugue comme "citer"):
Action de souffler entre ses dents fermées afin de marquer sa désapprobation.
On peut pfitter en une seule fois, le signe est alors très fort...ou bien pfitter en 3 fois, ce qui rend le
signe un peu plus ironique.
Evitez de pffiter si vous puez de la gueule
Posté par honey le 29/03/05
Pince cent rires
C’est une personne très réceptive de nature, à la moindre blagounette, et qui rigole d'une manière plus
que généreuse. De plus, il a la particularité de faire des très mauvaise blagues en publique. par
exemple:
"qu'est ce qu'il est zarb ton copain, il arrête pas de rire comme un décérébré à la moindre fin de
phrase, et se permet des blagues ignobles sur ces pauvres gens qui attendent dehors dans le froid.
- oué je sais déjà à l'école quand je l'ai connu, il était pince cent rire"
Posté par evariste Galois le 20/03/05
Poissonner
VT, se conjugue comme engloutonner (voir ce mot)
Se moquer de quelqu'un.
ex :
Enn : Eva, je n'ai rien dans le frigo.
Eva : Je ne vais pas m'engloutonner, je pffite.
Enn : Je t'ai bien poissonné !
Posté par lewiscarroll le 14/04/05
Profgramme
Un programme de prof...
Posté par ennairam le 20/03/05
Quadradolescence
Quadrature du cercle des poètes disparus.
Posté par lewiscarroll le 20/03/05
Ragotigneuse
La ragotigneuse a commencé par être une jeune "fouze"...elle est devenue une fouze d'expérience.
Posté par honey le 20/03/05
Roméoter
V. I., se conjugue comme fagoter.
Dire tout bas des mots qu’on croit tendres à sa bien aimée.
Ex : Le député roméotait béatement à sa secrétaire. Posté par lewiscarroll le 13/04/05
Saint-Grool
De grool (n .f.) paires d’objets mythiques servant à protéger les pieds. Les journaux racontent les
aventures de multitudes de femmes, qui deux fois par an (vers le 15 janvier et le 15 juillet) se lancent
à l’assaut des magasins à la recherche du Saint-Grool.
Posté par lewiscarroll le 26/03/05
Scann'art
Oeuvre d'art réalisée à l'aide d'un scanner, impressions de papiers juxtaposés et autres compositions.
Le scann'art est parfois boiteux.
Posté par ennairam le 20/03/05
Scribrouillard
Désigne un homme de plume dont l'identité reste dans l'ombre. Par extension, celui dont les écrits
sont quelque peu obscurs. "Je me suis encore endormie sur mon roman, décidément je ne pige rien aux
bouquins de ce scribrouillard".
Posté par ennairam le 20/03/05
Serial koffieur
Nom masculin construit sur le modèle de « serial killer » désigne un individu de sexe masculin,
séduisant et attirant, qui invite dans son antre des jeunes personnes afin de leur faire goûter son
café, et annihilant leur capacité de jugement. Posté par honey le 22/04/05
Sexemesse
SMS enflammé. On dit aussi sexto.
Posté par lewiscarroll et ennairam le 20/03/05
Sextessence
Mieux que la quintessence, le sixième ciel !
Posté par tetaclacs le 20/03/05
Si vu, si connu, je te débrouille
Locution adverbiale, contraire de : ni vu, ni connu, je t'embrouille
Posté par honey le 20/03/05
Sortie-dehors
Nom féminin, traduction de l'expression anglaise "coming out",(avouer au monde que l'on est
homosexuel).
Ainsi "faire sa sortie dehors", n'est pas l'équivalent d'un coït interrompu, mais la traduction littérale
proposée par l'Académie de La Défense de la Francophonie.
En découlent:
l'adjectif==>sorti-e-dehors, (plur. sorti-es), se rapportant à un (des) homosexuels ayant affirmé leurs
préférences sexuelles.
Le gérondif "sortant-dehors"===> ne signifie pas "allant prendre l'air", mais "faisant sa sortiedehors".
Posté par honey le 20/03/05
Soup-Opera
Série de mots, d'idées, brillants et improbables, oueb-masteurisés par un génial toulousain, dont
l'ambidextrie ne fait aucun doute.
Posté par tetaclacs le 20/03/05
Starlope
Etoile qui monte beaucoup.
Posté par lewiscarroll le 20/03/05
Subjonctivite
Désigne une maladie non contagieuse, développée principalement dans les milieux aisés. C'est pour cela
qu'elle n'est pas contagieuse. Les seuls cas de contagion recensés sont liés à une affection collatérale,
le snobisme. Une thérapie efficace consiste à envoyer des textos ou à utiliser des messageries
instantanées.
Posté par lewiscarroll le 20/03/05
Téleygiènique
(adjectif) programme audiovisuel qui laisse des traces plus que douteuses dans l’intellect du
téléspectateur malgré ses diverses diffusions censées nettoyer son esprit du stress et le formater à
consommer. Certains plus réac’, utilise un synonyme venu tout droit du XIXéme issus de la presse
écrite : un torche-cul télévisuel.. Illustration : depuis la fin de bouillon de culture, tous les
programmes proposés sont téleygièniques !
Posté par evariste Galois le 20/03/05
Teafortoyer
(Verbe du er groupe, irrégulier): né de l'habitude qu'ont contracté les Français de boire le thé à la
façon des habitants de la perfide Albion, c a d dans l'après-midi, mais agrémenté à la française.
A l'origine, on teafortoyait à deux, mais il est apparu que les Français sont des gens aimant se
distraire en bande.
"Exemple: tu viens cet aprèm? Je vais teafortoyer chez ma cops. Viens avec moi, il y a une nana qui
vient présenter des joujoux sexuels".
Posté par honey le 20/03/05
Théorêve
Règle mathématique énoncée par un professeur étourdi (ou comatheux).
Posté par ennairam le 25/03/05
Trémigner
Verbe du 1er groupe, se conjugue comme trépigner:
agiter ses mains devant soi, dans tous les sens et de façon soutenue, afin de passer un message. Ainsi,
on peut agiter les mains de droite à gauche, pour saluer, ex: Diana trémignait de la fenêtre du
carrosse;
ou faire pivoter ses mains autour de son poignet, ex: Fantine trémignait tout en chantonnant
"Ainsifonfonfon" à son bébé mourant. Des larmes coulaient sur son visage émacié et des sanglots
secouaient ses épaules maigres.... Phrase supprimée par Victor Hugo dans la version finale "des
Misérables".
Posté par honey le 03/04/05
Trokon
Adj. (fém. : trokonne).
Qualifie une personne que l’on aime beaucoup, sans oser lui dire.
Ex : Martine, tu es trokonne, dit le kolonel (in "Martine à la caserne", CASTERMAN, 1955)
Posté par lewiscarroll le 20/03/05
Tryste
Adjectif, introduit vers 1980, et qualifiant les homosexuels d'humeur morose. Exemple: "un gay
tryste exprimait sa morosyté devant une assemblée de détracteurs sceptiques. Fr Inter du 11 Mai
1981."
Posté par honey le 20/03/05
Valiser
(v. pron. conj. 1) : partir.
Ex. 1 : Quand est ce que tu te valises, starlope ?
Ex. 2 : A la Sainte-Elise, Ludwig se valise. Posté par lewiscarroll le 26/03/05
Téléchargement
Explore flashcards