1 ere s plan de correctiondu cotrole : complexite des relations

publicité
1 ERE S
PLAN DE CORRECTIONDU COTROLE : COMPLEXITE DES RELATIONS GENOTYPE/PHENOTYPE ET
ENVIRONNEMENT.
I RESTITUTION DES CONNAISSANCES :
A définir les termes suivants
Voir cours.
B reconnaitre et identifier une électronographie :
Nous observons une figure en forme de plume : un filament central d’où part d’autres filaments symétriques
de part et d’autre, d’autant plus longs qu’ils sont situés vers la gauche. Il s’agit de molécules en cours de synthèse
à différents degrés de sa formation. Cette figure est localisée sur le filament central à la portion C.
B est la molécule filamenteuse d’ADN (DEUX brins complémentaires)non transcrit.(acide désoxyribonucléique)
A sont les ARNm (acide ribonucléique messager)
C est la portion transcrite de l’ADN : C’est le gène en cours de transcription.→Donner la définition (cours).
Titre : électronographie de la transcription d’un gène de l’ADN en ARNm dans le noyau.(Grosst.X300000)
C Restitution organisée des connaissances :
Il convenait de travailler la fiche de consignes distribuée ultérieurement et du modèle de correction du précédent
exercice , de tenir compte de ces consignes et des conseils.
Les leçons doivent être connues.
Bien lire l’énoncé, rassembler les points concernés du cours, les organiser donc établir un plan.
Conseils : Pour gager du temps, réaliser des schémas clairs et précis.
Introduction : Définir les termes scientifiques de l’énoncé : caractères phénotypiques et génotype.
Poser le problème scientifique.(éventuellement les hypothèses)puis annoncer le plan retenu.
Ici on pouvait faire une relation avec l’environnement en évoquant par exemple le cas de l’obésité des vrais
jumeaux ou du problème du bronzage par ex.
REMARQUE : plusieurs plans sont possibles.
Attention à la formulation des titres de paragraphe.
Attention aux choix des exemples, ce sont ceux qui permettre le maximum d’explications.
I Les caractères phénotypiques résultent de l’expression du génotype :
Choisir la drépanocytose, ou l’albinisme, ou la couleur des cheveux roux ou le groupes sanguins…..
A Les gènes sont des informations qui gouvernent directement et indirectement les différents niveaux de
phénotype :
Les cellules d’un individu renferment dans leur noyau un ensemble d’instructions génétiques contenus dans les gènes situés
sur les molécules d’ADN . Qu’est-ce qu’un gène ? →Donner la définition.
→Les protéines correspondent au phénotype moléculaire. Prendre l’exemple de la drépanocytose sous forme de schéma.
Gène de la chaine β de l’hémoglobine A (Hb)
Hb A
↓
PH.MOL.
Hématies biconcaves
↓
PH. CELLUL.
Même schema pour Hb S.
→Les phénotype de différents niveaux sont liés par des relations de cause à effet.
B L’expression de l’information génétique correspond à la synthèse des protéines :
individu sain.
↓
PH. MACROS.
Très rapidement , montrer que l’information du gène est codé en séquence de nucléotides qui peut être modifiée lors d’une
mutation(substitution du 17eme nucléotide du gène qui code pour la chaine β de l’Hb).Les deux protéines sont alors
différentes de même que certaines de leurs propriétés.
Gène
ARNm
TRANSCRIPTION
Protéine.
TRADUCTION
C Des variants phénotypiques en fonction des allèles du gène :
Définition de allèle.
Prendre pour Drépanocytose un exemple D’hétérozygote et d’homozygote récessif.
En déduire que le phénotype est l’expression du génotype. Mais un individu hétérozygote ne présentera des crises que dans
certaines conditions d’oxygénation, de température qui agissent sur la polymérisation de l’Hb à l’origine de la déformation des
hématies.→Action des facteurs du milieu
II
L’action des facteurs du milieu sur l’expression de l’information génétique :
Vous pouviez prendre l’exemple des lapins himalayens ,mais il fallait expliquer avant l’origine de l’albinisme.
(voir cours)
Conclusion : Le phénotype est directement dépendant de l’information du ou des gènes qui le contrôlent mais il peut être
secondairement modulé par la pression exercée par certains facteurs du milieu. r
GENE
FACTEURS
I
DU
MILIEU
PHENOTYPE
Schéma des relations phénotype/génotype et environnement.
Elargir à un autre problème comme par exemple les effets de la pollution sur le phénotype ( Cancer,…)
II UTILISATION DES CONNAISSANCES POUR RESOUDRE UN PROBLEME :
EXERCICE 1 : 1 La morphologie est l’étude des formes extérieures de l’animal.
Caste
Points communs
différences
reine
Ouvrière
Même organisation générale :
Une tête qui porte des antennes et des
yeux, un thorax qui porte 3 paires de
pattes et une paire d’ailes, un abdomen
rayé. Toutes ces parties du corps ont
des formes similaires.
La reine est 2 fois
Petite, abdomen
plus grande et
réduit.
possède un
L’ornementation
abdomen très
de l’abdomen est
développé.
beaucoup plus
fines.
Tableau comparatif des caractères morphologiques de la
reine et des ouvrières des abeilles
2
2 Les œufs fécondés donnent naissances à des femelles : la cellule œuf renferme un stock diploïde de chromosomes
sur lesquels sont situés les gènes ; un stock à été transmis par la mère et l’autre par le père.
Les œufs non fécondés donnent naissance à des mâles, ils possèdent donc un stock de chromosomes
Haploîdes transmis uniquement par la femelle, il manque le patrimoine génétique du mâle.
Le génotype des mâles est donc amputé des allèles susceptibles d’être transmis par le père. Alors les cellules œufs
donnant les femelles contiennent en plus un lot d’allèles d’origine paternel.
→le phénotype sexuel est déterminé par le génotype.
3 Les larves issues d’œufs fécondés nourries exclusivement t de gelée royale donneront des reines alors que si elles
sont nourrie que trois jours avec de la gelée royale, puis du miel , elle donneront des ouvrières.
→ Le génotype des œufs est identique pour les deux castes de femelles (Un lot d’allèles d’origine maternelle et un lot
d’origine paternel).
→ la seule différence vient de la durée de la nature de l’alimentation (qualité de l’aliment). Ce facteur de
l’environnement est à l’origine de la diversité phénotypique des femelles.
4 La taille et la masse de la reine est supérieure à celles des ouvrières, conséquence de phénomène de croissance
Plus conséquent, nous pourrions penser que la nourriture module l’expression des gènes contrôlant la croissance.
( La croissance est l’un des aspects de la morphologie.)
Téléchargement
Explore flashcards