Telechargé par Albert Tolofoudié

Stérilisation

publicité
La stérilisation
Objectifs
• Définir la stérilisation
• Connaitre quelques mécanismes de la
stérilisation.
• Connaitre quelques médicaments et objets
stérilisables.
• Connaitre quelques appareils de stérilisation
La stérilisation
 Définition
La stérilisation est une opération pharmaceutique qui consiste à priver un médicament ou un
objet des microorganismes qui le souillent. Ces microorganismes seront, selon les cas détruits
ou éliminés.
On stérilise pour éviter d’introduire dans l’organisme des germes, pathogènes ou non.
En pharmacie, il est nécessaire de stériliser :
-Des médicaments : préparations injectables, collyre, produits destinés à être appliqués sur
certaines blessures et brûlures ;
-Du matériel utilisé lors d’opérations chirurgicales (instruments, lingerie opératoire, fils à
ligatures) ;
-Du matériel à injection : seringues, aiguilles, cathéters, sondes ;
-Les objets de pansement ;
-Les tubes de recueil des prélèvements ;
-La nourriture des immunodéprimés (voie entérale)
-Les prothèses et les drains ;
-Ainsi que les locaux dans lesquels doivent être préparés aseptiquement des médicaments.
La stérilisation
 Mécanisme de la stérilisation
La destruction des micro-organismes peut résulter de différents mécanismes
; pour les bactéries et les champignons microscopiques :
-
l’hydrolyse et la dénaturation protéique (principaux mécanismes de la
destruction par la chaleur humide sous pression),
-
l’oxydation (dans le cas des rayonnements, de l’acide peracétique et du
gaz plasma),
-
l’alkylation (dans la cas de la stérilisation par les gaz).
-
Dans les cas où la destruction par ces procédés n’est pas possible, il faut
éliminer les micro-organismes par filtration stérilisante.
La stérilisation
 Méthodes de stérilisation
On peut classer les méthodes de stérilisation en deux grands groupes :
Pour les produits qui peuvent être stérilisés dans leur conditionnement définitif :
-La stérilisation par la vapeur d'eau;
-La stérilisation par la chaleur sèche ;
-La stérilisation par irradiation ;
-La stérilisation par les antiseptiques gazeux.
Pour les produits qui ne peuvent pas être stérilisés dans leur conditionnement
définitif :
-La filtration stérilisante ;
-La préparation dans des conditions aseptiques.
La stérilisation
 la stérilisation par la chaleur
 Sensibilité des germes à la chaleur :
La destruction des germes par la chaleur dépend d’un certain nombre de
facteurs liés aux conditions opératoires, à la nature des germes et à leur nombre.
La sensibilité des germes à la chaleur dépend :
-De l’espèce microbienne et pour une même espèce, de la nature végétative ou
sporulée
-De la durée du traitement et du nombre de germe
-De la température
-De la nature du milieu
La stérilisation

procédés de stérilisation par la chaleur :
Chaleur sèche :
On utilise des fours ou étuves à air chaud (type four pasteur ou stérilisateur poupinel),
chauffés électriquement et équipés d’un système de ventilation pour assurer une
homogénéité de la température dans l’enceinte. On chauffe habituellement à 180°C
pendant 30 mn ou 1 heure pour stériliser essentiellement le matériel métallique et les
récipients en verre. Pour un meilleur rendement, ces derniers peuvent être stérilisés en
contenu dans des fours tunnels.
La stérilisation
Chaleur humide :
C’est la méthode recommandée chaque fois qu’elle est possible. Elle permet la
destruction des germes à une température de 120°C maintenue 20mn. Elle se pratique
dans un autoclave, enceinte classiquement cylindrique, en acier inoxydable munie d’un
couvercle fixé par des boulons. L’étanchéité est assurée par un joint en caoutchouc.
Différents systèmes de contrôle et de sécurité sont fixés sur le couvercle:
-Un manomètre gradué en pression et en température ;
-Une soupape de sécurité pour éviter les surpressions ;
-Un robinet d’évacuation de l’air ou de la vapeur
A l’intérieur se trouve un panier métallique perforé dans lequel seront placés les objets
et produits à stériliser, au-dessus d’une petite quantité d’eau. Le chauffage est assuré
électriquement ou avec de la vapeur surchauffée.
La stérilisation
Fonctionnement :
•
Après remplissage (eau et objets à stériliser) et fermeture de l’autoclave, le
chauffage est allumé robinet d’évacuation ouvert, ce qui permet de purger tout l’air
présent dans l’autoclave. Le robinet est fermé dès la sortie de vapeur (l’air est
éliminé car il mauvais conducteur de chaleur et risque d’être responsable des
retards voire des défauts de stérilisation).
•
La température et la pression intérieures vont augmenter parallèlement (réglage
classique à 1 atmosphère soit 121°C). Lorsque la pression est atteinte, le
chauffage est réglé pour la maintenir ainsi pendant 20 mn. Le chauffage est ensuite
arrêté et l’autoclave se refroidit lentement. Le robinet d’échappement ne sera
ouvert qu’après retour du manomètre au zéro (100°C) sinon la dépression brutale
provoquera l’ébullition des liquides et l’éclatement des ampoules et des flacons qui
les contiennent.
La stérilisation
La stérilisation
 la stérilisation par les rayonnements
le développement de l’utilisation des rayonnements notamment ionisants a connu un
essor industriel pour stériliser le matériel thermosensible (matériel médicochirurgical
ou non réutilisable dans la pratique hospitalière)

Rayons ultraviolets

les ionisants
La stérilisation
 la stérilisation par les antiseptiques gazeux
Les gaz permettent de stériliser à des températures plus basses qu’avec la
stérilisation par la chaleur. Ils traitent le matériel thermosensible (matières plastiques,
par exemple). L’oxyde d’éthylène et le formaldéhyde représentent les principaux gaz
utilisés pour la stérilisation. D’autres gaz, cependant, peuvent être utilisés pour des
applications particulières : l’acide péracétique (ne permet pas de stériliser le produit
dans son emballage).

La stérilisation par l’oxyde d’éthylène

La stérilisation par le formaldéhyde
Merci de votre attention
Téléchargement
Explore flashcards