Métastases pulmonaires dans le
cancer colorectal: un exemple de
multidisciplinarité
Dr Couteau, Dr Delchier, Dr Gallocher, Dr Rabinel, Dr Rives
Cas clinique 1
 Mr M- JL , né en 1944 , tabagisme
 Mars 2006 : adénocarcinome moyen et haut rectum
Chirurgie ACA pT3N1M0 (2/31), Folfox adjuvant (C12 en
Janvier 2007)
 Octobre 2010 : douleur basi thoracique droite
lésions pulmonaires ( LSD, lobaire moyenne et LID collée à
la scissure) 1 LSG
1 lésion compatible avec un primitif pulmonaire : biopsie
Cas clinique n°1
 Bilan TDM TAP , TEP scan
 Chimiothérapie par FOLFIRI avastin 6 cycles (01/2011 à
05/2011)
 Chirurgie lobectomie moyenne et wedge resection dte (
aout 2011)
 Radiofréquence LSG (sept 2011), reprise
chimiothérapie(nov 2011)
 PD en avril 2012 : combinaison RF et xeloda
 Surveillance depuis septembre 2012
 Progression février 2015 sur ADP médiastinales
Cas clinique n° 2
 Mme C-M, née en 1953
 Fevrier 2011 : colectomie recto sigmoidienne, pT3N1
(1/14), FOLFOX adjuvant 12 cycles (mutation Kras)
 Avril 2013 : 3 nodules pulmonaires LID 10 et 5mm, LSG
3mm
 Chimiothérapie Folfiri avastin (10 cycles)
 Radiofréquence 3 lésions , surveillance depuis janvier
2014
Cas clinique n°3
 Mr C –B , né en 1948, asthme traité , BAV nécéssitant un
PM
 Janvier 2010 ; ADK du haut rectum , localisations
hépatiques synchrones bilobaires (II, IV, V, VI et VII), de
11à 75 mm , pas de mutation Kras
 Chimiothérapie Folfox 12 cycles (février à juillet 2010)
 Septembre 2010 : colectomie , métastasectomie
segment II (pT2N1, 1/16)
 Novembre 2010 hépatectomie droite
Cas clinique n°3
 Février 2011 : évolutivité pulmonaire( LID et LIG), 3 et 4
mm surveillance
 Août 2011: 5 lésions ( 2 apex et 1 LSD) , LID 20mm, LIG 10
mm
 Chimiothérapie Folfiri Avastin jusqu’en Mars 2012 ( 12
cycles)
 Avril 2012 : Radiofréquence LID et LIG
 Juin 2013 RF sur lésion déjà traitée LIG mais progressive et
1LSG
 Surveillance
Les questions
Quand ?
Combien ?
Métastases pulmonaires
Quelle séquence ?
Comment ?
Chimiothérapie
 Quel type de chimiothérapie ?
 Péri opératoire ou adjuvante ?
 ESMO guidelines
 RMH : perioperative chemotherapy in the management
of resectable colorectal cancer pulmonary metastases
(Hawkes et al , BMC Cancer 2012, 12: 326)
 LiverMetSurvey registry: Surgical management of patients
with colorectal cancer and simultaneous liver and lung
metastases ( Andres et al, BJS 2015,
Hawkes et al
Hawkes et al
Chimiothérapie (hawkes et al)
Chimiothérapie (Hawkes et al)
Chimiothérapie (Andres et al)
Andres
et al
Etude multivariée
Andres et al
Survie globale
Andres et al
Chirurgie hépatique et pulmonaire
Andres et al
Conclusion (1)

métastases hépatiques et pulmonaires
ne sont pas une contre indication à une
prise en charge chirurgicale ou
combinée
Mutation Kras et métastases
pulmonaires
(Tie et al, Clinical Cancer Research , 2011, 17 : 1122- 1130)
 Screening 19 oncogènes sur 100 tumeurs colorectales
 Prévalence des mutations en fonction des sites
métastatiques (a ), N=161 métastases réséquées
 Cohorte indépendante ( n =604) CCR (b)
 Marqueurs pour rechute ( VICTOR trial), phase III
rofecoxib, stade II et III ( c), N=859
Prévalence mutations /sites métastatiques
Cohorte a
Liver %
Lung%
Brain%
Braf wt
96.9
100
93.5
mut
3.1
0
6.5
Kras wt
67.7
38.0
43.5
mut
32.3
62.0
56.5
Nras wt
92.3
94.0
95.7
mut
7.7
6.0
4.3
PIK3CA
wt
92.3
80.0
76.1
mut
7.7
20.0
23.9
p
.184
0.003
0.917
0.044
Tie et al
Relapse-free survival rates for colorectal cancer patients participating in the VICTOR clinical
trial estimated using Kaplan–Meier analysis (n = 859, cohort C).
Jeanne Tie et al. Clin Cancer Res 2011;17:1122-1130
©2011 by American Association for Cancer Research
Mutations Kras et
facteur prédictif des métastases
pulmonaires
N=494
K ras mut
N= 202 (41%)
Kras wt
N= 292
(59%)
Colon dt
43%
28%
G + rect
57%
71%
P=0.001
M+ pulm
synchron
16%
9%
P=0.018
M+ pulm
metachr
70%
59%
P=0.012
Foie 1er
+ poumon
72%
56%
P=0.007

Pereira et al, BJC 2015 112:424_428
Mutations Kras :facteur prédictif
 TTML 15.2 mois (Kras mut) vs 22.4 mois (Kras wt) , p=0.002
 TTML pour patients ayant M+ hépatiques 15.6 vs 33.1, p<
0.001
 Risque de développer des localisations pulmonaires
2 x plus élevé ( CCRM hepatiques) 72% vs 56%, p=0.007
 Survie globale identique
Pereira et al , BJC 2015
Temps développement Métastases
pulmonaires
Cohorte totale
Patients avec métastases
hépatiques
Conclusion (2)
 K ras : facteur potentiel prédictif de métastases
pulmonaires
 Pas de recommandations pour modifier la
surveillance lors de la prise en charge d’un
carcinome colorectal