recrutement d`un cabinet pour appuyer l`ugp dans le soutien

publicité
.
PROJET PALUDISME ET MALADIES TROPICALES
NEGLIGEES AU SAHEL (P/MTN)
RECRUTEMENT D’UN CABINET POUR APPUYER L’UGP DANS LE
SOUTIEN ET LA COORDINATION DES COMITES
TRANSFRONTALIERS
TERMES DE REFERENCE
1
1. CONTEXTE ET JUSTIFICATION
Dans le cadre de la lutte contre l’extrême pauvreté et la promotion de la prospérité partagée
dans la région, le groupe de la Banque Mondiale finance le projet Paludisme et Maladies
Tropicales Négligées au Sahel (P/MTN). Le projet est mis en œuvre dans trois pays de la région
du Sahel, à savoir le Burkina Faso, le Mali et le Niger et sa coordination régionale est confiée
à l’Organisation Ouest Africaine de la Santé (OOAS). Il vise à « accroître l’accès et l’utilisation
des services à base communautaire harmonisés pour la prévention et le traitement du paludisme
et de certaines maladies tropicales négligées dans les zones transfrontalières des pays
bénéficiaires».
Les interventions proposées par le projet sont articulées autour de trois composantes
principales, que sont : (1) Amélioration de la collaboration régionale pour des résultats plus
solides entre les pays participants : Cette composante appuie les efforts des pays pour
harmoniser les politiques et procédures et participer à la planification conjointe, la mise en
œuvre, l'échange d’expériences et l'évaluation des prestations de prévention et de prise en
charge du paludisme et des MTN, (2) Soutien à la mise en œuvre coordonnée des interventions
contre le paludisme et les MTN dans les zones frontalières: Cette composante appuie les efforts
du pays pour lutter contre le paludisme et les maladies tropicales négligées conjointement par
des interventions à base communautaire dans les zones transfrontalières en utilisant les ASC.
Des ONG et Agences peuvent être engagées pour soutenir la mise en œuvre des interventions
au niveau de la communauté et seront en charge du transfert des paiements, selon les directives
nationales, pour "la motivation" des ASC, (3) Renforcement des capacités institutionnelles pour
coordonner la mise en œuvre et le suivi/évaluation : Cette composante fournit un appui à
l'échelon des pays, agences d'exécution et institutions régionales pour exécuter des fonctions de
base et s’assurer que le projet est bien mis en œuvre, suivi et évalué.
Ainsi, dans le cadre du projet, des interventions nationales et transfrontalières sont mises en
œuvre, afin de renforcer les stratégies de lutte contre le paludisme et les MTN dans les zones
transfrontalières où la prévalence et la transmission des maladies est la plus élevée et l'accès
aux services le plus bas. Pour ce faire, il est prévu, entre autres, la mise en place des comités
transfrontaliers regroupant le personnel de santé des districts, les collectivités locales, les ONG
et les organisations communautaires et les dirigeants communautaires locaux. Ces comités sont
chargés de planifier et coordonner la mise en œuvre, le suivi et l’évaluation des interventions
impliquant deux ou plusieurs districts des deux côtés de la frontière (que ce soit des frontières
nationales ou entre districts ou provinces). Il apparaît donc indispensable que les représentants
des deux côtés de la frontière se réunissent et planifient conjointement les activités pour définir
comment couvrir telle ou telle zone de part et d’autre de la frontière. Il s’agira donc de mettre
en place des stratégies qui puissent permettre aux communautés de bénéficier des prestations
de prévention et de traitement, contre le paludisme et les MTN, des deux côtés de la frontière.
A cet effet, l’OOAS dans le cadre de la coordination régionale du projet a élaboré ces présents
Termes de Référence en vue de recruter un cabinet pour appuyer l’unité de gestion du projet
dans le soutien et la coordination des comités transfrontaliers.
2
2. OBJECTIF DE LA CONSULTATION
La présente consultation vise au recrutement d’un cabinet pour appuyer l’unité de gestion du projet
P/MTN pour le soutien et la coordination des comités transfrontaliers
3. TACHES
Le cabinet exécutera cette mission sous la coordination du Coordonnateur Général de l’UGP et
la supervision directe du coordonnateur du projet P/MTN. Il travaillera en étroite collaboration
avec l’ensemble des parties prenantes du projet. De façon plus spécifique, il aura à :











Apporter un appui technique à l’organisation des réunions et autres activités
transfrontalières ;
Examiner et analyser le fonctionnement des comités transfrontaliers et revoir leurs TDR ;
Apporter un appui technique aux pays pour l’élaboration des micro plans d’activités
transfrontalières ;
Apporter l’appui nécessaire à l’UGP/OOAS et aux UGP/pays pour la mise en œuvre et
l’évaluation des activités transfrontalières ;
Apporter l’appui nécessaire à l’UGP/OOAS et aux UGP/pays au maintien d'une bonne
communication entre les acteurs au niveau transfrontalier,
Faire des propositions d’activités transfrontalières à amener conjointement par l’OOAS et
les pays ;
Contribuer à l'harmonisation des stratégies et des mesures d'uniformisation entre les pays
du projet en favorisant les synergies entre les planifications des pays et celle de la région ;
Fournir les orientations de travail nécessaires à l’UGP de l’OOAS et aux coordonnateurs
nationaux du projet, en précisant les questions essentielles à aborder au niveau
transfrontalier ;
Documenter et appuyer la diffusion des expériences acquises dans la planification, la mise
en œuvre et l’évaluation des activités transfrontalières ;
Rédiger les différents rapports de mission ;
Faciliter les ateliers de validation de chaque rapport de mission.
4. DELIVRABLES
Les livrables à la fin de cette consultation seront :
 Un document donnant une synthèse des expériences acquises dans la planification, mise en
œuvre et l’évaluation des activités transfrontalières ;
 Le draft final du rapport de mission.
Le rapport final devra être soumis après revue du draft du rapport par l’OOAS et son
approbation par la Banque Mondiale. Ce rapport devra être rédigé en français.
5. LIEU DE LA MISSION
3
La mission se déroulera dans les pays trois pays bénéficiaires du projet (Burkina
Mali et Niger) et au siège social de l’OOAS à Bobo Dioulasso.
Faso,
6. DUREE DE LA CONSULTATION ET CONDITION DU RENOUVELLEMENT


Il s’agit d’une mission perlée sur un an en quatre (4) phases de dix (10) jours chacune;
La durée du contrat est d’un an renouvelable sur condition de satisfaction du service rendu
et de disponibilité du financement.
7. QUALIFICATIONS ET EXPERTISES REQUISES
La mission doit être conduite par un cabinet ou firme, en règle vis-à-vis de l’administration du
pays de son siège social.
Le cabinet doit avoir au moins trois (3) consultants ayant chacun les qualifications et
compétences suivantes :
Poste
PROFIL
Expérienc
es
minimum
Expériences pertinentes
Avoir un niveau « Doctorat » en santé publique ou en sciences
sociales ou équivalent, ayant une expertise avérée sur les
MTN;
Avoir au moins 10 ans d’expérience professionnelles ;
Avoir une expérience dans des études similaires en qualité de
chef de mission ;
Justifier d’une bonne connaissance des stratégies techniques de
lutte contre le paludisme et les MTN ;
Avoir une très bonne connaissance du système sanitaire des
pays objets de la mission ;
Aptitude au travail en milieu pluriculturel et bonnes relations
interpersonnelles, doublées d'une expérience de collaboration
avec des partenaires de tous niveaux (ministères, PTF, secteur
privé, ONGs et organisations communautaires de base);
Excellente qualité de rédaction de rapport et un bon niveau en
anglais
Avoir un niveau universitaire (BAC+5) en santé publique, en
sciences sociales ou équivalent ; ayant une expertise avérée
sur les MTN;
Avoir au moins 7 ans d’expérience professionnelles ;
Justifier d’une bonne connaissance des stratégies techniques de
lutte contre le paludisme et les MTN ;
Avoir une très bonne connaissance du système sanitaire des
pays objets de la mission ;
Excellente qualité de rédaction de rapport et un bon niveau en
anglais
1
Expert
principal
Spécialiste
en Santé
Publique / en
sciences
sociales
10 ans
2
Experts
juniors (02)
Spécialiste
en Santé
Publique / en
sciences
sociales
7 ans
4
En outre, le cabinet doit disposer des ressources (humaines, matérielles et financières)
adéquates pour assurer la conduite à terme de la mission
8. DOCUMENT A FOURNIR
Les cabinets (« Consultants ») admissibles doivent manifester leur intérêt à fournir les services
décrits dans le présents TDRs.
Ils doivent fournir les informations démontrant qu’ils possèdent les qualifications requises et
une expérience pertinente (documentations sur la firme et ses domaines de compétences,
références concernant l’exécution de contrats analogues) dans le domaine de la mission pour
l’exécution des Services. Les références doivent obligatoirement être accompagnées des pages
de gardes et des pages de signature des contrats et des certifications de bonne fin d’exécution.
Un tableau récapitulant ces références doit nécessairement faire ressortir l’objet de la mission,
l’adresse du client, le montant de l’activité, l’année de réalisation, la durée de la mission et les
Curricula Vitae (CV) des experts clé proposé pour la mission ;
Le cabinet devra adresser sa manifestation à l’adresse ci-après :
Organisation Ouest Africaine de la Santé
01 BP 153 Bobo-Dioulasso 01
Avenue Ouezzin COULIBALY
Burkina Faso
Téléphone : (226) 20 97 57 75/ 20 97 00 97
Fax : (226) 20 97 57 72
Adresse électronique : [email protected]
9. CONDITIONS D'ENGAGEMENT
Un contrat de consultant sera établi selon les directives de la Banque Mondiale entre l’OOAS
et le cabinet retenu
9. BUDGET
La consultation sera financée par l’Organisation Ouest Africaine de la Santé (OOAS) sur les
fonds du Projet P/MTN.
5
Téléchargement