Bon à savoir Les notaires vous informent Supplément immobilier La

publicité
Bon à savoir Les notaires vous informent
Supplément immobilier La Provence - parution le 5 juin 2014
Osez la vente aux enchères
Quand on évoque les ventes immobilières aux enchères, la première image qui
vient à l’esprit est celle des ventes judiciaires après saisie, effectuer à la barre
du tribunal. Pourtant, il existe aussi des ventes volontaires aux enchères
organisées par les notaires (à la chambre départementale ou directement à
l’office).
Intérêt de la vente
Ces ventes volontaires présentent des atouts non négligeables pour les
vendeurs. Envisagez l’hypothèse où vous ne trouvez pas d’acheteur, soit que
votre bien est atypique, soit qu’il est mal entretenu ou encore sans raison
apparente. Avec ce type de vente, vous confrontez directement votre offre à la
demande. Les acquéreurs sont attirés grâce à une mise à prix inférieure à la
valeur vénale bien. Le jour de la vente, il est rare qu’il y ait carence d’enchères.
Et quand bien même, il vous suffit de réinscrire le bien à une nouvelle vente
pour un nouvel essai. Autre avantage, la vente aux enchères n’est pas soumise
à la condition suspensive d’obtention d’un prêt. Il appartient à celui qui porte
une enchère de s’assurer au préalable de son financement. « Ce mode de
vente est aussi intéressant quand le bien est détenu en indivision par des
héritiers après un décès ou par un couple en désunion » indique Sandra
Scandolo, notaire. « Il présente l’avantage de la transparence ce qui est parfait
quand une certaine défiance naît entre les indivisaires ou quand ils ne
parviennent pas à s’entendre sur le prix de vente » poursuit-elle. Aux enchères,
la détermination du prix est transparente ; impossible d’avantager qui que ce
soit.
Une vente plus longue, au prix incertain
« Ce processus de vente est toutefois plus long que celui d’une vente
classique » souligne Me Scandolo. « Mais, c’est le notaire qui se charge de
toutes les formalités : établissement du cahier des charges, publicité de la
vente, visites du bien, organisation des enchères, etc. » La crainte des
vendeurs tient aussi au fait qu’il est impossible de connaître à l’avance le
prix de vente. Certes, le montant de la mise à prix est fixé en accord entre les
vendeurs et le notaire, généralement 20 à 30 % inférieur à la valeur vénale du
bien, pour attirer les acheteurs. Mais après, c’est par le jeu des enchères que le
prix va augmenter. Il n’y a aucune certitude sur le prix final. Souvent, il atteint le
prix du marché voire plus mais, il arrive aussi qu’il se vende au montant de la
mise à prix, c’est le risque. Si vous êtes intéressé par ce mode de vente,
n’hésitez pas à en parler avec votre notaire.
Rosine MAIOLO
Téléchargement
Random flashcards
amour

4 Cartes mariam kasouh

Commune de paris

0 Cartes Edune

Le lapin

5 Cartes Christine Tourangeau

aaaaaaaaaaaaaaaa

4 Cartes Beniani Ilyes

découpe grammaticale

0 Cartes Beniani Ilyes

Créer des cartes mémoire