Telechargé par Zaynoun Hamza

Arganier

publicité
Master : Droit de l’environnement et développement durable
Année universitaire : 2019 / 2020
Exposé sous le thème
Les écosystèmes forestiers : le cas de la réserve de la
biosphère de l’arganeraie
Réalisé par :
Hamza Zaynoun
Fatima Chakouch
Jalila
Encadré par :
Pr
Fekhaoui
•
•
•
Les populations rurales satisfont une grande partie de leur besoins alimentaires et
énergétiques grâce aux arbres , l’arganier ne fait pas l’exception et contribue non
seulement à améliorer la situation nutritionnelle mais également les ressources
économiques
Le Maroc est l’un des rares pays d’Afrique du Nord à disposer d’un ensemble
d’écosystèmes endémiques d’une biodiversité remarquable
Ces écosystèmes sont sérieusement menacés par l’expansion et le développement
de certains secteurs comme le tourisme, l’agriculture et l’urbanisation. Conscient
de l’importance de ces écosystèmes dans le développement durable, l’UNESCO a
distingué certains d’entre eux par le Label du Patrimoine Mondial en leur donnant
le statut de « Réserve de Biosphère ». Cette contribution tente d’examiner
l’expérience marocaine en matière de politique des espaces protégés à partir de
l’exemple de la Réserve de Biosphère de l’Arganeraie.
•
•
•
Les populations rurales satisfont une grande partie de leur besoins alimentaires et
énergétiques grâce aux arbres , l’arganier ne fait pas l’exception et contribue non
seulement à améliorer la situation nutritionnelle mais également les ressources
économiques
Le Maroc est l’un des rares pays d’Afrique du Nord à disposer d’un ensemble
d’écosystèmes endémiques d’une biodiversité remarquable
Ces écosystèmes sont sérieusement menacés par l’expansion et le développement
de certains secteurs comme le tourisme, l’agriculture et l’urbanisation. Conscient
de l’importance de ces écosystèmes dans le développement durable, l’UNESCO a
distingué certains d’entre eux par le Label du Patrimoine Mondial en leur donnant
le statut de « Réserve de Biosphère ». Cette contribution tente d’examiner
l’expérience marocaine en matière de politique des espaces protégés à partir de
l’exemple de la Réserve de Biosphère de l’Arganeraie.
•
En effet, l'arganier a une grande valeur biogéographique, étant la principale
caractéristique du secteur marocain. Les formations forestières à base d'arganier
sont localisées dans la région du Sud-Ouest Marocain, De ce fait, la forêt d'arganier
constitue un bouclier contre la désertification et l’érosion ainsi qu’il offre de
multiples possibilités économiques à travers les différentes filières émergentes
(huile d'argan, écotourisme, produits de terroir......) susceptibles de contribuer
efficacement au développement socio-économique de la région du sud-ouest
marocain, une des régions les plus dynamiques du Maroc.
•
l'arganier a une grande valeur biogéographique, de ce fait, la forêt d'arganier constitue un
bouclier contre la désertification, En conséquence, l'arganier offre de multiples possibilités
économiques à travers les différentes filières émergentes (huile d'argan, écotourisme,
produits de terroir......) susceptibles de contribuer efficacement au développement socioéconomique de la région du sud-ouest marocain, une des régions les plus dynamiques du
Maroc dernièrement.
• Afin de cerner le sujet, il serait opportun d’envisager la problématique
suivante:
Dans quelles mesures la réserve de biosphère de
l’arganier pourrait impacter positivement l’écosystème
forestier ?
PLAN
Section I : l’arganeraie : un endémisme naturel :
A) la géo-écologie de l’arganier :
B) Le contexte de la création de la réserve de biosphère de l’arganeraie
Section II : Gestion et perspectives de la réserve de biosphère de l’arganeraie
A) Acteurs et actions de développement de la réserve
B) l’arganier du souss : enjeux socioéconomiques et environnementaux :
A)-la géo-écologie de l’arganier :
•
•
•
•
•
L'arganier est l'essence la plus originale de l'Afrique du Nord, tant par son intérêt botanique
et écologique que par sa valeur sociale, ce qui le caractérise d’autres essences forestières
les essences forestières endémiques d’une superficie totale de 3 976 000 (ha) se localisant
essentiellement entre Safi et le nord du Maroc ainsi que la frange saharienne
L’arganier occupe 821 000 (ha) de la surface boisé qui est de l’ordre de 1 175 000 (ha) soit
(75%)
Les usages de l’arganier sont multiples et diverses
Son bois est utilisé pour donner du charbon, son feuillage est utilisé de base pour la
nourriture des animaux, ainsi que son fruit qui en issue le huile d’argan qui est utilisé dans
plusieurs domaines tel que ceux du cosmétique et de la santé , c’est un anti-âge et peut
lutter contre les maladies cardiovasculaires, ces déverses utilisations ont un effet positif sur
la situation socio- économiques de la population riveraine
B)-Le contexte de la création de la réserve de
biosphère de l’arganeraie :
•
•
•
•
La Réserve de Biosphère remonte à 1968 lors du lancement du programme de
recherche internationale interdisciplinaire par l’UNESCO
un compromis politique ménageant les points de vue des pays du Nord et ceux du
Sud en insistant sur la nécessaire solidarité internationale en matière de
financement et de développement.
Tous les écosystèmes forestiers du Maroc connaissent une dégradation inquiétante
due à la pression démographique, au surpâturage et à l’urbanisation, aggravée par
les conditions climatiques qu’a connues le pays durant ces dernières décennies
, la Réserve de Biosphère n’exclut pas les activités humaines ; son objet est de
concilier les fonctions économiques, écologiques et sociales dans un esprit de
solidarité et d’équité profitables aux différents acteurs du milieu.
A)-Acteurs et actions de développement de la
réserve :
•
La conservation et le développement d’une Réserve de Biosphère sont l’affaire de
tous. Tous les acteurs doivent être impliqués dans le processus de mise en œuvre
des mesures et des pratiques d’utilisation durable des ressources naturelles. Mais
cette conjonction des efforts diffère d’une société à l’autre. Les réserves des pays
développés bénéficient d’importants moyens et de l’évolution des structures qui les
gèrent (financement, recherche, société civiles, partenaires économiques…) alors
que dans les pays en voie de développement les réserves ne peuvent compter,
presque à tous les niveaux, que sur l’assistanat des pays riches (financement,
recherche, logistiques, encadrement…). A partir de l’expérience de l’Arganeraie
marocaine, nous tentons de mettre en lumière les jeux de ces contradictions et les
modalités de fonctionnement de la Réserve.
Acteurs de l’organe de participation :
•
•
•
•
•
•
•
Le Conseil régional du Souss Massa ;
Les Wilaya et Provinces de la RBA ;
L’Agence National de Développement des Zones Oasiennes et de l’Arganeraie (ANDZOA);
La Fédération des Ayant droit de l’arganeraie ;
Le Réseau Régional des Associations de la Réserve de Biosphère de l’Arganeraie (RARBA);
L’Agence de Bassin Hydraulique de Souss Massa;
La Direction Régionale de l’Agriculture;
B)-l’arganier du souss : enjeux socioéconomiques et
environnementaux :
•
•
•
Située dans la région du Souss, la forêt d’Arganier est plus adaptable à cette région, elle a
une aisance de pousser ainsi qu’elle a une capacité de résistance à la chaleur qu’au froid
(jusqu’à 50 °C en été et – 2 °C en période d’hiver).
Elle contribue à fertilisation du sol et à la continuité de la vie de la flore, et de la faune, ce
qui le rend un facteur important dans la préservation de l’équililbre écologique
Ces avantages que procurent l’arganier a été reconnus par l’UNESCO en 1998 en conférant
à la réserve de biosphère d’arganier une valeur patrimoniale, ce qui a été encourageant
pour le pays de mettre en œuvre les mesures de gestion et de la conservation du système
économique et écologique de l’arganeraie en plus de l’établissement d’un plan de zonage
présentant l’ensemble de mesures visant à assurer les objectifs et les fonctions assignés aux
différentes zones
•
S’appuyer sur des formes locales de gouvernance de la ressource, ou sur la
coopération institutionnalisé .
•
Ces deux aspects apparaissent en fait comme largement complémentaires !
•
Il est nécessaire de mettre en place, avec la participation de la population, une
stratégie cohérente.
•
Comme a dit le poète Mohamed Zalhoud :
« afgun zund argan » (l’homme est semblable à l’arganier )
Téléchargement
Explore flashcards