ACP

publicité
ACID PHOSPHATASE (ACP)
CODE 11548 40 mL
CONSERVER A 2-8ºC
PHOSPHATASE ACIDE (PAC)
Réactif pour mesurer la concentration en PAC
A utiliser uniquement in vitro dans les laboratoires cliniques
NAPHTYL PHOSPHATE/PENTANEDIOL
PRINCIPE DE LA METHODE
VALEURS DE REFERENCE
La phosphatase acide (PAC) catalyse l’hydrolyse de l’a-naphtyl-phosphate, en milieux acide.
L’ α -naphtol produit, réagit avec un sel de diazonium (Fast Red TR) en formant un chromogène.
L’activité catalytique est déterminée à partir de la vitesse de formation de ce chromogène
mesurée à 405 nm1. Le pentanediol accélère la réaction en agissant comme accepteur de
phosphate. Le tartrate est utilisé comme un inhibiteur spécifique de la nommée fraction
prostatique1,2.
PAC
α - Naphtyl - phosphate + H 2 O  
→ α - Naphtol + Pi
30ºC2
37ºC
Total, jusqu’à
10 U/L = 167 nKat/L
7 U/L = 117 nKat/L
Prostatique, jusqu’à
3,5 U/L = 58 nKat/L
2,6 U/L = 43 nKat/L
Les valeurs à 37ºC sont obtenues à partir de celles à 30ºC en utilisant un facteur de convertion.
Ces valeurs ne sont données qu’à titre indicatif. Chaque laboratoire doit établir ses propres
valeurs de référence.
CONTRÔLE DE QUALITE
α - Naphtol + Fast Red TR → Azoic chromogene
Il est recommandé d'utiliser les Sérums Contrôles de Biochimie niveau I (Code 18005, 18009 ou
18042) et II (Code 18007, 18010 ou 18043) pour vérifier la qualité de la méthodologie.
CONTENU ET COMPOSITION
AT. Réactif: 1 x 45 mL. Citrate de Sodium 110 mmol/L, 1,5-pentanédiol 220 mmol/L, pH 5,2.
AI.
Température de réaction
Réactif: 1 x 22,5 mL. Citrate de Sodium 110 mmol/L, 1,5-pentanédiol 220 mmol/L, tartrate
de sodium 110 mmol/L, pH 5,2.
Chaque laboratoire doit établir ses propres protocoles et méthodes de Contrôle de Qualité interne
afin d'apporter les modifications nécessaires en cas de dépassement des tolérances.
CARACTERISTIQUES METROLOGIQUES
B1. Réactif: 4 pour 10 mL. α-Naphtyl phosphate 12,5 mmol/L, après dissolution.
− Limite de détection: 0.8 U/L = 13 nkat/L
B2. Réactif: 4 pour 10 mL. Fast Red TR 1,25 mmol/L, après dissolution.
− Limite de linéarité: 150 U/L = 2500 nkat/L. Pour des valeurs supérieures diluer l’échantillon au
1/2 dans de l’eau distillée et répéter l’essai dès que possible.
C.
Réactif: 1 x 5 mL. Acide acétique 0,6 mol/L.
− Répétabilité (intrasérielle):
CONSERVATION
Les réactifs et étalon doivent être conservés à 2-8ºC. Bien refermer les flacons et éviter toute
contamination lors de l'utilisation. Dans ces conditions ils resteront stables jusqu'à la date
indiquée sur l'étiquette.
Concentration moyenne
CV
n
37 U/L = 617 nkat/L
93 U/L = 1550 nkat/L
2,1 %
1,1 %
20
20
Indications de dégradation:
− Réactifs: Présence de particules, turbidité, absorbance du blanc supérieure à 0,450 à 405 nm
(cuvette de 1 cm).
− Reproductibilité (intersérielle):
PREPARATION DES REACTIFS
Réactif de travail. Ajouter au réactif B1 10 mL de réactif AT (FAC total) ou de réactif AI (FAC non
prostatique), puis agiter jusqu’à dissolution complète. Ensuite, transvaser cette dissolution dans le
flacon de réactif B2, puis agiter jusqu’à dissolution complète. Stable 10 jours à 2-8ºC.
EQUIPEMENT SUPPLEMENTAIRE
− Analyseur, Spectrophotomètre ou photomètre avec cuve thermostatable à 30 ou 37°C pour
lectures à 405 nm
− Cuvettes de 1 cm de trajet optique.
CV
n
37 U/L = 617 nkat/L
93 U/L = 1550 nkat/L
2,6 %
1,9 %
25
25
− Sensibilité: 1,185 ∆mA⋅L/U⋅min = 0,071 ∆mA⋅L/nkat⋅min
− Justesse: Les résultats obtenus avec ce réactif n'ont pas montrés de différences systématiques
significatives par rapport aux réactifs de référence. Les détails des études comparatives sont
disponibles sur demande.
− Interférences: La lipémie (triglycérides < 5 g/L) n’interfère pas. La bilirubine (>2,5 mg/dL)
interfère. Certains médicaments et substances peuvent interférer3.
Ces données ont été obtenues en utilisant un analyseur. Les résultats peuvent varier d'un
instrument à l'autre ou en utilisant une technique manuelle.
ECHANTILLON
Sérum collecté par procédures normalisées. La phophatase acide est instable dans le sérum.
Mesurer immédiatement ou ajouter une goutte de réactif C par mL de sérum. La phosphatase
acide en sérum acidifié est stable 6 jours à 2-8ºC. Les échantillons hémolysés ne doivent pas être
utilisés.
PROCEDURE
1. Préchauffer le réactif de travail et les instruments à la température de réaction.
Réactif de travail
1,0 mL
Echantillon
0,1 mL
3. Mélanger et insérer la cuvette dans le photomètre. Mettre le chronomètre en marche.
4. Après 5 minutes, enregistrer l’absorbance initiale et ensuite à intervalles de 1 minutes pendant
3 minutes.
5. Calculer la différence d’absorbance moyenne par minute (∆A/min).
La concentration en PAC de l’échantillon est calculée selon la formule suivante :
∆A/min ×
6
Le diagnostic clinique ne doit pas être basé sur les conclusions d’un test unique mais il doit
intégrer l’ensemble des données cliniques et de laboratoire.
NOTES
BIBLIOGRAPHIE
1. Escribano J. Kinetic analysis of chemical reactions coupled to an enzymic step. Application to
acid phosphatase assay with Fast Red. Biochem. J 1984; 223: 633-638.
= U/L
ε × l × Vs
L’absorbance molaire (ε) du chromogène azoïque à 405 nm est 13033, le trajet optique (l) est de
1 cm, Le volume total de réaction (Vt) est de 1.1, le volume d’échantillon (Vs) est de 0.1, et 1 U/L
est équivalent à 16.67 nkat/L. Les formules suivantes sont déduites pour le calcul de la
concentration catalytique :
∆A/min
La phophatase acide catalyse l’hydrolyse des monoesters phosphate organiques, à pH acide. Les
principales sources tissulaires de PAC sanguine sont: la prostate, la rate, les reins et d’autres
éléments cellulaires. La détermination de la concentration en PAC dans le sérum est souvent
dirigée vers l’enzyme prostatique pour détecter ou contrôler les pathologies prostatiques
(hypertrophie, prostatite, carcinome)4,5.
1. Ces réactif peuvent être utilisés avec la plupart des analyseurs automatiques. Demandez les
informations à votre distributeur.
CALCULS
Vt × 10
CARACTERISTIQUES DIAGNOSTIQUES
Des élévations de la concentration en PAC dans le sérum peuvent être dûes à d’autres causes :
maladies hématologiques (thrombocytopenie idiopatique, leucémie myélocytique), cancer
métastasique du sein, maladies des os (maladie de Paget, carcinome métastasique des os),
diverses maladies du foie (hépatite, jaunisse obstructive), déterioration aigüe rénale, maladie de
Niemann-Pick et maladie de Gaucher4,5.
2. Pipeter dans une cuvette: (Note 1)
2. Maire I. Comité scientifique. Commission enzymologie. Recommendations pour la mesure de
la concentration catalytique des phosphatases acides dans le sérum humain à 30 ºC. ISB
1991; 17: 327-340.
3. Young DS. Effects of drugs on clinical laboratory tests, 5th ed. AACC Press, 2000.
4. Friedman and Young. Effects of disease on clinical laboratory tests, 4th ed. AACC Press,
2001.
x 844 = U/L
x 14061 = nkat/L
Concentration en PAC prostatique = PAC totale − PAC non prostatique
M11548f-15
Concentration moyenne
5. Tietz Textbook of Clinical Chemistry and Molecular Diagnostics, 4th ed. Burtis CA, Ashwood
ER, Bruns DE. WB Saunders Co, 2005.
BioSystems S.A. Costa Brava, 30. 08030 Barcelona (Spain)
Quality System certified according to
EN ISO 13485 and EN ISO 9001 standards
07/2013
Téléchargement
Random flashcards
amour

4 Cartes mariam kasouh

Commune de paris

0 Cartes Edune

Ce que beaucoup devaient savoir

0 Cartes Jule EDOH

Le lapin

5 Cartes Christine Tourangeau

aaaaaaaaaaaaaaaa

4 Cartes Beniani Ilyes

Créer des cartes mémoire