Telechargé par Ro minet

DIUETUS2019m12-Parathyr-et-imag-echo-veronique-Lapras

publicité
Imagerie des parathyroïdes
Echographie
Techniques d’imagerie isotopique
Docteur Veronique Lapras
Service de Radiologie
Hôpital Lyon Sud HCL
Charlotte Lussey-Lepoutre
Service de médecine nucléaire
Hôpital Pitié-Salpétrière
22 mars 2019
DIU échographie endocrininenne et cervicale
Imagerie des parathyroïdes
Véronique Lapras
Fruit d’une collaboration avec
les médecins de médecine nucléaire Dr I Morelec et J Tordo Dr Got
les chirurgiens Pr Lifante et Dr L Maillard
Hospices civils de Lyon
Hôpital Lyon Sud
Glandes endocrines secrétant la parathormone
Responsables de l’équilibre phosphocalcique
P IV
4 glandes symétriques par paires
- 2 glandes supérieures au contact et en arrière
du pôle supérieur de la thyroïde, au dessus du
plan de l’artère thyroïdienne inferieure
- 2 glandes inférieures à la partie inférieure ou
moyenne du lobe thyroïdien
P III
Variations de nombre :
• 3 % moins de 4 glandes
• 13 % plus de 4 glandes
Akerstrom et al. 1984.
Pr Peix
Nerf laryngé inferieur
Parathyroïdes - Anatomie
Un pédicule vasculaire unique (80%)
issu le plus souvent de l’artère
⁂
thyroïdienne inferieure.
Pour les parathyroïdes inferieures
dans 90% issu de l’artère
thyroïdienne inferieure ATI, 5 % de
l’artère thyroïdienne supérieure ATS
Compactes 95 % ou lobulées
Poids normal : 40 mg
La parathyroïde normale est une glande
de 5 mm au contact de la thyroïde
On ne cherche pas à visualiser les
⁂
parathyroïdes normales ++
Pour les parathyroïdes supérieures, 77
% de l’ATI, 15 % de l’ATS
Samira Mercedes Sadowski et all ,
Gland Surg 2017;6(Suppl 1):S30-S37
P IV
Parathyroïdes supérieures
Postérieures
P III
Parathyroïdes inférieures
Antérieures
Parathyroïdes -Histologie
Histologie :
• Les cellules qui secrètent la parathormone :
Cellules principales
Cellules oxyphiles (riches en mitochondries mieux vues en
scintigraphie, plus fréquentes avec l'âge), deux états de la même
lignée cellulaire.
Les cellules claires sont une variété de cellules principales
Irrégularités nucléaires fréquentes
• Stroma fibro vasculaire
• Graisse
⁂
Pas d’imagerie des parathyroïdes en l’absence
d’hyperparathyroïdie.
• Cliniquement :
-Décalcification découverte en
ostéodensitométrie
-Forme osseuse (Douleur, asthénie)
-Forme urinaire lithiase, néphrocalcinose
-Asymptomatique, à l’occasion d’un bilan
biologique
• Biologiquement
Hypercalcémie
Taux de parathormone inapproprié
Si la calcémie est >3.5nmol/l =
hyperparathyroïdie aigue
Hypercalciurie
Vit D normale (l’hypovitaminose peut
masquer l’hpercalcemie
Hyperparathyroïdie primaire sporadique
femmes > 60 ans
Hyperparathyroïdie génétiquement
déterminée < 50 ans
-NEM1 ou werner : hyperplasie des
parathyroïdes au premier plan gène
MEN1
-NEM2a ou Sipple : KC médullaire de la
thyroïde (l’adénome parathyroïdien n’est
pas toujours présent) RET
-CDKN1b (proche NEM1)
-HRPT2
Hyperparathyroïdie secondaire
I rénale hypocalcémie
Hyperparathyroïdie tertiaire
Autonomisation, post transplantation
Pas d’imagerie des parathyroïdes en l’absence d’hyperparathyroïdie.
Points clef
L’échographie n’est pas réalisée pour confirmer le diagnostic mais pour
repérer la ou les glandes.
Disposer du bilan biologique au moment de l’échographie.
Le volume de la glande recherchée va être proportionnel :
Pas d’adénome de petit volume si la PTH est élevée
Face à une hyperparathyroïdie on va
rechercher
Hyperparathyroïdie primaire
Hyperparathyroïdie secondaire
• Adénome 80 à 85 % des cas
unique ou double (2%)
• Hyperplasie 10 à 15 % souvent
asymétrique ou asynchrone
(Dans la NEM1 l’hyperplasie est
asynchrone)
• Carcinome < 1%
• Hyperplasie compensatoire des
parathyroïdes due à une baisse
de la calcémie en cas
d’insuffisance rénale
La recommandation chirurgicale
est une ablation des 7/8 eme du
parenchyme.
L’échographie des parathyroïdes
• Sonde haute fréquence ≥ 10 MHz
• Décubitus dorsal tête en hyper extension
• Exploration du médiastin supérieur en s’aidant de la
déglutition, aller jusqu’au TVBCG ou à la crosse de
l’aorte (choix des sondes linéaire, microconvexe)
• Manœuvres de rotation de la tête et de compression
• Exploration associée de la thyroïde ponction des
éventuels nodules thyroïdiens
Adénome parathyroïdien
aspect échographique classique
• Localisé au contact du bord postérieur du
lobe thyroïdien
• Solide très hypoéchogène ou
anéchogène
• Ovale, grand axe craniocaudal
• Séparé de la thyroïde par une interface
brillante
• L’aspect est le même pour les
hyperplasies ou l’exceptionnel carcinome
Anatomie
Nombreuses variations de localisation :
15 à 20 % d’ectopies
Liées à leur origine embryologique dérivant des
3° et 4° fentes branchiales de la poche
endodermique.
La localisation et les ectopies des parathyroïdes sont
expliquées par l’embryologie, on distingue :
• Les parathyroïdes P3 ou parathyroïdes inférieures
dérivent de la 3eme fente branchiale avec le thymus
ectopies superficielles hautes ou basses cervico médiastinales.
• Les parathyroïdes P4 ou parathyroïdes supérieures
dérivent de la 4eme fente branchiale avec la thyroïde (CUB)
ectopies postérieures, parathyroïdes intra thyroïdiennes, elles tombent dans
le médiastin postérieur par phénomène de gravité.
• Les ectopies majeures sont rares et concernent les PIII
- Non descendue, sous angulo maxillaire
- Bas située dans le médiastin inférieur
P IV aire de dispersion limitée postérieure
Intrathyroidienne, latéro oesophagienne
PIII aire étendue antérieure, intrathymique
Pr JL peix
Localisation des parathyroïdes
Chiu-An Wang Ann. Surg 1976
P IV 77% jonction cricothyroidienne
22% en arrière du pôle
supérieur du lobe
(sous capsulaire)
Les parathyroïdes intra thyroïdiennes sont
exceptionnelles 0% dans cette étude
P III 42 % au contact du pole
inférieur du lobe
39 % ectopie basse corne
thymique
2 % médiastinale thymique
(160 cadavres, 645 glandes)
Les chercher au « bon endroit »
Dans une zone limitée par :
• Latéralement : le paquet jugulo carotidien la localisation dans la
gaine est très exceptionnelle = s’arréter à la carotide
• En arrière : le muscle long du cou
• En avant : les plans musculaires aponévrose moyenne
• Il n’y a pas de limite en haut en bas
toute image dans
cette zone
sera retenue comme une
possible parathyroïde
Toute image
supplémentaire
dans cette zone
sera retenue
comme une
possible
parathyroïde
Très hypoéchogène
Piège ne pas confondre avec un kyste :
Changer les réglages et utiliser le doppler
Axe transversal ou antéropostérieur
L’épaisseur de l’interface vous oriente
Parathyroïde sous capsulaire, extracapsulaire ou
ectopique
Interface fine
PTH 277 Ca 2,8
Adénome P3 12x7x6mm 496 mg
Difficilement dissociable de la thyroïde
Un adénome sous
capsulaire n’est
pas un adénome
intra thyroïdien
Ectopie postérieure
Adénome repéré en échographie et scintigraphie
chirurgie blanche
Utiliser les incidences de ¾ avec les rotations de la tête,
les manœuvres de compression
Rotation tête
Osteoporose
fracturaire
Ca 2,58 PTH 69
Doppler
• Evite les erreurs grossières
• Repère le pédicule vasculaire (branche de l’artère
thyroïdienne inferieure pour les PIII et très
souvent les P IV)
Elastographie
Très variables selon les publications et adénome
ou hyperplasie, l’adénome est theoriquement dur
Parathyroïde bilobée
Adénome double
2%
NEM1
Aspects moins typiques
15 à 20 % des cas dans la littérature
• Calcifications
• Kyste sur adénome ou sur glande normale : en cas
de liquide "eau de roche" doser la PTH
• Echostructure hétérogène
• Adénome géant
• Hématome
• Lipoadenome
Calcifications
Aspect atypique : calcifications dans la parathyroïde
Contexte hyperparathyroidie secondaire transplanté rénal
hyperplasie
Formes kystiques
Parathyroïde très volumineuse
• 46 ans bilan systématique
Calcémie 3.5 PTH 854
• PTH 180, Ca 2,94.
A l’intervention : adénome
supérieur gauche de 814 mg
7x23x6 mm.
Les erreurs et les pièges
Erreurs grossières : muscle long du cou, œsophage, vaisseaux.
Larynx
Toute image échographique doit être contrôlée dans le plan orthogonal
Trois diagnostic différentiel
- Nodules thyroïdiens ectopiques extrathyroïdiens
- Parenchyme thyroïdien ectopique
- Ganglions secteur VI , dans le cadre d’une thyroïdite
Les pièges
Ganglions
Parathyroïde et thyroïdite
ATCD
Basedow
Parathyroïde et thyroïdite
Les pièges – nodule thyroïdien
Ponction : F vésiculaire oncocytaire
La parathyroïde est un piège anapath et l’on
peut tout voir
La ponction n’est pas recommandée
Ponction avec Cytologie + dosage de PTH et
Thyroglobuline sur le rinçage des aiguilles.
Les nodules hypoéchogènes extra thyroïdiens
correspondent à
24% parathyroïde, 58% thyroïde, 11% gg
Detection and diagnosis of parathyroid incidentalomas during thyroid sonography.
J Clin ultrasound 1999; 27:492-98. Frasoldati A et al.
• 1686 patients : 38 patients soit 2.3% avaient des nodules hypoéchogènes
extra thyroïdiens.
• Cut off 101 pg/ml
• 9 parathyroïdes et seulement 5/9 sécrétantes
La ponction n’est pas recommandée pour
le diagnostic d’adénome parathyroïdien
2012 : Malade 66 ans adressée pour nodule thyroïdien
hypoechogene 9x5x8 mm. Vient de loin.
Ponction peu représentative bénigne
On demande un bilan phospho calcique
Revient 5 ans plus tard en 2017
Le bilan phospho calcique est normal
Nodule 13x6x7 mm
Nouvelle ponction bethesda 1
Parathormone 1760 ng/L
Adénome non secrétant
Masse retro thyroïdienne
Malade de 34 ans adressée pour une masse retrothyroidienne pour laquelle elle a eu un
scanner
Ponction = liquide citrin et non eau de roche
Mono couche petits amas, sans architecture
vésiculaire. Les cellules ont un noyau arrondi
hyperchromatique très monotones. Le
cytoplasme est souvent réduit, plutôt clair.
Certaines cellules ont un cytoplasme plus
abondant oncocytaire
Cytobloc amas constitué de cellules au
cytoplasme clair au noyau arrondi non
nucléolé, dont l'aspect est compatible avec
une parathyroïde.
L'étude en immunohistochimie montre les
cellules sont kératine AE1 AE3 +,
chromogranine +, TTF1 -, PTH + focal
Cyto compatible avec une
parathyroide
Dosage PTH 10800 ng/pct
Dosage de TG 0,62
Bilan phosphocalcique :
Calcemie 2,54 puis 2,67
Les autres examens morphologiques
Scanner IRM
Scanner dynamique et bilan préopératoire de la chirurgie
parathyroïdienne mini-invasive
M. Toledano, B. Laurens, M. Auger, C. Leroy, G. Sergent, O. Ernst - Lille – France.
Poster JFR www.sfrnet.org congrès 2007
On parle
de
thyroïde
et pas de
nodule
thyroïdien
L’adénome est
hypervascularisé
Seuil 80 UH T et PT
Seuil 130 UH PT et GG
L’IRM
• L’adénome parathyroïdien est classiquement isosignal T1,
hypersignal T2
• Ce signal est modifié en cas d’hématome ou de fibrose
• Restriction de diffusion , chute de l’ADC, hypersignal en diffusion
T1
T2
D’après Gotway, Radiology 2001
T1 gadolinium
Tous les examens morphologiques peuvent
mettre en évidence un adénome parathyroïdien
• PTH 144, Ca 3,4.
• Adénome supérieur en ectopie basse latero oesophagienne de
12x20x10 mm 2,64 g à l’intervention.
L’imagerie des parathyroïdes
Repose sur deux examens dont le résultat doit être concordant
Morphologique = Echographie
Fonctionnel = Scintigraphie MIBI +/- Spect CT
Les autres examens :
Scanner
IRM
TEP choline
Prélèvements veineux étagés dosage de PTH
Hy p e rp arath y ro ïd ie Prim aire
Asy m p to m atiq u e
Hy p e rp arath y ro ïd ie Prim aire Sy m p to m atiq u e
Ca > 2,80
Ou plutôt
> 0,25 par
rapport à
norme du
labo
Sporadique
Fo r m e aigue
Imagerie
Echo + MIBI
( Ca > 3 ,5 m m o l / l)
Négative ou
discordante
Ca < 2,80
+ au cou
TEP Choline
?
ou
30
Cervicotomie exploratrice
Vérification
4 glandes
%
à 4 0 % d e s cades
s
Abord mini-invasif
Contrôle
opératoire
>> 5 0 % dPTH
e s caper
s
On peut ne pas
opérer
Surveillance
HYPERPARATHYROÏDIE
IMAGERIE FONCTIONNEL
Scintigraphies 99mTc-mibi
18F-Fcholine-TEP/TDM
Scintigraphies 99mTc-MIBI :
Principes et protocoles
99mTc-MIBI
Se 88-90%
Sp > 90% si
soustraction
Se DP si
hyperplasie
Traceur non spécifique d’hypermétabolisme
Cation lipophile ciblant les mitochondries activées
Capté par la thyroïde et les parathyroïdes ANORMALES
Cinétique de wash out différentes +++
2 protocoles
Simple phase-double traceur
99mTc
ou 123I
99mTc-MIBI
Soustraction
Thorax
Double phase-simple traceur
5 min
1h30
Scintigraphies 99mTc-MIBI
Modalité
Avantages
Limites
Double phase /
simple traceur
Sensibilité améliorée
par la SECT/CT
Taux élevé de faux positif.
Sensibilité basse pour
maladie multiglandulaire.
Double phase /
double traceur
Sensibilité bonne pour
les atteintes
multiglandulaires
Arrêt du traitement par
lévothyrox 2 semaines
avant.
Pas d’injection d’iode dans
les 3 semaines
Hindié et al, Lancet 1999, JNM 2016
Ciappuccini et al Clin Nucl Med 2012
Scintigraphies 99mTc-MIBI : Sémiologie classique
99mTc
99mTc-MIBI
Soustraction
Adénome parathyroïdien inférieur gauche
précoce
tardif
Adénome parathyroïdien situation ectopique intramédiastinale
Scintigraphies 99mTc-MIBI : SPECT/CT
 localisations ectopiques +++
Les difficultés rencontrées
Difficulté de l’échographie
• Opérateur dépendant
• Pathologie thyroïdienne associée
• Zones aveugles : retro cricoidienne ,
médiastinale
• Morphotype du patient, cou court
raideur, IMC
Difficulté de la scintigraphie
•
•
•
•
•
Il n’y a pas de radiopharmaceutique
spécifique du tissu parathyroïdien
Pathologie thyroïdienne associée
Petite taille de l’adénome < 1cm
Hyperplasie
Adénomes à cellules principales
•
Point fort : en dehors de l’aire thyroïdienne
Echographie et scintigraphie normale
19 ans
Lésion osseuse lytique
Calcémie > 3
PTH > 2000
Echo et IRM
negatives
Scintigraphie
positive
Cervicotomie blanche
TDM après injection
T1
T2
39 ans Tumeur à cellules géantes multifocale
bilan preop Ca 3,1, PTH 1500
Lobe droit RAS
A gauche volumineux nodule
Pas d’interface le séparant de la thyroïde
Nodule thyroïdien en 1er hypothèse
Mais taux ++ PTH peut correspondre à une
énorme PT
Cervicotomie :
Adénome parathyroïdien
intrathyroïdien
Nodule froid de métabolisme renforcé ou
volumineux adénome parathyroïdien
28 ans vient du Montenegro
Novembre 2015 : Altération EG depuis 1 mois et vomissements
TDM abdominal normal
Hypercalcémie aigue à 4mmol/l
PTH 494
Ca normal sous biphosphonates
Absence de mutation
Exerese de l’adénome à cellules principales 8,26 g
Nodule froid à métabolisme
renforcé
F laurence 45 ans, douleurs diverses
Ca 2,84 et PTH normale
Echo et scinti + à droite avec en plus deux images douteuses
gauches en echo = cervicotomie exploratrice = gl normales
Patiente de 79 ans ATCD radiothérapie pour méningiome
Kc papillaire T3 opéré il y a 20 ans à 52 ans
lobo isthmectomie droite
thyroglobuline = 0
Hyperparathyroidie Ca entre 2,7- 2,8; PTH 142ng
Adénome de 1273mg
Poids surestimé car tissu
thyroidien associé
Ponction
Tissu thyroïdien
atypique
TG 79,8 ng
PTH 4605 ng
TEP 18 F-Choline : Indications
Hyperparathyroïdie primaire
Indication opératoire retenue
Scintigraphie MIBI + échographie
parathyroïdienne
Imagerie
concordante ?
NON
OUI
Cervicotomie exploratrice
Risque d’échec important
Chirurgie mini-invasive
Succès 95-98%
SOS!
Minisola et al. Eje 2015
-
TDM 4D
IRM médiastinale
Dosages étagés PTH
TEP choline?
Place 18F-Choline : 1ère description
 Bilan de suspicion de récidive de cancer de prostate
 Ca 2.84 mmol/L, PTH 91.8 pg/L, vit D 31.4 ng/mL
 99mTc-MIBI et échographie concordants
 Guérison post-opératoire
Quak et al. JCEM 2013
Choline
Traceur de prolifération cellulaire
Intégré dans la membrane cellulaire sous la forme de
phosphatidylcholine
Captation cellulaire via transporteur membranaire est dépendante
de l’activation de la voie de signalisation Choline-Kinase
 Voie choline kinase activée par la PTH
Imagerie TEP





Moléculaire
Multimodalité
Corps entier 3D
Quantitative (SUV)
Résolution +++
Intérêt de la 18F-Choline TEP
#
Study
N Patients
Population
prospective studies
Modality
DR or
sensitivity
Previous
surgery
Neg/disc
imaging
24
N
N
PET/CT
92
12
N
Y
PET/CT
92
Michaud, 2015
17
N
Y
PET/CT
94
Resp, 2015
43
N
N
PET/CT
95
44
N
Y
PET/CT
94
Hocevar, 2017
151
N
N
PET/CT
98
Kluijfhout, 2017
10
N
Y
PET/MR
90
#Quak,
25
Y
Y
PET/CT
90
Thanseer, 2017
54
N
N
PET/CT
100
#Grimaldi,
27
Y
Y
PET/CT
81
100
N
N
PET/CT
94
39
26
Yes
No
Yes
Yes
PET/CT
88
96
#Lezaic,
2014
#Michaud,
2014
#Kluijfhout,
2017
2017
#Behesti,
2018
2018
Fischli, 2018
Huber, 2018
PET/CT or MR
Intérêt de la Choline-TEP
Sensibilité par patient 95%
Sensibilité par lésion 92%
Treglia et al. EJNMMI 2018
Place 18F-Choline : étude pilote
Etude prospective
24 patients HPTH préop
 39 lésions opérées: 21 adénomes/ 18 hyperplasies
7 patients avec lésions multiples (22 lésions/39)
TEMP/TDM
99mTcsestaMIBI
99mTc-sestaMIBI
99mTc-
Sensibilité
TEP/TDM
F-FCholine
Pertechnetate
soustraction
sestaMIBI
Double phase
Globale
99mTcsestaMIBI
adénomes
94 %
70 %
65 %
59 %*
82%
hyperplasies
91%
32 %***
32 %***
32 %***
50%***
Lenzaic et al. EJNMMI 2014
Place 18F-Choline en cas de écho/MIBI négatifs?




Prospective
24 patients HPP avec résultats MIBI négatifs ou non concluant
NEM exclues, 4 patients déjà opérés (2 thyroïde, 2 PTH)
24 patients opérés
 21 patients guéris, 18 cervicotomies
exploratrices évitées
 3 chirurgies blanches : 1 PT nle, 1 GG, 1
cible non trouvée (ATCD chir thyroïde)
Sensibilité
VPP
Par patient
91,3 %
87,5 %
Par lésion
90,5 %
86,4 %
Quak et al. EJNMMI 2017
Place 18F-Choline en cas de réintervention?
« Localization is an obligate choice in patients
with persistent or recurrent PHPT » ++++
1ère intention :
écho + 99mTc-MIBI
Si négatif ou NC
2 ème intention :
 TDM 4D / IRM
 place de la TEP ??
Minisola et al. Eje 2015
Scinti 99mTc-MIBI : HPT persistante
Etude rétrospective patients consécutifs
19 patients réopérés pour persistance (2
chir blanches)
Comparaison à 23 patients guéris d’un
adénome unique
Double phase-simple traceur + SPECT
Taux de guérison faible 11/19
Se
Sp
VPP
VPN
Chir initiale (N=23)
61%
99%
93%
91%
Réopération (N=19)
33%
95%
67%
84%
Witteveen, WJS 2011
Place 18F-Choline en cas de ré-intervention?
Étude retrospective Monocentrique de 02/2016 à 12/2017
Tous les patients ayant et une FCH-TEP/TDM à PSL avec un ATCD de chirurgie cervicale
39 cibles identifiées chez 29 patients
34 par la FCH-TEP/TDM
17 par la TDM 4D
 20/29 patients
 6 cibles en 2nd lecture
Echo et MIBI concordants pour 8
patients
 19 localisations ectopiques ou
inhabituelles (49%)
 Petite taille (médiane 8 mm, range
4,8-25 mm)
HPPP, écho et scinti négatives : PTA de
8mm dans le compartiment II A G en FCHTEP, confirmée en TDM 4D et à l’histologie
Amadou C et al. WJS, 2019
Gold standard obtenu pour 32/39 lésions chez 27/29 patients
17 FNA
26 Chirurgies
(dont 6 avec FNA seule)
Gold standard pour 32/39 lésions
Se
Sp
VPP
VPN
FCH-PET/CT
96%
12%
77%
50%
4D CT
75%
40%
80%
33%
US
54%
75%
87%
35%
99mTC-MIBI
50%
75%
86%
33%
Histologie pour 21 lésions
13 adénomes à cellules
principales
3 adénomes à cellules oxyphiles
3 adénomes mixtes
2 hyperplasies
Plus de 75% des patients en impasse (concordance écho/MIBI pour 7/29 patients)
 La FCH-TEP a permis l’exérèse d’une cible chez 21/23 patients (2 chirurgies blanches)
16 patients guéris sur 19 avec suivi (3 persistances)
Amadou C et al. WJS, 2019
Quelques exemples
Ca 2,7 PTH 80
Echographie et scintigraphie négatives
36ans colique nephretique
Ca 2,8 et PTH 127
test génétique négatif
Echo à
droite
MIBI
positive à
gauche
Thyroïde
Tirads 3
Bethesda 3
Cancer
papillaire
(mibi + car
cellularité)
G
PT dr 398
mg
TEP
Ectopie majeure
TEP - choline
Localisation exceptionnelle
dans la gaine jugulo carotidienne
Hors de la pratique courante
ATCD de cervicotomie exploratrice négative, scint MIBI negative
TEP - choline
Cancer parathyroïdien ?
Anapath = carcinome parathyroïdien sur une hyperplasie (effraction capsulaire et embol
vasculaire) mais le dg n’est formel que si il existe des métastases
Dialysé en instance de greffe, Ca 2,54 (N) PTH 178, hyperparathyroidie secondaire = probable
hyperplasie
scintigraphie positive inf droite, en Xie 3 glandes resequées
Ca 3,45 PTH 588
Hyperparathyroïdie génétiquement déterminée
DR
G
Parathyroïdes bilan d’imagerie
quelques règles
• Pas d’imagerie des parathyroïdes en l’absence
d’hyperparathyroïdie.
• Les chercher au « bon endroit »
• Connaître le taux de Ca et PTH, le volume de la
parathyroïde étant le plus souvent
proportionnel.
Sensibilité de l’échographie
• Avec un operateur entrainé en cas de lésion unique
cervicale (85% des cas) sans thyroïde nodulaire
S : 73 à 93 % soit VPP de 89 à 93 % (Lubitz)
• Avec un operateur non entrainé 23 % des adénomes sont
non vu, 65 % sont récupérés par une deuxième echo
(Chandramohan)
• VPP du MIBI 97 à 98 %
Lubitz, Stephen, Hodin et al, Ann surg oncol 2012 ; 19 :4202 Preoperative
localization strategies for primary hyperparathyroidism : an economic analysis
Chandramohan A, Sathyakumar K, Irodi A, et al. Causes of discordant or negative
ultrasoundof parathyroid glands in treatment naïve patients with primary
hyperparathyroidism. Eur J Radiology 2012 ; 81 : 3956-64.
FIN
Téléchargement
Explore flashcards