<h1> Green washing ou publicité classique : la peste ou le choléra ? </h1>
Aujourd’hui, les individus et les entreprises communiquent plus que jamais pour deux raisons : la
technologie et son accès quasiment démocratisé le permettent, et la communication est une norme
sociale et commerciale. Et pourtant, individus et entreprises n’ont jamais aussi mal communiqué. En
effet, la communication d’une marque peut paraître excellente, c’est-à-dire qu’elle utilise des
formules sophistiquées et se donne une belle image, alors qu’elle est vide de fond. Ainsi, la
communication n’est pas une vraie communication dès lors qu’il s’agit de publicité puisque l’objectif
est uniquement de vendre. Quelles sont les nouvelles techniques de communication ? Le
greenwashing est-il moins éthique ?
<h2> Tu communiqueras ! </h2>
Depuis une dizaine d’années, et la tendance s’est accentuée ces dernières années, toute marque doit
communiquer pour plaire et rassurer ses cibles éventuelles. Dorénavant, une entreprise qui n’est ni présente,
ni active sur internet est quasiment certaine de faire faillite. Or, pour bien se positionner sur les moteurs de
recherche, surtout sur Google, il faut communiquer en interne et en externe. Se rendre visible et communiquer
constituent non seulement des conditions de prospérité économique, mais aussi une norme sociale qu’il faut
respecter pour être reconnu comme étant de confiance. Mais cette perception de la communication massive
comme un gage de sécurité est erroné, puisque communication abondante n’est pas synonyme de vérité.
L’exemple qui illustre le mieux cette idée est probablement celui du greenwashing. Il s’agit de techniques qui
visent à donner une image écologique d’une marque qui ne l’est pas du tout.
<h2> Les outils et techniques de communication </h2>





Le web : Publier sur la toile est à la portée de tous, mais la visibilité de la publication, elle, ne l’est pas.
Les réseaux sociaux : ils constituent un excellent moyen pour relayer l’information et fidéliser
l’internaute-client.
La rue : le street marketing peut être un moyen efficace de lancer un nouveau produit ou augmenter
sa notoriété. Son efficacité est néanmoins contestable, car les individus peuvent vivre le streetmarketing comme une agression.
Le vocabulaire sophistiqué : Des expressions comme « évoluer », « corporate » sont les clés de la
communication aujourd’hui.
L’anglais, ou plutôt le franglais : l’anglais est très à la mode et donne une image de bonne intégration à
la mondialisation et à cette communauté de « ceux qui ont compris comment le monde tournait ».
<h2> Le greenwashing, une pratique publicitaire comme les autres </h2>
Le greenwashing consiste pour une entreprise à promouvoir une image écologique alors qu’elle ne l’est pas.
Prenons l’exemple de Monsanto, qui construit ses slogans en faveur du développement durable, tels que
« Monsanto, une fenêtre sur l’agriculture de demain ». Or, les produits Monsanto sont aux antipodes du
développement durable, donc il s’agit là d’une publicité mensongère. Mais a-t-on raison de crier au loup dès
lors qu’une marque utilise le greenwashing, puisque 90% des publicités sont en quelque sorte mensongère,
sinon dissimulatrice ?
Pourtant, la majorité de la société des consommateurs ou des opposants ne tolère pas le greenwashing. Ont-ils
l’impression d’être d’avantage pris pour des imbéciles ? Tolèrent-ils totalement la dissimulation au nom d’une
démarche commerciale ? La preuve par ces 20 slogans honnêtes qui vous feront sourire.
Téléchargement

Green washing ou publicité classique : la peste ou le choléra