Les problématiques de l`adolescence

publicité
Les problématiques de l’adolescence
I) Qu’est ce que les adolescents ?
-
Commence à la puberté vers 1é-13 ans jusqu’à 18-19 ans
L’adolescence en général se passe bien
En plusieurs années :
- Changement physique : capacité de se reproduire, plus de force
- Changement cognitif et modification émotionnel : remaniement synaptique,
appréhension et compréhension du monde
- Changement d’intérêt, de comportement : vont vouloir quitter un peu de discourt
familiale, une période de choix de partenaire
Le changement s’opère aussi au niveau de la famille : d’autres attentes, ils ont des
droits mais aussi des DEVOIRS
Ils vont devoir absorber les mouvements affectifs de l’adolescent
Moment du bilan pour eux : bonne éducation ?
Moment pour se préparer à ce que l’enfant quitte la maison familiale
Difficultés financières pour la famille pour suivre l’adolescent dans ses études
-
-
La société a des attentes envers les adolescents : c’est un citoyen, un adulte
responsable, productif et consommateurs et respectueux des lois.
Transition biologique, psychologique et sociale
Apparition de pathologies mentales :
- Schizophrénie
- Dépression
- Troubles psychologiques
- Anxiété
- TOC
Pathologie réactionnelle :
- Trouble du comportement et des conduites
- Passage à l’acte
Atteinte au corps : percing, scarification, tatouage
 Mal-être, étrangeté d’un corps en changement
Conduite d’essais : Mise en danger où ils mettent en danger leur corps, enjeux sociaux (défit)
- Sports extrêmes
- Cherche la limite du coté de la loi
II) Suicide et Tentative de suicide
-
2ème cause de mortalité des 15-25 ans après les accidents de la route
1
-
-
Prédominance masculine : 3-4 garçons pour 1 fille
Moyens violents :
 Défénestration
 Pendaison
 Jeter sous un train ou une voiture
1/3 des suicidés ont fait des TDS
La TDS est plus féminine.
ATTENTION au taux de récidive : Un enfant qui fait une TDS en fera une 2ème.
Moyen :
- Médicament
- Alcoolisation aiguë en solitaire
- Phlébotomie (se couper le trajet vasculaire) et non scarification (écorchures sur le
bras)  Surtout sur le poignet
La TDS reste un passage à l’acte, l’adolescent est dans une impasse. Il y a une véritable
volonté de mourir.
Il y a des TDS d’appel mais on les distingue facilement des autres. Il faut pour autant les
prendre en compte et entendre l’appel. Il y a une réelle envie de mort.
Ne JAMAIS banalisé une TDS.
La façon de faire une TDS n’est pas un hasard : il y a un rendement de compte avec la
personne (somnifère de la mère, médicament cardiaque de la grand-mère…)
Souvent il y a une dépression dans le sens clinique du terme et peut-être une schizophrénie. Il
y a très souvent des tensions familiales.
Antécédents :
- Suicide dans la famille
- Situation de maltraitance, d’abus sexuel ancien ou récent
- Problème de santé
- Dépression
Facteurs précipitants :
- Peur d’une nouvelle crise familiale (mauvais bulletin…)
- Rupture affective
- Déménagement
- Evénement familial majeur : mort, divorce…
- Question d’homosexualité chez le jeune adulte
Ne JAMAIS banaliser une TDS, il faut la prendre en compte : un adolescent qui va mal et qui
ne voit qu’en la TDS une issue est à écouter.
Il faut hospitaliser l’adolescent lors d’une TDS :
- Une prise en compte
2
-
Une mise à distance avec la famille car elle est déjà fragile et chacun de ces membres
va pouvoir réfléchir à l’acte.
Réaction familiale : affolement ou reproche
 Evaluation psychologique, évaluation et accompagnement familiale
 Evaluation sociale
 Evaluation scolaire
 Evaluation large pour une meilleure prise en charge
 Soin thérapeutique
 Organisation de la sortie
3
Téléchargement
Explore flashcards