Câbles et fils revêtus d`atomes de carbone Nous avons effectué

publicité
Câbles et fils revêtus d’atomes de carbone
http ://www.keshefoundation.org/applications/materials/carbon-treated/
Catégorie: Traitement au carbone
mercredi, 20 juillet 2011 21 :15
Câbles et fils revêtus d’atomes de carbone
Nous avons effectué plusieurs essais sur des matériaux dans nos réacteurs statiques. L’un est
le traitement des câbles et des fils multibrins gainés. Tous les fils en cuivre et les brins étaient
toujours dans leur gaine isolante pendant le traitement. Différents types de câbles et de fils ont
été introduits dans les réacteurs à plasma, ou reliés à ces derniers. Certains réacteurs ont été
remplis de liquide Kt (liquide spécial de la technologie Keshe), d'autres, avec seulement du
plasma pur (une vapeur de liquide Kt). Aucune source d'énergie externe - tels que les
rayonnements ultraviolets extrêmes, les champs magnétiques d’aimants permanents, le
courant électrique, etc. - ont été employés.
DEUX SORTES DE TRAITEMENTS
Différents types de câbles électriques et
téléphoniques ont été installés dans ce réacteur
statique.
Cette image montre les petits câbles
téléphoniques (chacun avec sept fils de cuivre)
insérés dans un réacteur fait avec une bouteille
de Coca. Pour ce test, seule une vapeur de
liquide Kt est ajoutée. Puis, le réacteur est fermé
et le procédé de dépôt commence.
Résultat après traitement
Après l'exposition dans les réacteurs statiques, il a
été constaté que tous les brins de cuivre étaient
entièrement recouverts par les atomes de carbone.
Les atomes de carbone étaient entrés par une
extrémité du câble et se sont déposés sur la surface
de chaque brin de cuivre.
Les atomes de carbone, en entrant par une extrémité
du câble, se sont déposés sur la surface de chaque
brin de ces petits fils. Il y a des indices que les
dépôts sont des fullerènes, une combinaison de sp2
(graphène) et de sp3
Ce qui est si spectaculaire est que chaque fil est
complètement isolé des autres fils dans la même
gaine isolante. Le matériel d'isolation (polymères)
n'a pas changé ou n'est pas endommagé par le
traitement, seulement une légère différence dans les
coloris est constatée. C'est la preuve que le processus
n’est pas une réaction chimique.
NOUVELLES PROPRIETES ISOLANTES ET CONDUCTRICES
Bien que les brins soient en contact direct, ils sont entièrement isolés entre eux par les
couches d’atomes de carbone. Ceci est prouvé par les essais - à température ambiante - avec
des multimètres et les essais physiques avec des batteries (9V) et des éclairages, où le courant
circule par les fils torsadés.
Ceci signifie qu'un nouveau type de fil exclusif a été développé, qui peut co-conduire
plusieurs forces de courant en même temps par différents fils ce qui signifie une révolution
pour toutes sortes de conceptions électriques et électroniques.
Superposition de couches de diamant/graphène
Fils Keshe
Chaque brin est complètement
recouvert par de la matière
supraconductrice.
Chaque brin est complètement
isolé par des atomes de carbone.
Fils multi-courants
Capable de transporter plusieurs courants/données.
La fondation Keshe 2006. Tous droits réservés. Demande de brevet déposée.
Cette approche peut également être employée pour la conception de transistors et de circuits
intégrés. Par exemple, des surfaces avec seulement quelques couches atomiques de carbone tels que les sp2 (Graphène) avec des propriétés conductrices balistiques - peuvent être
montées directement l'une sur l'autre tout en restant isolées les unes des autres. Avec des
techniques comme la gravure à l'eau-forte, des circuits spéciaux peuvent être faits.
M. Keshe : « Il est clair que nous avons trouvé un certain nombre de nouveaux principes
d’interactions et de réactions au niveau atomique qui étaient inconnus jusqu'à présent. Nous
avons développé des méthodes afin de générer de nouveaux processus dans nos réacteurs et le
revêtement des fils qui sont toujours dans leur gaine d'isolation est juste une des applications
industrielles que nous voyons.
« Lorsque vous travaillez au niveau atomique et nanométrique vous pensez dans d'autres
tailles. Disons que si les atomes de carbone avaient la taille de boules de ping-pong alors le
matériel isolant - lequel nous pensons normalement être très proche des brins de cuivre pourrait être espacé de dizaines de mètres des brins de cuivre eux-mêmes, ainsi, les atomes de
carbone peuvent voyager facilement à travers et être déposés sur les atomes de cuivre libres
qui les attirent.
« Notre méthode est de monter des câbles téléphoniques entiers dans les murs de nos
réacteurs, laissant le reste du câble en dehors du réacteur, et les câbles agissent comme des
pots d'échappement afin de transporter les atomes de carbone tout en les déposant sur le
cuivre. C'est un processus au niveau atomique, pas un processus chimique, puisque l'isolation
des fils est encore intacte.
« Nous pouvons appliquer cet incroyable traitement des fils au niveau atomique et
nanométrique sur une échelle industrielle. Le processus est très simple. Cette nouvelle
prouesse confirme nos précédentes découvertes que le carbone sp2 et sp3 peut être déposé sur
divers substrats et objets à température ambiante et à pression atmosphérique normale, sans
systèmes compliqués comme le traitement traditionnel à l’arc. Nous pouvons fournir à
l'industrie toutes sortes de nanomatériaux à des prix très compétitifs. »
Naturellement les méthodes et les applications sont en cours d’être brevetées, puisqu'elles
changeront et simplifieront un grand nombre de processus industriels, et ceci non seulement à
l'échelle nanométrique. En outre, l'approche originale développée par M. Keshe permet de
créer des systèmes énergétiques indépendants qui mèneront à de nouveaux types de
générateurs électriques.
Traduction : MO
Téléchargement
Random flashcards
Le lapin

5 Cartes Christine Tourangeau

Anatomie membre inf

0 Cartes Axelle Bailleau

Chapitre 1

11 Cartes Sandra Nasralla

Créer des cartes mémoire