Telechargé par Mourtada Niang

Sirr latif

publicité
Bonjours chers frères et sœurs
Voici un très grand secret d’ouverture avec la Fatiha et les 7 versets du coran où on trouve le nom de dieu
LATIF.
Il faut écrire la fatiha en la mélangeant avec les 7 versets de latifou. C’est à dire qu’à chaque fois que vous
écrivez un verset de la Fatiha, vous ajoutez un des 7 versets ci-dessous. Si vous suivez correctement ce que
j’ai expliqué à la fin vous aurez tous les 7 versets et 1 fatiha.
Vous transformez les écritures en eau bénite et vous allez conserver cette eau et prendre un bain chaque
matin pendant 7 jours. A chaque fois que vous faites un bain donnez en sacrifice quelque chose de blanc
(sucre, papier bougie…) à n’importe quelle personne. L’essentiel c’est de sortir le sacrifice. Si l’odeur de
cette eau vous dérange vous pouvez y ajouter un parfum sans alcool.
Voici les Références des 7 versets latifou :
Sourate 6 verset 103…Al anam
Sourate 12 fin verset 100.Yusuf (ina Rabbi latifun jusqu’à fin)
Sourate 22 verset 63 .Al Hajj
Sourate 31 verset 16 …luqman
Sourate 33 verset 34. Al ahzab
Sourate 42 verset 19. Ach shura
Sourate 67 verset 14. Al Mulk
Al-Latîf: Le Subtil, le Subtil-Bienveillant, l'Immatériel, le Dieu de grâce,
le Compatissant
Allah a dit:
{Allah est doux envers Ses serviteurs...} [Sourate 42; Verset 19].
{Ne connaît-Il pas ce qu'Il a créés alors que c'est Lui le Compatissant, le
Parfaitement Connaisseur.} [Sourate 67; Verset 14].
I) Signification de ce Nom
On peut distinguer quatre aspects dans ce nom:
1) On nomme ténue (latîf) la chose minuscule dont l'extrême petitesse
ne peut être perçue.
Allah, transcendant corps et directions, ne peut être perçu. Dans ce cas,
on étend le nom de l'effet à la cause et on attribue à Allah d'être subtil
entendant par là-même qu'Il n'est pas perçu. Dans cette interprétation,
ce Nom Al-Latîf est considéré comme une Qualité de transcendance
(çifat al-tanzîh).
2) Al-Latîf est Celui qui a la science des finesses (daqâ'iq) propres aux
choses et de leurs profondes réalités (ghawâmid).
On dit de quelqu'un qu'il est latîf de ses mains lorsqu'il est versé dans
son art et qu'il réalise facilement ce qui est difficile pour un autre. Sous
cet aspect, Allah est compénétrant (latîf) eu égard à Sa Science et ce
Nom Divin est ressenti comme une Qualité d'Essence (çifat al-dhât).
3) Al-Latîf, c'est le Bon (Barr) avec Ses serviteurs à l'égard desquels Il
est bienveillant sans qu'ils ne sachent comment. Il dispose ce qui leur
convient d'une manière inattendue. Tel est bien le sens de ce verset:
{Allah est doux envers Ses serviteurs. Il attribue [Ses biens] à qui Il
veut...} [Sourate 42; Verset 19].
Celui qui interprète al-latîf en ce sens argumente ainsi: accorder le sens
de Bon au Nom Al-Latîf est plus adéquat que de Lui attribuer celui de
Savant en vertu de cette parole:
{Ne connaît-Il pas ce qu'Il a créés alors que c'est Lui le Compatissant, le
Parfaitement Connaisseur.} [Sourate 67; Verset 14],
car il ne fait pas de doute que le Parfaitement Connaisseur (Khabîr) est
le Savant ('Âlim). Or, si le latîf devait désigner le savant, il en résulterait
une pure répétition, ce qui n'est pas admissible!
4) Al-Ghazâlî dit que: "Ce Nom Divin impose que celui qui connaît la
raison d'être des vérités essentielles et intimes est conduit à les réaliser
dans ce qu'elles impliquent, avec une bienveillance excluant toute forme
de dureté. C'est dans la coexistence de cette connaissance et de ce
comportement que la douceur compénétrante (al-lutf) s'accomplit
pleinement. On ne peut donc concevoir la perfection de cette
connaissance que chez Allah. D'abord Sa connaissance des vérités
profondes et secrètes se fonde en ce Nom. Réalités cachées ou
manifestées sont une seule et même chose dans la science propre à ce
Nom Divin. Ensuite, la bienveillance et la douceur compénétrante
qu'Allah montre dans Ses opérations ne souffrent aucune exception."
Al-Ghazâlî continue ainsi: "Nous pouvons relever les finesses de la
sagesse d'Allah dans tout ce qu'Il a créé: cieux, étoiles, éléments,
hommes, animaux, végétaux. Si nous voulions décrire Son action subtile
(lutf), par exemple, dans les étapes pour obtenir la bouchée de pain que
le serviteur ingère sans qu'il ait contribué à sa préparation, nous serons
émerveillés. Des hommes en grand nombre ont participé à l'élaboration
de cette parcelle de pain obtenue d'une terre bien traitée, d'une graine
ensemmencée, d'un épis chargé de grains pleins de froment bien mouté
et mis en pâte et ainsi de suite."
"Allah, Lui, est plein de sagesse dans la direction des choses, Généreux
dans leur existentiation, Formateur en donnant juste proportion,
Equitable en mettant toutes les choses à leur place, subtilement Bon en
ne négligeant aucun de leurs aspects de finesse et de bienveillance. Or,
celui qui ne connaît pas la réalité essentielle de tous ces actes ne
comprendra jamais la Vérité profonde des Noms qui y correspondent."
"Un des aspects de la Bonté subtile d'Allah avec Ses serviteurs consiste
à leur donner au delà de la suffisance, à les astreindre en deçà de leur
capacité et à leur faciliter l'accès à la béatitude sans fin à l'aide d'un
effort léger dans un laps de temps restreint, celui de la durée d'une vie
qui n'a jamais de commune mesure avec la permanence de la vie
éternelle..."
II) Dires des maîtres sur ce Nom
Ils disent que Al-Latîf est Celui qui facilite tout ce qui est difficile et Celui
qui remet tout ce qui se brise.
On a dit: "Al-Latîf est Celui qui favorise l'action à son début et Celui qui
lui appose le sceau de l'acceptation à son aboutissement."
On a dit: "Al-Latîf est Celui qui reste très proche en protégeant, Celui qui
donne en accordant la suffisance, Celui qui répand le bienfait en
distribuant largement, Celui qui sait en opérant avec beauté."
III) Participation du serviteur à ce Nom
e serviteur doit êtee compatissant et bienveillant envers tous les
serviteurs d'Allah quand il les stimule vers Lui ainsi qu'Il l'a dit (dans
l'épisode de Pharaon et de Moïse et Aaron):
{Puis, parlez-lui gentiment...} [Sourate 20; Verset 44].
Un des Maîtres authentiques a dit: "Le gnostique, quand il recommande
le Bien, le fait en conseillé bienveillant sans brusquerie désobligeante. Et
comment pourrait-il en être autrement alors qu'il scrute le secret d'Allah
dans les choses prédestinées!"
Téléchargement
Explore flashcards