Telechargé par benomar1945

Exchange extérieurs

publicité
Introduction
Les échanges extérieurs comme l’indique le
terme représentent l’ensemble des relations
transfrontières d’ordre commerciales,
financières, flux migratoires…etc. qui relient une
économie nationale avec le reste du monde.
Leur développement entraine un
mouvement d’internationalisation qu’on peut
définir comme l’élargissement du champ
d’activité d’une économie au-delà du territoire
national par le biais des Exportations et des
investissements à l’étranger.
Le libre échange peut se définir comme une
politique commerciale militant pour une
ouverture de l’économie nationale sur le reste
du monde.
Le libre échange renvoie à un ensemble de
mesures facilitant la libre circulation des B&S,
des personnes et des capitaux entre les nations.
Il est fondé sur l’idée libérale du « laissez
faire, laissez passez ».
PARTISANS:
Parmi les voies qui appellent à
l’ouverture des frontières devant la
concurrence étrangère on distingue:
 Adam Smith: L’avantage absolu
 David Ricardo: L’avantage
comparatif
 HOS: les dotations factorielles
Adam Smith: L’avantage absolu;
Selon ce théoricien un pays à
intérêt a se spécialiser dans la
production dans laquelle il a le
plus faible cout de production, et
importer de l’étranger celle
produite avec des couts plus élever
à l’intérieur du pays.
David Ricardo: L’avantage comparatif
Montre que chaque pays a intérêt à se
spécialiser dans la production pour
laquelle il dispose, non d’un avantage
absolu, mais d’un avantage comparatif,
et que le commerce international est un
jeu à somme positive dans lequel les
deux parties réalisent un gain par
rapport à la situation d’autarcie (fermeture
totale d’une économie)
.
David Ricardo: L’avantage comparatif
Exemple du Portugal et l’Angleterre
D. Ricardo à mobiliser cet exemple
pour convaincre les Etat qu’ils vont tirés
profit du commerce extérieure à travers
les gains de productivité qu’ils vont
générés suite à leurs échanges
commerciaux.
Coût unitaire (en heurs de travail)
Angleterre Portugal
• Vin
• Drap
120
100
80
90
David Ricardo: L’avantage comparatif
Remarque:
Le Portugal à un avantage absolu dans la
production des 2 produits car le coût unitaire de
chaque bien est plus faible que celui de la GB.
Toutefois, on comparant le coût du drap par
rapport à celui du vin dans les 2 pays on aura :
un coût du drap moins élevé en Angletere que
dans le Portugal.
Angleterre
Drap = 100/120= 0.8
Portugal
0.8 <1.12
Drap= 90/80=1.12
David Ricardo: L’avantage comparatif
Par contre le coût comparatif du vin
par rapport au drap est moins élevé au
Portugal que dans Angleterre
Angleterre
Vin = 120/100= 1.2
Portugal
Vin = 80/90= 0.8
0.8 <1.2
Conclusion:
 Le Portugal à plus intérêt à se
spécialiser dans la production du vin et la
l’Angleterre dans la production du drap.
David Ricardo: L’avantage comparatif
Quel est l'intérêt de la spécialisation et
quel est le gain de l'échange?
Coût unitaire (en heurs de travail)
Avant
Angleterre
Portugal
Vin
120
80
Drap
100
90
220
170
Coût pour 2 unités de bien
0
160 (80*2)
Vin
Après
200 (100*2)
0
Drap
Gain de temps dégagé grâce 220 - 200 170 - 160


à l’échange
20 heurs 10 heurs
30 heurs
HOS: les dotations factorielles
Eli HEKSCHER
Ohlin Bertil
Paul Samuelson
Dans la théorie de HOS, chaque pays a
intérêt à se spécialiser dans la production
pour laquelle il possède le facteur de de
production ( travail et capital) le plus abondant.
Résultat= exporter cette production et
importer celle nécessitant le facteur le moins
doter dans le pays. (chine et Allemagne)
La théorie smithienne, Ricardienne et celle
de HOS ont expliqués le commerce extérieur en
s’appuyant sur deux grands principe:
 La division internationale du travail (DIT):
Selon la quelle chaque pays doit se spécialiser
dans une production précise.
 l’interdépendance des Etat:
Chaque Etat complète l’autre, puisque il y a une
répartition inégale des ressources ( pétrole, main
d’œuvre, matières premiers ….).
A nos jours, de nouvelle explications attribues au
commerce extérieur notamment:
Le Paradoxe de WASSILY Leontief
Wassily
Leontief
 Le commerce de similitude
 Les échanges inter et intra-branches
Libre échange : Avantages et coûts;
 Contribue au Bien être des
consommateurs (acheter mieux
avec mois= prix/qualité)
 Favorise la compétitivité et
l’investissement des
entreprises
 Facteur de croissance
économique.
 Assure une allocation
optimale des ressources à
l’échelle mondiale.
 Entraine des Economies
d’échelle, transferts de
technologies et circulations des
capitaux.
 Entraine une
dépendance
économique du pays
vis-à-vis du RM
 Accentue le
chômage (dumping
social)
 Réduit les recettes
Fiscal de l’Etat
 Détérioration des
termes de l’échanges.
A. Définition:
Le protectionnisme est une
politique commerciale visant la
limitation voir la suppression de
l’entrée des produits étrangers sur le
territoires national afin de protéger la
production de la nation, à travers
l’utilisation des barrières tarifaires et
non tarifaires.
B. Partisans :
Pour ce qui est des théoriciens qui appelés
à la limitation des échanges avec le reste du
monde en distingue:
 Les Mercantilistes: Pour les tenant de ce
courant, le commerce extérieur est un jeu à
somme nulle. (perdant-perdant ou bien gagnant
perdant) il fallait selon eux limiter ces échanges.
la situation la plus souhaitée c’est
d’exporter pour augmenter ses entrées en Or et
importer moins pour économiser la sortie de l’or.
 Le protectionnisme éducateur de Friedrich List
 Le protectionnisme de Maurice Allais
♣ Le protectionnisme éducateur de Friedrich List
Protéger les industries
d’enfance ‘’naissantes’’ (PMI/PME)
afin qu’elles acquièrent de
l’expérience et la taille suffisantes
puis libéraliser les frontières avec
l’étranger pour leurs permettre de
pénétrer le marché mondial
♣ Le protectionnisme de Maurice Allais
Protéger les industries en déclin: Le
véritable fondement du
protectionnisme, sa justification
essentielle et sa nécessité, c’est la
protection nécessaire contre les
désordres et les difficultés de toutes
sortes engendrées par l’absence de toute
régulation réelle à l’échelle mondiale.
A) Instruments de protection:
Mesures
Tarifaires
(explicites)
Mesures non
Tarifaires
(implicites)
protectionnisme
Droit de douane:
Ce sont des sommes
acquittées sur
l’importation des
produits étrangères,
(droit d’entrée)
monétaire;
Protectionnisme grés où
administratif:
Les prohibitions;
Les quotas;
Les subventions aux X°eur;
Le protectionnisme
invisible (patriotique)
A) Instruments de protection:
Protectionnisme monétaire: C’est le cas où le pays
dévalue sa monnaie pour défendre son économie.
( X°  M°)
 Protectionnisme administratif: Pratiqué des mesures
visant l’alourdissement des procédures
administratifs relatives aux X°.
 Les prohibitions; Interdire l’entrée de certains
produits (le Vin pour certains pays religieuse).
 Les quotas; Méthode qui consiste à fixer la quantité
maximale où bien le montant maximum à importer.
 Le protectionnisme invisible (patriotique): Préférer le
produit local sur le produit étranger. ( les japonais)
 Les subventions aux X°eur: L’Etat verse des aides aux
exportateur pour les encouragés à exporter.
• Protectionnisme : Avantages et coûts;
 Permet à la nation de
conserver son indépendance
économique et financier et
de protéger son marché
intérieur
 Protège l’emploi et
augmente les recettes de l’Etat
 Elimine la concurrence
déloyale sur des secteurs
jeunes n’ayant pas encore
intégré le progrès technique.
 Réduit le déficit commercial
suite à la limitation des M°.
 Impact
négativement la
compétitivité et
l’innovation des
entreprises
 Induit un retard
technologique
 Effets négatifs sur le
bien être des
consommateurs.
(Prix  Qualité )
II. Indicateurs de Mesures et Analyses
des Exchanges Extérieurs
Introduction
Apprécier les effets des politiques d’ouvertures
sur l’économie d’une nation nécessite tout d’abord de
se disposer d’une batterie de soldes et ratios, qui à
travers leur interprétation vont nous permettre de
porter un jugement de valeur sur l’état du commerce
extérieur du pays et ainsi ses effets d’entrainement et
sa contribution à la croissance économique.
En effet, les économistes ont réussi a construire
un compte qui permet de retracer et de suivre tous les
flux économiques et financiers effectuées entre les
résidents et non résidents on parle ici de la Balance
de Paiement.
I. Balance de Paiement:
Définition et Structure
A) Définition:
C’est un document statistique
macro-comptable qui permet de
saisir et d’enregistrer toutes les
opérations d’ordre économiques et
financières reliant une économie
nationale avec le reste du monde.
B) Structure
Balance de paiement
Balance des
transactions
courantes
Balance
commerciale
Balance des capitaux &
opérations financières
Compte
capital
Balance des
invisibles
Ecart
statistique
Compte
financier
 Compte courant (compte A)
Compte qui enregistre les flux réels càd des entrées
et sorties de biens & services et les revenus de facteurs ainsi
que les transferts sans contreparties. On distingue:
 Balance commerciale:
Document retraçant les flux d’entrées et sorties de
biens tels que les produits de l’agriculture et de l’industrie.
 Balance des invisibles:
Document qui enregistre les entrées et sorties des:
 Services: par exemple transport international, les
assurances, les centres d’appels….etc.
 Revenus primaires: où bien revenus de facteurs comme
les salaires, intérêts, dividendes…etc.
 Revenus secondaires ou transferts: portent sur les
transferts gratuites, comme des aides entre Etat pour le
secteur public, et les TRME pour le secteur privé.
Balance des capitaux & opérations
financières (compte B)
Document qui tient compte des flux
monétaire (crédits) et financier (IDE) entre
les résidents et les non résidents.
 Compte capital
Compte qui enregistre les flux
d’acquisition et cession de terrains, et
d’autres éléments incorporels tels que les
brevets.
 Compte financier
Compte qui enregistre les flux des
investissement directes et de portefeuilles,
ainsi que les prêts et emprunts entre les
résidents et le Reste du Monde.
II. Indicateurs de mesure des Ech.Ext.
Les économistes distinguent deux types
d’indicateurs à savoir:
Indicateurs
Descriptifs
Soldes
commercial
Taux de
couvertures
Analytiques
1) Indicateurs Descriptifs
 Solde
commerciale
X° des biens - M° des biens
X°> M°
Excédant commerciale
M°>X°
Déficit commerciale
Taux de
couverture
100
Les X° couvrent largement les M°
Les X° ne couvrent pas les M°
Les X° couvrent à peine les M°
2) Indicateurs Analytiques
Degrés
d’Ouverture
2
100
Lecture: Au Maroc en N les échanges extérieurs en
biens et services représente …% de la richesse créée.
Taux de
Pénétration
M° des B&S
100
Lecture: Au Maroc en N, les besoins du marché
intérieur sont satisfaits à hauteur de …% par le
recours aux M° (au marché international).
Termes de
l’échange réels
Termes de
l’échange nets
III. L’Ajustement linéaire par la méthode
des MCO
A) Définition:
C’est une méthode statistique qui nous
permet d’ étudier la relation entre les variables
économiques ( chômage et croissance….etc.)
Sa logique consiste à ajuster par une droite le nuage
de point issue des variables X et Y étudiés.
L’Ajustement linéaire par la méthode des MCO
L’ajustement se fait par une droite qui a
pour équation: y= 𝒂𝑿 + 𝒃
(a et b coefficient de la droite )
Avec :
Méthode
développée
et
Méthode
simple
∑𝑿𝒊
𝑿=
𝑵
𝒀=
∑𝒚𝒊
𝑵
Téléchargement
Explore flashcards