Macro-économie 2ème Semestre
Macroéco : économie de la nation…on ne différencie plus des individus
JM. Keynes
PREMIERE PARTIE : Economie Productive
Section 1 KM Keynes et la demande effective
I – L’activité économique, déterminée par l’investissement
Keynes fait partie d’un courant éco : « circuitiste » considère les échanges entre les
groupes d’agents. PAS DE MARCHES
• Agents
3 catégories d’agents (4 enfait)
Ménages (consomment)
Entreprises (produisent et vendent ; investissent dans des équipements ; versent des
revenus aux ménages qui y travaillent)
L’Etat (prélever sur la population et entreprisesImpôts, et effectue des dépenses ;
salaires, allocations, aménagement territoire)
(*)Le reste du monde
• Agrégats = dépenses des agents
Le Circuit productif (Schéma MADOC)
Le circuit productif national
Caisses d'assurance
cotisations
prestations
assistance
+ allocations
Menages
Trésor Public
Impôts
autoproduction
services
Administration
Impôts
subventions
Revenus
. du travail
. du capital
Consommation
Investissement
+ consommation
administrations
Banque Centrale
Entreprises
Banques
Investissement
! " #$%&#%' %( )* +, - .
Amortissements
/
C.I.
*transferts d’argents(raisons sociales)
Le circuit financier(argent en mouvement, prêter)
-épargne
-prêt
Le Circuit Financier national
Epargne
Menages
Trésor Public
Epargne
Epargne
Prêts
Banque Centrale
Prêts
Refinancement
Epargne
Banques
Entreprises
Prêts
! " #$%&#%' %( )* +, - .
/
Refinancement
actions
je rembourse un emprunt
2- le circuit monétaire irréversible
Processus de production-dépense
-
anticipation des entrepreneurs décision d’un niveau de production et d’emploi et
donc du chômage
Avance sur recette aux banques(prêt d’argent) pour payer les frais antérieurs à la vente.
! "#$%
&' ( ) *&*+#, - .( / 0#' ( #.- #102' / 3*&2) #4#, - .( / 0#' ( 5#0( , ( ) / 5#, ( 05+5#
Prévoient des investissements demande banques
banques
créent
' Les
- ) 5#
/ ) ( #6&.&
70( la monnaie suite aux demandes
distribution de Revenusles ménages dépensent leur revenus en achetant des
biens et services (Consommation)
L’argent disparaît une fois revenu vers la banque.
≠avec micro éco : erreur d’anticipation, corrigé plus tard
3 – L’identité valeur de la production – valeur des revenus versés dans une filière
21111
: 111
9111
8111
; +<"%&'= >- %$?"'
@&%$"
( &- / %#$)- .
A- . B- C'D. $"&,
* ?/ )+)&"B
7111
6111
5111
4111
3111
2111
1
! "#$"%&'( &)* +)&"
! "#$"%&'! ",
#- . / +)&"
Production = vendu
Conso inter = couts de prod
Valeur Ajoutée = valeur apres fournisseurs
! "#$"%&'0 "&$)+)&"
Emploi : ce que l’on fait des ressources
Ressource : ce dont on dispose
VA = valeur ajoutée
REVENUS DU TRAVAIL : Salaire + cotisations sociales
Impôts sur la production : Taxe professionnelle, taxe foncière
E.B.E = Revenus du capital, amortissement (argent mis en réserve pour renouveler les
équipements) Autofinancement (augmenter capacités de productions)…
Usure physique
Obsolescence : Obsolète, dépassé
Bénéfice = excédent brut d’exploitation – intérêts – amortissements
Determination niveau production optimal
Production BC(Bien conso) entierement vendue
On veut Qbc(Quantité production)=C(consommation)
On sait que C=(VAbc+VAbe)-Sm . (VAbc+VAbe) comportement
VAbc = Qbc
et
VAbe=Qbe=I identité comptable
On Obtient  Qbc = {(1-Sm)/Sm} x I
Endogène : dépend de l’activité éco, production…
Exogène : n’en dépend pas.
B. influence de la Répartition entre les entreprises et ménages : Introduction de
l’épargne d’entreprise
Il faut que
Qbc= (1-Se) . (1-Sm) / {1-(1-Se) . (1-Sm)} x I
…
4 – Détermination de la production : le principe de la Demande Effective
II – Les Déterminants de l’investissement : taux d’intérêt et moral des entrepreneurs
Crises selon Juglar et Kondratieff :
Un cycle Juglar est un cycle économique (période d'une durée déterminée qui
correspond plus ou moins exactement au retour d'un même phénomène) de l'ordre de 8
à 10 ans, aussi appelé cycle des affaires. Les premiers écrits de Juglar sur les cycles sont
quelque peu antérieurs mais sa publication la plus célèbre est sans aucun doute son
ouvrage de 1862 dans lequel il présente un cycle qui n'a que trois phases (et non quatre
comme le représenteront les auteurs qui suivront) du cycle économique traditionnel :
expansion, crise et liquidation. À noter que Clément Juglar est le premier économiste à
s'être intéressé aux cycles économiques.
Un cycle de Kondratiev est un cycle économique de l'ordre de 40 à 60 ans aussi
appelé cycle de longue durée. Mis en évidence dès 1926 par l'économiste Nikolai
Kondratiev dans son ouvrage Les vagues longues de la conjoncture, il présente deux
phases distinctes : une phase ascendante (phase A) et une phase descendante (phase B).