Telechargé par Antoine T18S CHARNOUBI

Les différents types d’arguments

publicité
Les différents types d’arguments
Il existe différentes catégories d’arguments. Toutes ne fonctionnent pas selon les mêmes règles.
Chaque catégorie repose sur une technique particulière pour mieux convaincre. Connaître ces
techniques permet de formuler plus efficacement son argument et de développer sa capacité de
persuasion.
1. Le syllogisme
Un syllogisme est un raisonnement fondé sur 3 propositions dont 2 prémisses et une conclusion.
Exemple d’Argument
1. Les hommes sont mortels (loi)
2. Socrate est un homme (cas particulier)
3. Donc Socrate est mortel (conclusion)
A vous de jouer !
Faites votre propre syllogisme en trouvant un argument soutenant l’affirmative du sujet
relatif aux peines de substitution à la prison
2. L’argument qui établit une relation causale
On cherche ici à établir un lien de causalité entre une proposition et son appui. Autrement dit,
il faut créer un lien logique entre une cause et une conséquence, entre un point de départ et un
point d’arrivée.
Le travail du débatteur est d’établir le lien logique pour justifier cette causalité. Les deux parties
vont alors débattre sur les conséquences possibles de l’affirmation, en cherchant à démontrer
que les conséquences qu’elles mettent en avant sont les plus plausibles et les plus logiques.
Exemple d’argument
Cause : L’école crée de l’homogénéité sociale.
Conséquence : Cela diminue les clivages à l’intérieur de la société.
A vous de jouer !
Faites votre propre argument qui établit une relation causale et qui soutient l’affirmative du
sujet relatif aux peines de substitution à la prison :
3. Argumentation par le résultat
C’est le processus inverse de la causalité. On part du résultat pour arriver à la cause.
Exemple d’argument
Prenons un argument pour soutenir que l’incarcération diminue la violence dans la société
Conséquence : Les chiffres de la violence étaient moins importants avant la diminution des
incarcérations.
Cause : Par conséquent l’incarcération réduit la violence.
A vous de jouer !
Faites votre propre argument par le résultat qui soutient l’affirmative du sujet relatif aux
peines de substitution à la prison :
4. L’argument circonstanciel
Pour justifier une décision, les circonstances seront invoquées. Ce type d’argument insiste sur
la force contraignante du contexte qui ne laisse pratiquement aucune marge de manœuvre. Dans
ce cas, le débatteur devra démontrer pourquoi le contexte empêche d’utiliser les cadres de
pensée habituels.
Exemple d’argument
Le « contrôle des passagers dans les aéroports » est justifié par les menaces terroristes.
A vous de jouer !
Faites votre propre argument circonstanciel qui soutient l’affirmative du sujet relatif aux
peines de substitution à la prison :
5. Argumentation indicielle
Il s’agit de déduire une proposition à partir d’une série d’indices. C’est typiquement le travail
d’un détective. On travaille alors en s’appuyant sur la probabilité, la vraisemblance et les
preuves apparentes.
Exemple d’argument
1. Les menteurs rougissent, transpirent et regardent le sol quand ils mentent
(loi)
2. Il rougit, il transpire, il regarde par terre (Indice)
3. Il ment (conclusion)
A vous de jouer !
Faites votre propre argument indiciel qui soutient l’affirmative du sujet relatif à la
probation :
6. Argumentation par l’analogie
Lorsqu’un fait est avéré et que les débatteurs se disputent sur ses conséquences, ils peuvent se
référer à un cas similaire pour justifier leur position. La démarche est celle utilisée lors d'un
recours à la jurisprudence en droit. On cherche une situation équivalente dans le passé pour
anticiper les conséquences.
Exemple d’argument
Si l’on veut démontrer qu’une entrée en guerre (cause) conduira à un enlisement (conséquence),
il est possible d’utiliser l’analogie de la guerre du Vietnam.
A vous de jouer !
Faites votre propre argument par analogie qui soutient l’affirmative du sujet relatif aux
peines de substitution à la prison :
7. L’argumentation par induction
Avec ce type d’argument, on déduit une loi d'après l’observation répétée d’un phénomène. On
part de l’expérience pour arriver à la théorie.
Exemple d’argument
J’observe que sur 50 enfants de cadres, tous ont une bonne maîtrise de l’orthographe
(observation empirique), j’en déduis que les fils de cadres reçoivent une bonne éducation (loi).
A vous de jouer !
Faites votre propre argument par induction qui soutient la contradiction sur le sujet relatif
aux peines de substitution à la prison :
8. L’argumentation par la déduction
C’est le mécanisme inverse. On part de la loi pour expliquer un cas particulier, c'est-à-dire de
la théorie pour arriver à l’application sur un cas donné.
Exemple d’argument
Les enfants de professeurs ont de bonnes notes (loi). Tu es enfant de professeur (cas particulier).
Donc tu as de bonne note (conclusion)
A vous de jouer !
Faites votre propre argumentation par déduction qui souvient la contradiction sur le sujet
relatif aux peines de substitution à la prison :
Téléchargement
Explore flashcards