Telechargé par bouhouaymen99

Rapport-Aymen BOUHOU

publicité
Aymen BOUHOU
INSEA 2019-2020
1 ère Année ROAD
E-mail
[email protected]
Tél 06 25 63 05 04
Résidence Res Maamoura appt 3 imm L, Hssaine, Salé
Comptes satellites
Introduction et intérêt du thème :
Quels sont les pays les plus développée et leurs évolutions au cours des dernières décennies ? Peut-on
regrouper les pays par types d’économie sociale et est-elle différente entre ces pays et comment on peut la
caractériser ? la réponses a toutes ces questions a besoin de s’appuyer sur des donnes empiriques et pour cela
il faut construire une mesure pour avoir une analyse fiable.
1. Intérêts et définition
Les comptes satellites sont des comptes reliés à ceux du cadre central qui permettent de mettre l'accent sur
certains domaines ou sur certains aspects de la vie économique et sociale dans le contexte des comptes
nationaux ; l'environnement, le tourisme ou le travail non rémunéré des ménages en sont des exemples
courants [1][4]
Les comptes satellites permettent d’étendre la capacité analytique de la comptabilité nationale à certains
domaines de préoccupation sociale, notamment les pressions exercées par les activités humaines sur
l’environnement, et ce de manière flexible, sans surcharger ou perturber le système central. Les comptes
satellites devraient être mis à la disposition du public de manière régulière et sous une forme compréhensible
2 Les objectifs
Eu égard au Système européen des comptes nationaux et régionaux, la meilleure ligne de conduite consiste à
établir des comptes satellites indépendants lorsque des données spécifiques sont nécessaires et notamment
pour l’analyse :
1. Du rôle du tourisme dans l'économie nationale
2. Du coût et du financement des soins de santé
3. De l'importance de la recherche et du développement et des ressources humaines pour l'économie
nationale
4. Des interactions entre l'économie et l'environnement
5. Des divergences entre les comptes nationaux et les comptes des entreprises et leur influence sur les
marchés des changes
Des autres économistes considèrent que les comptes satellites poursuivent les objectifs suivants :
1. Obtenir des données macro-économiques pour un groupe particulier d'entreprises ayant un
comportement homogène (ex. : coopératives, mutuelles), telles que la production, la valeur ajoutée,
l'excédent brut d'exploitation, la formation brute de capital fixe, la capacité/le besoin de financement
et les instruments utilisés pour répondre à leurs besoins d'emprunt voire pour mettre leurs capacités
de prêt sur le marché
2. Analyser le comportement d'un groupe particulier d'entreprises, d'institutions ou de l'économie dans
son ensemble en ce qui concerne une fonction particulière
3. Identifier les bénéficiaires de l'activité fonctionnelle spécifique au compte satellite (éducation, santé,
travail social, etc.) et, dans le cas d'entreprises aux caractéristiques homogènes (telles que
l'économie sociale), déterminer notamment la structure de leurs coûts de production, les emplois
qu'elles créent, le nombre d'entreprises et d'établissements. [2][5]
2 Des expériences européennes des comptes satellites
La France est le pays qui a donné le plus d'élan à ce domaine de recherche en ce qui concerne les comptes
satellites par fonction (santé, éducation, recherche, agriculture, tourisme, bien-être social, système juridique,
etc.), et ce depuis le début des années 1970. Elle a publié des comptes satellites pour diverses fonctions, dont
le tourisme et la santé. Les comptes satellites des institutions sans but lucratif en Belgique pour la période
2000/2001 ont été publiés en 2004. Deux comptes satellites ont également été établis en Espagne du point de
vue du regroupement d’entreprises ou d’agents économiques aux caractéristiques homogènes. Le premier,
traitant de l'économie sociale en Espagne, a été financé par la Communauté européenne. Une analyse
économique des agents constituant l'économie sociale a été réalisée dans ce cadre et les résultats ont été
présentés sous la forme d'un compte satellite. Le cadre conceptuel utilisé pour le secteur de l'économie
sociale couvrait les coopératives, les mutuelles, les associations ainsi que les fondations.[3]
CONCLUSION :
Thème très intéressant, d’actualité. Les comptes satellites par branche d'activité visent notamment à évaluer
le poids des coopératives et des mutuelles dans chaque domaine de l'économie d'un pays. Cependant, la
désagrégation par branche dépendra de la mesure dans laquelle les données sont désagrégées dans les
statistiques de chaque pays
BIBLIOGRAPHIE:
[1]
: Nations unies, "Système de comptabilité nationale (SCN) 1993", Nations unies, New York, 1993,
§ 2.246 [21.4]
[2] MANUEL POUR L'ÉTABLISSEMENT DES COMPTES SATELLITES DES ENTREPRISES DE
L'ECONOMIE SOCIALE : COOPERATIVES ET MUTUELLES
[3] Ancienne DG XXIII, Politique d'entreprise, commerce, tourisme et économie sociale
Webography:
[4] https://www.tarifdouanier.eu/info/abreviations/3562
[5] http://recma.org/actualite/le-compte-satellite-de-leconomie-sociale-priorite-de-locde-et-de-lacommission-europeenne
REPONSE A LA QUESTION DU COURS POSEE EN LIGNE
Q1 :
La comptabilité nationale est source d'information économique très importante, elle permet de regrouper
plusieurs informations statistiques sur la production, les consommations intermédiaires, l'investissement, les
revenus, les consommations finales. Elle examiner minutieusement les différentes catégories d'acteurs de
l'économie et ses différents types d'opération (opérations sur biens et services, opérations de répartition,
opérations financières). Ces informations permettent de faire apparaître les relations qui existent entre
différentes variables économiques, et donc de mieux comprendre les phénomènes économiques.
Q2 :
On peut citer des parties où se trouvent des répétitions entre le PDF et les deux résumés les unité et les
comptes des secteurs institutionnelle ou en gros les nomenclatures des comptes nationaux.
Téléchargement
Explore flashcards