TP0 : La diversité animale dans le milieu littoral rocheux. Depuis le

publicité
TP0 : La diversité animale dans le milieu littoral rocheux.
(Utiliser une clé de détermination, notion de classification)
Depuis le collège vous avez pris conscience de la diversité du monde vivant
Lors de ce premier TP nous allons :
Activité 1 : Trier les êtres vivants proposés, afin de les reconnaître et de les nommer grâce à
une clé de détermination
a) Comment les scientifiques classent-ils ?
•Ils classent les êtres vivants en fonction de ce qu’ils ont : pattes, antennes, poils…Cela s’appelle des
critères, des attributs, des caractères morphologiques. Ils recherchent « qui est plus proche de qui ».
Exemples de critères morphologiques :
- Externes : yeux, bouche, pattes, antennes, membres, tentacules, poils, plumes, nageoires à
rayons,
mamelles, cornes, sabots, queue…
- Internes : squelette interne, squelette externe, coquille, corps avec anneaux.
•Ils ne classent pas les êtres vivants sur la base de ce qu’ils n’ont pas, ou de ce qu’ils font (ils nagent, ils
pondent des oeufs, ils mangent de l’herbe…) ou de ce qu’ils sont (il est grand, gros…). Ils ne
recherchent pas à répondre à la question « qui descend de qui ?».
•Les scientifiques regroupent les êtres vivants qui se ressemblent à partir d’observations directes sur
des êtres actuels qu’ils soient morts ou vivants. Si plusieurs animaux se ressemblent, c’est que cette
ressemblance provient d’un ancêtre qui possédait ce critère. Nous parlons de lien de parenté.
Si des espèces différentes ont aujourd’hui des choses communes, c’est qu’elles ont des liens de parenté.
Or, des espèces différentes ne peuvent pas se reproduire entre elles. Ces ressemblances ont donc été
héritées d’un ancêtre commun qui vivait à une époque lointaine. Nous n’avons pas d’image de ces
ancêtres.
b) Le peuplement du milieu littoral rocheux. (Utiliser une clé de détermination et prendre
conscience de l’organisation des êtres vivants).
 A l’aide de la clé de détermination mise à votre disposition, déterminer les différents
groupes auxquels appartiennent les animaux du milieu étudié et justifiez en donnant
les critères de détermination..
Vous présenterez votre travail comme proposé au tableau
Les êtres vivants sont très diversifiés.
Activité 2 : Classer ces êtres vivants c’est-à-dire établir des regroupements qui reflètent les
points communs, des caractères partagés malgré leur diversité.
 Placez dans le tableau au verso, les animaux que vous avez déterminés précédemment
et proposez d’autres exemples.
Les êtres vivants présentent des points communs, ils ont des origines communes, des liens
de parenté.
PB : peut-on mettre en évidence une unité au sein de la diversité constatée ?
Unicellulaire :
Pluricellulaire
Squelette interne
Symétrie rayonnée
Tentacules urticants :
Test (et piquants)
Symétrie bilatérale
Squelette externe
4 pattes locomotrices
Développement de l’embryon
dans le corps, présence de
poils :
Marche sur 2 pattes :
2 paires d’antennes :
Présence de plumes :
1 paire d’antennes :
3 paires de pattes :
Présence d’écailles soudées :
Nombreuse paires
de pattes :
Présence de peau nue
4 paires de pattes
Présence d’écailles soudées :
Le partage des caractères communs témoigne d’une origine commune, d’une unité dont nous
allons rechercher les indices au 3 échelles d’observation du vivant : Organismes, cellules,
molécules.
La grande diversité résulte de la variabilité du vivant, dans le temps, au travers du mécanisme
de l’évolution, nous allons rechercher le moteur de cette diversification.
Téléchargement
Random flashcards
amour

4 Cartes mariam kasouh

Commune de paris

0 Cartes Edune

Ce que beaucoup devaient savoir

0 Cartes Jule EDOH

Le lapin

5 Cartes Christine Tourangeau

aaaaaaaaaaaaaaaa

4 Cartes Beniani Ilyes

Créer des cartes mémoire