Le sommeil du petit enfant et ses problèmes

publicité
LE SOMMEIL du PETIT ENFANT
et SES PROBLEMES…
Geneviève François
Troubles de sommeil
Département de Pédiatrie
Cliniques Universitaires Saint- Luc
mai 2009
Le sommeil du petit enfant et ses problèmes
INTRODUCTION
Le sommeil occupe une grand part de la vie humaine:
¾ nourrissons, ½ enfants, 1/3 adultes
Les difficultés de sommeil sont fréquentes:
20-30% jeunes enf, 10% enf, 15-20% ados souffrent
de difficultés d’endormissement et d’éveils nocturnes
Pour certains auteurs: 25% enfants présentent à un
moment des troubles de sommeil.
Le sommeil du petit enfant et ses problèmes
BESOINS MOYENS DE SOMMEIL
// AGE
0-3 mois
3-12 mois
1-3 ans
4-7 ans
8-11 ans
12-15 ans
.
16 à 20h /24h
13 à 14h /24h
12 à 13h /24h
10 à 11h /24h
9 à 10h /24h
8 à 10h /24h
Le sommeil du petit enfant et ses problèmes
INTRODUCTION
Les troubles de sommeil sont un motif fréquent de
consultation.
Qui consulte? Qui adresse en consultation?
Parents < inquiets, fatigués, excédés…
Enfant, adolescent (rare)
Médecin traitant // rôle essentiel au sein famille
Pédiatre
Spécialiste: neuropédiatre, psy, pneumo, endocrino..
PMS, enseignant
Fréquence: en augmentation…
Le sommeil du petit enfant et ses problèmes
INTRODUCTION
Ces difficultés sont, surtout < 6 ans, bénignes et liées à
la maturation du sommeil, càd au développement des
phases de sommeil et à l’installation du rythme V/S.
La plupart sont sans gravité et vont évoluer
favorablement mais il est important de les reconnaître,
de proposer des mesures adéquates et de rassurer.
Certaines peuvent être sévères et avoir des
conséquences sur la qualité de vie et le développement
de l’enfant mais aussi sur le sommeil des parents et la
vie familiale.
Le sommeil du petit enfant et ses problèmes
Accidents du sommeil: MSN, étouffement, étranglement
Insomnie: trouble d’endormissement et/ou durée de sommeil
- difficultés d’endormissement
- éveils nocturnes + difficultés de réendormissement
- éveil précoce
Hypersomnie: excès de sommeil, à des moments inappropriés
- SAOS
- NARCOLEPSIE.
Parasomnies: troubles intrinsèques du sommeil,
caractérisés par des comportements anormaux durant le
sommeil ou dans la transition V/S. Elles ne donnent pas
lieu à une insomnie ni une somnolence diurne excessive.
Le sommeil du petit enfant et ses problèmes
Fréquence variable des troubles // âge :
Nourrisson
Insomnie
Jeune enfant
Insomnie, Parasomnie
Enfant d’âge scolaire
(Parasomnie, Hypersomnie)
Adolescent
Insomnie, Hypersomnie
Tout âge
SAOS
Epilepsies associées au sommeil
Le sommeil du petit enfant et ses problèmes
Insomnie
Parasomnies
Terreurs nocturnes
Somnambulisme
SAOS
INSOMNIE
I.1 DEFINITION
- Difficultés d’endormissement
- Éveils nocturnes avec difficultés de réendormissement
INSOMNIE
ENDORMISSEMENT
- transition
veille
sommeil
- passage
conscience
inconscience
activité
rythme lent
présence
absence
bruit
silence
lumière
obscurité
- moment de séparation… angoisse
APPRENDRE
à s ’endormir seul dans son berceau et à dormir toute la nuit
⇓
Maturation et Autonomie pour l ’enfant
Capacité de séparation pour les parents
……. Enjeu de la relation
INSOMNIE
I.2 DIAGNOSTIC
Retard d’endormissement et/ou
Eveils fréquents
----> manque de sommeil
----> fatigue
- somnolence, apathie
- modification du comportement, d’humeur
- agitation diurne, nervosité
- agressivité
- troubles de concentration, d ’attention
- difficultés scolaires
- retard staturo-pondéral
- retard des acquisitions psychomotrices
INSOMNIE
I.3 ETIOLOGIE
Causes environnementales: lumière, bruit, chaleur…
Causes psychologiques: anxiété enfant
anxiété-dépression parents (mère)
INSOMNIE
I.3 ETIOLOGIE
Causes organiques ou physiques :
- douleur, inconfort: otite, infection urinaire, eczéma
- RGO, erreurs d ’alimentation…
- coliques
- allergie: protéines de lait de vache et soja
- origine neurologique: lésions cérébrales, malformations,
tumeur, épilepsie
- difficultés respiratoires: obstruction ( végétations et
amygdales, syndrome malformatif) asthme
INSOMNIE
I.3 ETIOLOGIE
Causes comportementales: erreurs de comportement
des parents dans la prise en charge du sommeil
- malentendus
= mauvaises habitudes d ’endormissement
ou conditionnements
= alimentation nocturne
- limites
= difficultés d ’imposer des limites claires
à l ’enfant, incohérence
= + difficile à corriger
Les caractéristiques des problèmes de limites et des
malentendus
A.Kahn
L e s
E r r e u r
C a u s e s
A g e
M
d e
m a le n te n d u s
a n if e s ta t io n s
d e s
b o n n e
p a r e n t s
S o m m e il d iffic ile
s d e
n tis s a g e
s if, q u e lle
a u s e d u
n d u
R é p o n s e
d e
l'e n f a n t
G é n é r a le m e n t
e x c e lle n te
C h a n c e s
d e
s u c c è s
G r a n d e s
lo n g
t e r m e
E v o lu tio n
d e
D iffic u lté à im p o s e r
u n e lim ite , e n tr a în a n t
la r e c h e r c h e d 'u n
" c o m p r o m is "
V a r ia b le , s o u v e n t d è s
le s p r e m ie r s jo u r s
D iffic u lté s d e
s o m m e il,
d 'a l i m e n ta t io n ,
p r o b lè m e s
s c o la ir e s ,…
S o u v e n t r é s is ta n c e s ,
o p p o s itio n
I n c r é d u lité , m a is
b o n n e v o lo n té
C o n s e il
r é a p p r e
p r o g r e s
s o it la c
m a le n te
T r a it e m e n t
S u iv i à
fo i"
V a r ia b le , s o u v e n t d è s
le s p r e m ie r s m o is
d é b u t
R é p o n s e
" d e
L e s p r o b lè m e s
lim it e s
q u e
e x c e lle n te
A c c o m p a g n e m e n t e t
s o u tie n d e la fa m ille ,
à a d a p te r s e lo n la
c a u s e . U n s o u tie n
p s y c h o lo g iq u e p e u t
ê tr e u tile d a n s
c e r ta in s c a s
M a lg r é la r é tic e n c e
d e s p a r e n ts , o n
o b s e r v e p a r fo is u n e
r é p o n s e tr è s r a p id e
d e l'e n fa n t
D é p e n d e n t d e la
p a r tic ip a tio n d e s
fa m ille s e t p a r fo is d e
l 'e n f a n t
R is q u e é le v é d e
r e c h u te
INSOMNIE
I.3 ETIOLOGIE
Causes des insomnies….qui n ’en sont pas
- Méconnaissance du sommeil du nourrisson (0 -3 mois)
installation des cycles, prépondérance du SA
- Début de la séparation ( 6-10 mois): coucher difficile,
endormissement plus lent, pleur
- Phase d ’opposition (2-3 ans): refus d ’aller dormir, retard
du coucher, lutte
- Peurs et phobies du coucher (3-6 ans): peur du noir, pleur
- Phase d ’Œdipe (3-6 ans): coucher difficile, cauchemars
- Décalage de phase, désynchronisation, retard du coucher,
éveils matinaux tardifs (adolescence)
INSOMNIE
I.4 INVESTIGATIONS
Evaluation d’un trouble de sommeil
- Anamnèse et examen physique
- observation de l ’enfant durant la journée:
aspect et comportement, modification de l’humeur
signes de fatigue
- impression subjective des parents qui ne tolèrent plus le
comportement de l ’enfant
- agenda de sommeil
- actigraphie
- examen polygraphique : rarement
si ronflement, suspicion d’obstruction
Important ronflement en SC
INSOMNIE
I.7 TRAITEMENT
1 Une petite cuillère de sirop?
! pas anodin: sommeil pas normal (sommeil paradoxal)
cerveau en construction
! danger: action sur le sommeil et les mécanismes d ’éveil +
répercussion sur les fonctions vitales
risque de MSN
! effet indésirable: somnolence le jour
! effet paradoxal: agitation
! effet secondaire: agitation, énervement le jour, troubles de
comportement
dose
! Accoutumance et dépendance
! Sevrage: risque de rebond
? « Droguage » de l ’enfant … Toxicomanie de l ’adolescent
Le cercle vicieux des somnifères
d ’après F. Goldenberg
Mauvais sommeil
Renforce le mauvais
sommeil
Prescription de somnifère
Diminution de qualité
de l ’éveil et du sommeil
Inefficacité en 15 jours
à quelques semaines
Rebond d ’insomnie
si sevrage brutal
Consommation abusive
Augmentation des doses
ou association à d ’autres somnifères
Importance d ’un sevrage très progressif
au bout de 15 jours à 4 semaines
INSOMNIE
I.7 TRAITEMENT
2 Toutes douces, les médecines douces...
Massages, Ostéopathie, Phytothérapie, Homéopathie
« Ce qui caractérise les médecines alternatives, c ’est leur inocuité.
Ce seul argument mérite l ’attention »
M-Jo Challamel
La pharmacie du mauvais dormeur
- si l ’enfant refuse d ’aller dormir et ne parvient pas à s ’endormir… LACHESIS 9CH
- s ’il exige la présence d ’un parent pour s‘ endormir… PULSATILLA 9 CH
- s ’il est terrifié par des cauchemars… STRAMONIUM 9 CH
- s ’il se réveille en début de nuit… CHAMOMILLA 9 CH
- s ’il se réveille après minuit… ALBUM
9 CH
Granules et somnifères, même combat?
« La pilule magique »… dangereux réflexe !
INSOMNIE
I.7 TRAITEMENT
3 Basé sur la connaissance des mécanismes
et sur des mesures simples
Causes médicales : traitement approprié
Autres causes : identifier le problème, éviter les « YA-KA »
rassurer les parents
informer sur le sommeil avec ses particularités de l’enfant
éliminer les mauvaises habitudes ou rituels inadéquats
favoriser un ré-apprentissage
donner des conseils appropriés:
conviction des 2 parent, cohérence
expliquer à l’enfant ce qu’on attend de lui
proposer des rituels simples et règles de conduite
douceur et fermeté « fixer des règles dans la tendresse »
Et si…
équipe pluridisciplinaire
« Le meilleur somnifère: arsenal de câlins, rites du soir, des histoires à dormir, des massages
tendres, des berceuses… »
Un enfant qui dort bien est un enfant qui ne craint pas d ’aller se coucher, qui s ’endort bien,
qui se rendort bien, qui se réveille bien! La base de l ’équilibre du sommeil… C ’est la qualité de
l ’endormissement et … des conditions du coucher M-Jo Challamel
PARASOMNIES
I.1 DEFINITION
Trouble intrinsèque faisant intrusion pendant le sommeil
Phénomènes moteurs, mentaux ou verbaux indésirables
survenant durant le sommeil
Troubles caractérisés par des comportements bizarres,
anormaux, observés durant le sommeil ou lors du
passage veille/sommeil
PS presque exclusivement dans l’enfance, bénignes
Peu de plaintes de l’enfant
Peu de répercussions sur la qualité du sommeil et de
l’éveil de l’enfant
<-> PLAINTES des parents: insomnie et inquiétude
PARASOMNIES
I. 2 CLASSIFICATION // type et stade de sommeil
A. TROUBLES DE L’EVEIL en SOM. LENT PROFOND
Eveils confusionnels
Somnambulisme
Terreurs nocturnes
B. PS en SOMMEIL PARADOXAL
Cauchemars, Paralysies du sommeil
B. PS endormissem. ou transition VEILLE-SOMMEIL
Rythmies, Somniloquie, Myoclonies d’endormissem,
crampes, hallucinations hypnagogiques
C. Autres PS, dans tous les états de vigilance
Bruxisme, Enurésie
I PARASOMNIES
PARASOMNIES-Trouble de l’éveil
I.3 PHYSIOPATHOLOGIE
Les PS sont des états dissociés liés à un mélange ou un
recouvrement de critères.
Les PS par trouble de l’éveil sont un mélange d’éveil
et de sommeil correspondant à 1 éveil manqué en fin de
som profond en début de nuit, fin du 1er ou 2ème cycle,
peu avant la survenue du SP.
Cet éveil dissocié peut s’accompagner d’activation
motrice élémentaire et d’activation neurovégétative
Il s’agit d’un éveil partielÆ Amnésie de l’événement
PARASOMNIES-Trouble de l’éveil
I.4 FACTEURS FAVORISANTS
Age : Au cours de la maturation des phases de sommeil,
apparition d’une longue phase de SLP en début de nuit
? difficulté d’allègement du sommeil avant le SP
~ dérapage ?
! fréquence des PS type TN 18-24m jusque 3ans, rare >5ans
PARASOMNIES-Trouble de l’éveil
I.4 FACTEURS FAVORISANTS
Tout facteur favorisant un rebond de SLP ou le fragmentant
-
Insuffisance som, privation de som, perturbation rythme V/S,
horaires som irréguliers
Effort physique inhabituel (activité musculaire tardive)
Stress psychologique, anxiété
Stress post-traumatique
Stimulations externes
Prise toxiques, alcool, médic
Maladies, T°, changement d’habitude… (cumul de +sieurs facteurs)
Pathologies: SAOS, hypersomnie, narcolepsie
Prédisposition génétique: atcd de TN, somnambulisme
PARASOMNIES-Trouble de l’éveil
I.5. TERREURS NOCTURNES
Fréquent à partir 18 m, pic 3-6 ans, M>F, 1-6% enfants
Début de nuit, 1-3h après endorm, 1x/nuit, peut se répéter
Début brutal avec « éveil » soudain, pleurs et cris
L’enfant s’assied, les yeux sont ouverts, effrayés, il hurle, est
souvent rouge et moite, peut sortir de son lit
+ pfs polypnée, difficultés respiratoires, tachycardie
Comportement de peur intense Æ nom « TN »
Ne peut être réveillé, toute tentative pour calmerÆaggravation
ou réflexe d’échappement, reste inconsolable
Durée:1-20 min
Amnésie car éveil partiel
Accès de somnambulisme-terreur
PARASOMNIES-Trouble de l’éveil
I.6 DIAGNOSTIC DIFFERENTIEL
DD entre les PS: basé sur timing et description clinique
heure de survenue
début, aspect et comportement, mvts
fin et retour au sommeil
capacité de réactivité
fréquence
niveau de conscience
souvenir de l’enfant
DD TN –Cauchemars
DD TN- Crise convulsive, nt crise partielle
Cauchemars
Terreurs nocturnes
Définition Rêve terrible, en phase de sommeil
Eveil partiel brutal en stade lent profond IV
paradoxal, suivi d ’un éveil complet. de sommeil.
Signes
L ’enfant crie, pleure ou appelle
après le rêve, quand il se réveille.
L ’enfant s ’agite, hurle pendant la « terreur »
Ensuite, il est calme.
Survenue 2ème partie de la nuit
1ères heures de la nuit
( rêves intenses).
( sommeil profond).
Compor- Cris, frayeurs persistant après le
Enfant agité, confus, bizarre. Manifestations
tement
réveil
physiques. Les signes disparaissent dès que
l ’enfant se réveille.
Parents
Réassurance indispensable. L ’enfant Non conscient de la présence des parents, ne
a peur de se recoucher, veut être
supporte pas d ’être tenu ou consolé.
consolé. Reconnait ses parents.
Retour au Difficile, ne peut se rendormir.
Habituellement rapide et sans difficulté.
sommeil
Au réveil Description du cauchemar
Aucun souvenir
le matin
Attitude
Aider, rassurer
Ne pas intervenir
D ’après R. Ferber, Solve your Child ’s Sleep Problems.
PARASOMNIES-Trouble de l’éveil
PARASOMNIES-Trouble de l’éveil
I.6 DIAGNOSTIC DIFFERENTIEL
DD TN- Crise convulsive partielle, nt crise frontale.
Épisodes fréquents, se répétant au cours de la nuit
Surviennent à n’importe quelle heure
Début brutal
Mvts vifs, stéréotypés, brusques
Patient aréactif, contact rétabli fin de crise
Bref
DD + facile si manifestation éveil
! Certaines crises sont activées pdt le sommeil:
Crises partielles frontales, tonico-cloniques, toniques et
myocloniques
I PARASOMNIES-Trouble de l’éveil
I.7 SOMNAMBULISME
Fréquent début 3-10 ans, possible dès marche
Début de nuit, 1-3h après endorm, 1x/nuit
L’enfant s’assied, regarde autour de lui, semble confus, se lève et
se met à marcher, le visage inexpressif, les yeux ouverts
mais ne paraît pas voir
Il déambule ds chambre, maison, extérieur, peut réaliser des
actes élaborés mais est maladroit, peut se blesser ou pfs
accomplir des gestes dangereux
Il retourne ds lit, s’allonge n’importe où, docile si on le reconduit
Survient au cours d’un éveil subit à partir du SLP
Durée:10 min, pfs +, Æ40 min
Amnésie (souvenir partiel c/o adulte)
(! Adulte: formes avec agitation, violence)
PARASOMNIES-Trouble de l’éveil
I.8 INVESTIGATIONS
Diagnostic: clinique < description
Investigation si :
* présentation inhabituelle au niveau de l’âge,
la clinique, de la fréquence (++/nuit, nuits/sem)
* suspicion d’une pathologie associée
* suspicion d’épilepsie: EEG, EEG video, EEG 24h
* ronflement ou signe d’obstruction: PSG
* inquiétude familiale majeure
* IRM parfois
PARASOMNIES-Trouble de l’éveil
I.9 TRAITEMENT
! Rassurer, apaiser, déculpabiliser
Expliquer le sommeil et mécanisme des PS à enfant et
famille + aspect banal et transitoire
Hygiène de sommeil:
Respecter horaire et conditions de coucher et
d’endormissement, rituel de coucher
Veiller à quantité de sommeil suffisante
Réorganiser les rythmes de sommeil
Réinstaurer la sieste
Eviter les facteurs favorisants
Traiter les pathologies associées
PARASOMNIES-Trouble de l’éveil
I.8 TRAITEMENT
Lors des accès de TN:
Ne pas réveiller, intervenir le - possible, rester calme,
apaiser, caresser, recoucher
Si somnambulisme: protéger de la possibilité
d’accidents, assurer la sécurité
Accès fréquents : prise en charge psy ?
Fréquence élevée, sévérité, danger:
benzo: clobazam (Frisium), lorazépam, clonazepam (Rivotril)
action: diminution SLP, st4
Paroxétine , inhibition recapture de la sérotonine
SAOS
III.1 DEFINITION
Trouble respiratoire qui perturbe la ventilation normale
durant le sommeil et le sommeil lui-même
Caractérisé par des épisodes d ’obstruction complète ou plus
souvent partielle des VAS associés à une diminution de la
saturation en oxygène et/ou une hypercapnie
Guilleminault C, sleep and its disorders in children 1987
SAOS
III.2 INCIDENCE
RONFLEMENT 7 - 10% chaque nuit, 20% variable
SAOS
± 1 - 3%, âge max: 2 - 5 ans
- développement max du tissu lymphoïde
- végétations et amygdales // espace oropharyngé
SAOS
- facteurs --> OUVERTURE des VAS
DESEQUILIBRE
- facteurs --> COLLAPSUS
pharyngé ESPACE diminution du calibre des VAS
TONUS
laryngé
anomalie du contrôle neurologique
déterminant le tonus des VAS
SAOS = Trouble fonctionnel résultant de facteurs
anatomiques et dynamiques entraînant un COLLAPSUS des VAS
+
+
Facteur individuel ?
Maturation ?
SAOS
III.3 ETIOLOGIE
FACTEURS DE RISQUE PRINCIPAUX CHEZ L ’ENFANT
Hypertrophie des amygdales et des végétations
Anomalies des VAS: nasal,rhino-,oro-pharyngé,laryngé
Anomalies cranio-faciales avec diamètre VAS
- rétrécissement naso- et oro-pharynx
- hypoplasie étage moyen (Crouzon, Apert…)
- micro-rétrognathie (Pierre-Robin, Treatcher Collins…)
- macro-glossie (BW), glossoptose
Maladies neuro et neuromusculaires (IMC, dystrophie musculaire…)
Anomalies chromosomiques (trisomie 21)
Obésité
SAOS
III.4 MANIFESTATIONS CLINIQUES
SYMPTOMES NOCTURNES
Ronflement
Respiration buccale
Difficultés respiratoires
Apnées, effort, tirage
respiration paradoxale
Sommeil agité, fragmenté
Sudation
Position anormale
Cyanose, pâleur
Cauchemars, terreurs
Enurésie
SAOS
III.4 MANIFESTATIONS CLINIQUES
SYMPTOMES DIURNES
Fatigue, somnolence, apathie
Troubles du comportement:
hyperactivité, aggressivité
agitation
Retard de croissance,
de développement
Troubles d ’apprentissage,
problèmes scolaires
Céphalées matinales
+ Signes cliniques d ’obstruction du carrefour oro-pharyngien
SAOS
III.4 MANIFESTATIONS CLINIQUES
Le ronflement est le symptôme constant, il est souvent
permanent et intense
La somnolence est retrouvée ds 14 à 84 % des SAOS,
surtout chez le grand enfant et l’adolescent
Å> des troubles du comportement, une agitation ou une
hyperactivité
chez le jeune enfant
SAOS
Y penser ??
Hypertrophie végétations et
amygdales, Sympt. ORL
Ronflement + difficultés
respiratoires
Troubles de sommeil +
troubles de l’éveil
Mauvaise prise de poids
Jeunes enfants (<2 ans)
Anomalies crânio-faciales
Dysmorphie
Pathologie neurologique ou
neuromusculaire
Obésité
SAOS
SAOS
III.5 EXAMEN CLINIQUE
Paramètres vitaux - mensurations + courbes de croissance
Signes d ’obstruction haute
Examen cardio-pulmonaire
Examen ORL
! Ce n ’est pas tant le VOLUME DES VEGETATIONS et
des AMYGDALES qui est déterminant, c ’est le rapport
entre ces structures et la TAILLE de l’OROPHARYNX
Æ rôle de la fibroscopie ORL: morphologie + dynamique
+ facteurs étiologiques
+ manifestations secondaires
SAOS
III.6 COMPLICATIONS
liées à . l’hypoxémie nocturne
. la fragmentation du sommeil
- stagnation pondérale
- cœur pulmonaire chronique
hypertension artérielle pulmonaire
arythmie
- troubles du comportement
retard de développement
SAOS
III.6 INVESTIGATIONS
Polysomnographie
= EXAMEN DE CHOIX
Night Hypnogram
EV
MVT
SP
S1
S2
S3
S4
Stade
Ga
Vt
Vt-Ga
Do
Do-Ga
Dt
Do-Dt
Vt-Dt
.
Pos
200
160
120
80
40
FC,cyc/min
100
95
90
85
80
SaO2,%
20
AC,s
10
0
20
AO,s
10
0
20
Episodes apnéiques
Modifications du rythme cardiaque
Hypoxémie, hypercapnie
diagnostic SAOS
AM,s
10
0
100
Mic,s
50
0
19:57:27
obstruction
altération du sommeil
21:57:27
22:57:27
23:57:27
0:57:27
1:57:27
2:57:27
3:57:27
4:57:27
5:57:27
6:57:27
7:57:27
Reporting PSG data: SAOS
Night Hypnogram
EV
MVT
SP
S1
S2
S3
S4
Ga
Vt
Vt-Ga
Do
Do-Ga
Dt
Do-Dt
Vt-Dt
.
200
160
120
80
40
sévérité
20:57:27
100
95
90
85
80
20
Stade
Pos
FC,cyc/min
SaO2,%
AC,s
10
0
20
AO,s
10
0
20
AM,s
10
0
100
Mic,s
50
0
20:16:09
21:16:09
22:16:09
23:16:09
0:16:09
1:16:09
2:16:09
3:16:09
4:16:09
5:16:09
6:16:09
Reporting PSG data: normal
7:16:09
8
Guidelines for performing polysomnography in infants
and children:
• Pediatric sleep laboratory
• PSG should be performed
- as an overnight study
- without sedative or sleep deprivation
• Measurement techniques:
Physiologic variables simultaneously
recorded
Non invasive
• Consensus Recommendations for scoring
• Reporting PSG data
• Computerized data acquisition requires
validation
from the Pediatric Assembly of the American Thoracic Society 1995
SAOS
III.7 TRAITEMENT
- Restaurer la perméabilité des VAS
Adénotonsillectomie: bénéfice pour la majorité
Tube nasopharyngien
CPAP nasale
- Pathologie associée
SAOS
III.8 PRONOSTIC??
- Enfant « Respirateur buccal » …
Précurseur du SAOS de l’adulte ?
- SAOS jeune enfant…
Récidive à l’adolescence ou à l’âge adulte ?
! Prévention Tabac, alcool, obésité
- SAOS enfant…
Prévalence du syndrome métabolique à l’adolescence
et à l’âge adulte ?
Le sommeil du petit enfant et ses problèmes
-
Challamel M-J., Thirion M.
Le sommeil, le rêve et l’enfant.
Albin Michel, 1999.
-
Guilleminault C. & al.
Sleep ans its disorders in children.
Raven-Press, New York, 1987.
-
Bouton J., Dolto-Tolitch C.
Vive le sommeil.
Hatier, Collection Grain de Sel, Paris, 1987.
-
Ferber R.
Solve your child’s sleep problems.
Simon and Schuster, New York, 1985.
-
Ferber R.
Protégez le sommeil de votre enfant.
Editions ESF, 1990.
-
Challamel M-J., Thirion M.
Mon enfant dort mal.
Collection Parents/Enfants. Presses Pocket n° 6601.
-
Kahn A.
Le sommeil de votre enfant.
Collection Santé au quotidien. Editions Odile Jacob,
1998.
-
Gravillon I.
Le sommeil des bébés.
Collection du côté des parents. Editions Milan, 1999.
-
Di Mascio B.
La vie rêvée des bébés.
Albin Michel.
-
François G.
Fixer des règles dans la tendresse.
Comprendre le sommeil de l’enfant pour l’améliorer.
Equilibre, Avril 2007.
-
O.N.E.
A propos du sommeil de votre enfant et du vôtre.
www.one.be
-
www.sommeil.org/adultes/biblio/generaux.html
www.sommeil.org/adultes/biblio/specifiques.html
www.sommeil.org/enfants/biblio.html
Téléchargement
Explore flashcards